Congrès International du Féminisme Islamique en Espagne

Junta Islàmica Catalana organise le congrès, qui aura lieu à Barcelone (Espagne) du 27 au 29 octobre 2005

mercredi 28 septembre 2005

Junta Islàmica Catalana organise le congrès, qui aura lieu à Barcelone (Espagne) du 27 au 29 octobre 2005

Introduction

Féminisme islamique ? Que dissimule cette étiquette ? A vrai dire, nous ne sommes pas intéressés par un discours intra-islamique, mais nous voulons agir et discuter avec toutes les personnes intéressées par la lutte pour l’égalité de genre. Le congrès est ouvert à tous et à toutes, hommes et femmes, musulmans et non musulmans. Il s’agit de diffuser les idées suivantes :

• Egalité de genre : la lutte contre les interprétations homophobes et machistes des textes sacrés dans le cadre du monde islamique.

• Dépassement du patriarcat : le message égalitaire de l’islam est contraire à la suprématie de l’homme sur la femme.

• Féminisme islamique : ce mouvement considère qu’une dégradation et une interprétation fausse des sources de l’islam se sont produites. Elles ont eu pour effet une lecture patriarcale dominante dans beaucoup de contextes à majorité musulmane.

• Retour au Coran : le message du Coran contient des éléments d’une libération qui doivent être rétablis.

Ces idées-là n’appartiennent ni ’aux "hommes" ni aux "femmes", mais à tous les êtres humains : des êtres égaux.

Ce discours portera ses fruits grâce à la capacité des uns et des autres à transmettre ces idées, à convaincre et à susciter la sympathie envers le féminisme islamique et tout ce qui en découle. La différenciation des êtres humains selon leurs caractéristiques physiques (hommes et femmes) est une erreur. Elles est la base même de la ségrégation. Il est fondamental que chacun s’exprime en son propre nom. Personne ne peut penser qu’il a le droit de parler au nom des autres.

Le congrès n’est qu’un point de départ, il n’est pas une fin en soi. Nous pensons pouvoir établir à l’avenir une étroite collaboration avec les organisations de femmes musulmanes. Les femmes féministes musulmanes auront la possibilité de faire connaître le féminisme islamique aux hommes et aux femmes musulmans immigrés en Espagne, ainsi qu’ aux non musulmans. Le but est de fonder les bases solides d’ un véritable travail d’échange. C’est ainsi que l’on pourra faire connaître les mouvements des femmes musulmanes dans le cadre hispanophone.

Il s’agit de donner la parole aux femmes musulmanes qui luttent pour la reconnaissance de leurs droits dans l’Islam et non pas à partir d’ une idéologie éloignée, qui se confond souvent avec le colonialisme. Nous pensons par là au féminisme agressif contre le fait religieux, dont l‘idéologie non avouée est la suprématie de la culture occidentale sur les peuples “arriérés”.

Il s’agira donc d’un congrès interactif où des féministes musulmanes échangeront des idées aussi bien avec des féministes non musulmanes, qu’ avec des membres des ONG. Il est impératif de faire connaître la lutte réelle, sur le terrain de ces hommes et femmes. La contextualisation permet de comprendre l’approche du « féminisme islamique ». Nous aurons également la possibilité de faire découvrir à un large public les travaux théoriques d’herméneutique et de déconstuction des lectures patriarcales du Coran grâce à la participation d’Asma Barlas, de Riffat Hassan, Amina Wadud, entre autres, mais aussi avec la participation de Baobab (WLUML). Il est nécessaire de proposer des espaces d’échange, car beaucoup d’ONG travaillent dans le monde islamique, et il y a de plus en plus d’immigrés d’origine musulmane en Europe. Ce phénomène correspond à un besoin réel de connaissance mutuelle. Le contact entre ces ONG et ces groupes féministes sera sans conteste bénéfique.

Objectifs généraux du Congrès

Faire connaître le mouvement émergeant des femmes musulmanes pour l’égalité, autant dans le cadre théorique que sur le terrain.

• Analyser le concept de « genre » dans le monde islamique et contribuer à la connaissance du débat interne sur l’Islam et le féminisme.

• Chercher une plus grande coordination entre les femmes musulmanes et non musulmanes par rapport aux objectifs communs sur deux aspects :

a) les mouvements féministes occidentaux qui travaillent dans le monde islamique ont besoin de contextualiser leurs discours afin que leur travail soit efficace.

b) étant donné le nombre croissant de musulmanes qui habitent les pays occidentaux, il est fondamental que les féministes occidentales connaissent les termes dans lesquels la question du genre est posée dans le cadre de l’Islam.

•Enfin, provoquer un débat en dépassant le "féminisme colonisateur", qui prétend « libérer la femme » (il serait plus judicieux de dire « les femmes ») en les déracinant de leurs traditions. Revendiquer également la place des femmes musulmanes occidentales dans les sociétés européennes. Le féminisme islamique brise les stéréotypes en provoquant une solidarité immédiate entre les femmes, quelle que soit leur religion.

Publicité

commentaires