Consultation : les autres acteurs sont négligés

Au delà de ce qui s’apparente donc à un coup médiatique, les responsables de la Mosquée Islah dénoncent

mardi 10 décembre 2002

Les membres de la consultation, depuis 3 ans, ont pour principal objectif de créer les conditions favorables à l’émergence d’ un Conseil Français du Culte Musulman.

Le récent accord entre quelques fédérations, membres de la consultation, et l’actuel ministre de l’intérieur ne fait que le rappeler et donc enfoncer des portes déjà ouvertes.

Au delà de ce qui s’apparente donc à un coup médiatique, les responsables de la Mosquée Islah dénoncent avec l’ensemble des autres consultés, ces péripéties qui mettent en avant, 3 fédérations privilégiée, en négligeant les 15 autres acteurs de la Consultation. Ce type de méthode met en péril la stricte égalité des consultés comme le nécessaire consensus recherché sur chaque question.

En outre, les représentants de la grande Mosquée Islah de Marseille se félicitent d’une réorientation favorable du processus dans ses fondements initiaux et durables, à savoir le recours le plus important possible aux urnes pour dégager des interlocuteurs légitimes et efficaces. Dans les jours qui suivent, la Mosquée Islah appuiera ce mouvement en rappelant les principes auxquels tient l’immense majorité des acteurs du culte musulman qui inscrivent depuis longtemps leur pratique de l’Islam dans la proximité, le civisme et le strict respect des valeurs républicaines de notre société. Ceux là même qui ont manifesté leur adhésion au processus électoral et qui sont faiblement représentés au niveau de la commission organisation.

Rien ne saurait se construire durablement sans l’avis et l’adhésion de cette majorité non fédérée au plan national. 

Publicité

commentaires