Crise : les 50 Arabes les plus riches ont perdu 25 milliards de dollars

En raison de la crise financière, les 50 Arabes les plus riches ont perdu cette année 25 milliards de dollar

dimanche 14 décembre 2008

En raison de la crise financière, les 50 Arabes les plus riches ont perdu cette année 25 milliards de dollars, dont 4 milliards pour le seul prince saoudien Al-Walid Ben Talal, selon un classement publié dimanche. La fortune du prince Al-Walid a fondu à 17,08 milliards de dollars, selon ce classement que le magazine d’affaires en ligne Arabian Business indique avoir établi le 2 décembre, reflétant ainsi l’impact de la crise financière.

Mais le prince Al-Walid demeure en tête des milliardaires arabes, la deuxième fortune dans la région revenant, selon cette liste, à l’homme d’affaires koweïtien Nasser al-Khorafi avec 9,6 milliards de dollars, en baisse de 2 milliards par rapport à l’an dernier.

Le prince Al-Walid, neveu du roi saoudien Abdallah ben Abdel Aziz, était la 19e fortune au monde dans un classement publié en mai par le magazine américain Forbes.

Sa fortune inclut 5% d’actions au capital de la banque américaine Citigroup ainsi qu’un avion privé Airbus 380, baptisé "Palais volant", commandé en novembre 2007 pour 330 millions de dollars.

Arabian Business indique que la fortune cumulée des 50 Arabes les plus riches a chuté de 12%, à 199,48 milliards de dollars. Son classement n’inclut pas les hauts responsables politiques arabes dont certains sont à la tête de grosses fortunes.

"Signe de la chute des marchés mondiaux, neuf des 10 plus riches (arabes) dans le classement de cette année ont vu leurs fortunes plonger", relève le magazine, citant la baisse des valeurs immobilières et bancaires comme principale raison de cette chute.

Bien que les gouvernements des riches monarchies pétrolières du Golfe soutiennent que leurs économies vont pouvoir surmonter l’actuelle crise mondiale, la tourmente financière s’est d’ores et déjà traduite par des pertes de 350 milliards de dollars dans la valeur de leurs marchés boursiers.

L’Arabie saoudite se taille néanmoins la part du lion dans le classement de l’Arabian Business avec 16 milliardaires cumulant une fortune de 92,58 milliards de dollars.

La famille ben Laden —les frères du chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden— est classée 7e avec une richesse de 7,2 milliards de dollars, générée par leurs affaires dans le secteur du bâtiment.

Les Emirats arabes unis sont classés deuxièmes avec 8 milliardaires disposant de 31,5 milliards de dollars, alors que 7 Koweïtiens comptent une fortune cumulée de 24,4 milliards de dollars.

Saad Hariri, chef de la majorité parlementaire libanaise et fils du Premier ministre assassiné Rafic Hariri qui avait fait le gros de sa richesse en Arabie saoudite, est classé 31e (2,6 milliards de dollars).

Saad Hariri est le directeur général de Saudi Oger, une firme de la famille Hariri opérant notamment dans le bâtiment et évaluée à 9 milliards de dollars, selon Arabian Business.

http://fr.biz.yahoo.com/14122008/202/crise-les-50-arabes-les-plus-riches-ont-perdu-25.html

Publicité

commentaires