Comment améliorer l’image de l’islam en occident ?

Vendredi 26 mai, débute à Londres la première rencontre entre intellectuels et chercheurs musulmans venus d

mardi 23 mai 2006

Vendredi 26 mai, débute à Londres la première rencontre entre intellectuels et chercheurs musulmans venus de toute l’Europe. Cette rencontre a pour objectif de permettre de projeter une image plus modérée de l’Islam en occident, et d’améliorer l’intégration des communautés musulmanes en Europe.

140 chercheurs et leaders communautaires venus de 25 pays européens assisteront à cette conférence, qui aura lieu sur trois jours. Ils se pencheront tout particulièrement sur la question de l’équilibre de l’identité islamique et de la citoyenneté européenne, et chercheront à faire revivre les grands apports de l’Islam à la société européenne. Les participants prendront note des conclusions de la conférence, et chercheront à mettre en œuvre des changements positifs au sein de leurs communautés respectives, qu’il s’agisse de mosquées, de centres culturels ou d’associations de jeunes.

Cette conférence est organisée et accueillie par le Ministère des affaires islamiques du Koweït (Awqaf), dont l’objectif est d’améliorer l’entente et les relations entre le monde islamique et l’Occident, mais également d’aider à une meilleure intégration des musulmans au sein des sociétés dans lesquelles ils vivent. L’Awqaf connaît bien les problèmes complexes auxquels sont confrontés les musulmans dans chaque pays européen, mais est persuadé que la nature modérée et pacifique de l’Islam doit être mise en avant bien mieux qu’aujourd’hui.

Un problème majeur sera abordé : de quelle façon les communautés musulmanes peuvent-elles s’intégrer dans la société européenne tout en conservant les différences culturelles et religieuses qui distinguent les musulmans européens ?

Cette conférence permettra également d’aborder des problèmes sociaux tels que l’isolement culturel des jeunes, mais aussi de parler des inquiétudes suscitées par la progression de mouvements radicaux de plus en plus actifs parmi les quelques 44 millions de musulmans d’Europe. Les participants s’inquiètent du fait que si l’on n’aborde pas ces questions de front, le fossé entre musulmans et non-musulmans pourrait se creuser bien plus encore et ce, avec des conséquences potentiellement désastreuses.

Le Dr Tahar Mahdi, spécialiste du droit musulman, est persuadé qu’en s’accordant sur certains sujets considérés comme « brûlants » par les communautés musulmanes d’Europe, il sera possible de donner une image plus unifiée et positive de l’Islam. Ceci, en retour, permettra aux non-musulmans de mieux comprendre cette religion, et, le Dr Tahar Mahdi espère, reconstruire des relations mises en difficulté par les récentes attaques terroristes, la montée des opinions négatives et de l’incompréhension de l’Islam.

« Cette conférence, nous l’espérons, nous permettra de nous accorder sur nombre de problèmes clés auxquels les communautés musulmanes d’Europe font face. Ceci nous aidera à communiquer sur la réelle nature modérée de l’Islam. Les enseignements de cette conférence aideront la communauté musulmane française à mieux s’intégrer et participer à la vie du pays », annonce le Dr Tahar Mahdi.

La conférence devrait également permettre aux musulmans européens de redécouvrir l’importance du rôle de l’Iislam dans le monde ; de l’an 800 à l’an 1600. Durant toute cette période, la pensée, les sciences, l’architecture et la civilisation islamique ont fortement contribué à l’avancée de l’humanité.

Mr Mutlag Al Garawi d’Awqaf affirme : « Nous sommes persuadés que l’Islam peut contribuer de façon tout à fait positive à la société européenne, ce qui serait à l’avantage des musulmans comme des non-musulmans... Cette conférence représente une étape importante, et doit nous permettre de trouver des passerelles entre musulmans et non musulmans en Europe, mais également au-delà. Nous cherchons avant tout à mettre en place des actions positives. »

Cette conférence de trois jours permettra de donner des conseils pratiques et de concevoir des projets visant à aider les musulmans européens à remplir leurs devoirs de citoyens, sans pour autant devoir accepter de compromis au niveau de leur foi.

L’ISLAM EN EUROPE

On estime qu’environ 15 millions de musulmans vivent en Europe de l’Ouest à l’heure actuelle. L’Islam est considéré comme la religion connaissant la plus forte croissance dans cette région.

FRANCE

De tous les pays d’Europe de l’Ouest, la France accueille la plus grande population musulmane : on y trouve en effet entre 5 et 6 millions de musulmans, ce qui représente 8 à 9,6% de la population du pays. Pratiquement les trois quarts des musulmans français sont originaires des ex-colonies nord-africaines du pays : 35% sont d’origine algérienne (estimation), 25% d’origine marocaine (estimation) et 10% d’origine tunisienne (estimation). (Source : estimation du gouvernement français)

ALLEMAGNE

L’Allemagne suit la France de près, avec une population musulmane de 3 millions de personnes, soit 3,7% de la population. La majeure partie des musulmans d’Allemagne est originaire de Turquie. (Source : CIA, “The World Factbook”)

ROYAUME-UNI

Le recensement de 2001 a permis d’établir qu’environ 1,6 millions de musulmans vivent au Royaume-Uni. Ceci en fait la plus grande minorité religieuse de Grande-Bretagne (environ 3% de la population totale). Ce chiffre pourrait à présent s’avérer plus proche des 2 millions de personnes. Quasiment la moitié des musulmans britanniques sont nés au Royaume-Uni. Les autres ont émigré de l’Asie du Sud (31%), du Moyen-Orient (6%), de l’Afrique du sud et de l’est (6%), l’Europe de l’Est (4%) et l’Afrique du Nord (2,5%). (Source : Foreign & Commonwealth Office britannique)

PAYS-BAS

Le 1er janvier 2004, environ 945.000 musulmans vivaient aux Pays-Bas, soit 5,8% de la population hollandaise. On estime généralement ce chiffre à 1 million de personnes aujourd’hui. Les musulmans turcs et marocains représentent à eux seuls les deux tiers des musulmans des Pays-Bas. En 2004, on trouvait dans le pays 328.000 musulmans d’origine turque, et 295.000 musulmans d’origine marocaine, soit les deux tiers des musulmans. (Source : Bureau central des statistiques, Pays-Bas)

ESPAGNE

L’interaction de l’Espagne avec le monde musulman remonte au 9ème siècle et à l’expansion islamique en Europe. La plupart des musulmans ont été expulsé en 1492, même si l’on pense que certains sont restés en Europe en se convertissant publiquement au catholicisme, mais en continuant à pratiquer l’Islam en privé. Cette tendance a disparu au cours du temps, et la présence musulmane en Espagne a été quasiment nulle jusque dans les années 60. On estime aujourd’hui qu’environ 1 million de musulmans vivent en Espagne, ce qui représente 2,3% de la population. (Source : Ministère des affaires étrangères américain)

ITALIE

L’Italie accueille environ 825.000 musulmans (1,4% de la population), dont 160.000 sont nés dans le pays. (Source : Foreign & Commonwealth Office britannique)

AUTRICHE

L’Islam, qui étaient officiellement reconnu en Autriche en 1912, est considéré comme la deuxième religion du pays après le catholicisme. On estime qu’environ 342,000 musulmans vivent en Autriche, ce qui représente 4,2% de la population totale du pays (8 millions de personnes). (Source : Institut islamique de l’information et de l’éducation)

DANEMARK

Les tous derniers chiffres indiquent que quelques 340,000 musulmans vivent au Danemark aujourd’hui, ce qui représente 4,2% de la population. (Source : CIA, “The World Factbook”)

BOSNIE-HERZEGOVINE

1,5 millions de musulmans vivent en Bosnie-Herzégovine, ce qui représente 40 % de la population. (Source : Institut islamique de l’information et de l’éducation)

L’âge d’or de l’Islam

De l’Asie à l’Afrique et du Moyen-Orient à l’Europe, l’Islam a laissé des traces de sa grandeur passée. Sans son influence, l’Europe serait demeurée dans l’Age des Ténèbres bien plus longtemps qu’elle ne l’a fait : à son apogée, au 10ème siècle en Espagne, l’Islam a apporté un niveau culturel à l’Europe comparable à celui de l’empire romain ou de la renaissance italienne.

Au cours de cet âge d’or, les musulmans ont régné sur l’Espagne avec sagesse et justice, ont encouragé la tolérance religieuse et ethnique, développé le commerce et l’agriculture et protégé les arts. Ils ont également apporté une contribution précieuse aux sciences, et ont fait de leur capitale, Cordoue, la ville la plus raffinée d’Europe. A l’apogée de son développement, on trouvait à Cordoue 700 mosquées, 60.000 palais, 70 bibliothèques et le premier éclairage public d’Europe.

Publicité

commentaires