Citoyenne française à part entière

Nicolas Sarkozy, fort de l’expérience de ses prédécesseurs, et animé par la volonté de rester dans l’

lundi 19 mai 2003

Nicolas Sarkozy, fort de l’expérience de ses prédécesseurs, et animé par la volonté de rester dans l’histoire, comme celui qui a organisé le culte musulman en France, n’a pas hésité, pour réussir sa mission, à sacrifier quelques grands fondements de la République : la démocratie, la laïcité et la transparence.

Loin de se soucier de l’intérêt des citoyens français de confession musulmane, il a mené une politique de complaisance vis-à-vis des pays d’origine en veillant à ne froisser personne.

La laïcité, dès ses débuts, avait exclu la population musulmane d’Algérie, alors sous domination française. L’administration coloniale avait préféré appliquer à la population musulmane d’Algérie le code de l’indigénat. Le résultat de cette politique est connu de tous.

On se demande si, d’une certaine manière, l’histoire n’est pas en train de se répéter ?

La politique d’intégration doit passer par la reconnaissance et le respect mutuel. L’intégration consiste notamment à admettre l’autre dans sa différence sans chercher à l’altérer, et l’accepter dans la société en tant que citoyen à part entière.

Il est du devoir de la république d’assurer à ses citoyens, (tous ses citoyens) le respect, la dignité, et la justice sociale.

Il est grand temps pour la classe politique française de se débarrasser des réflexes néo-coloniaux et de cesser de s’ériger en "donneurs de leçons". On ne peut plus tolérer, ni admettre que les hommes politiques s’adressent aux jeunes français de confession musulmane comme à des intrus dans la société française et les considèrent comme d’éternels mauvais élèves.

Refuser l’instruction et l’éducation à une jeune musulmane au motif qu’elle porte le voile, c’est tout simplement la reléguer au rang que l’administration coloniale avait réservé aux indigènes.

Il est vain Monsieur Sarkozy, de tenter de marchander avec les "beni-oui-oui" une lecture complaisante des textes coraniques relatifs au voile. Nous sommes tout à fait en mesure de faire la différence entre une interprétation fidèle des textes sacrés et une lecture "vendue".

Nous sommes des citoyennes françaises à part entière. Notre projet est bien de participer à la construction d’une société juste, respectueuse des valeurs humaines et morales tout en étant vêtues de notre voile.

Publicité

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma