Catholiques et musulmans souhaitent protéger les jeunes du fanatisme

Il faut être particulièrement attentifs aux jeunes, « avenir de toutes les religions », et les protéger

dimanche 1 mars 2009

Il faut être particulièrement attentifs aux jeunes, « avenir de toutes les religions », et les protéger du « fanatisme » et de la « violence », ont estimé catholiques et musulmans.

Dans la déclaration finale du Comité conjoint pour le dialogue entre catholiques et musulmans, qui a tenu sa réunion annuelle à Rome les 24 et 25 février 2009, les participants ont évoqué la situation au Proche-Orient.

Cette réunion annuelle a été présidée conjointement par le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et par le professeur Ali Abd al-Baqi Shahata, secrétaire général de l’Académie pour la recherche islamique d’al-Azhar du Caire (Egypte).

« Les jeunes, qui sont l’avenir de toutes les religions et même de l’humanité, ont besoin d’une attention particulière pour être protégés du fanatisme et de la violence et pour devenir des constructeurs de paix pour un monde meilleur », ont estimé les participants catholiques et musulmans.

Réunis sur le thème « La promotion d’une pédagogie et d’une culture de paix, avec une référence particulière au rôle des religions », ils ont souligné ensemble l’importance de « la paix » et de « la sécurité » dans un « monde contemporain marqué par de nombreux conflits et par un sentiment d’insécurité ».

« Chrétiens et musulmans considèrent la paix comme un don de Dieu » et comme « un fruit de l’effort humain » ont-ils expliqué, rappelant le devoir des « responsables religieux (...) d’encourager une culture de la paix », notamment à travers « l’enseignement et la prédication ».

La prochaine rencontre du Comité se déroulera au Caire, les 23 et 24 février 2010.

Source : http://www.zenit.org/

Publicité

commentaires