Ben Ali a sombré dans le coma depuis deux jours

Après les précautions d’usage, le doute ne semble plus permis, plusieurs sources diplomatiques et journali

jeudi 17 février 2011

Après les précautions d’usage, le doute ne semble plus permis, plusieurs sources diplomatiques et journalistiques corroborant la même nouvelle : terrassé par une attaque cérébrale cardio-vasculaire, le dictateur déchu Ben Ali a sombré dans le coma depuis le 15 février, dans un hôpital de Jeddah.

Spécialiste de la Tunisie, et auteur du remarquable ouvrage la « Régente de Carthage » Nicolas Beau s’en faisait l’écho ce matin sur son blog en ces termes : Ben Ali "vient d’être victime d’une attaque cérébrale et transporté d’urgence à l’hôpital de Djedda. L’ex-chef de l’Etat a été admis dans cet établissement réservé aux princes séoudiens sous une fausse identité, pour raison de sécurité. Son état est jugé très inquiétant".

Toujours selon Nicolas Beau, on apprend ainsi que celui qui a régné en souverain absolu et impitoyable, malade depuis plusieurs années, fut particulièrement ébranlé par un exil forcé et des plus mouvementés, qu’il croyait bien naïvement provisoire, en compagnie de la « reine mère », la détestable et unanimement détestée Leila Trabelsi, et de leur fils, avant de prendre toute la mesure de l’irréversibilité de la situation.

Ce qui suit n’en a que plus de saveur : sa chère et tendre, sauf dans l’adversité, n’est plus à ses côtés… On savait que les rats avaient quitté le navire, on attendait avec impatience le pitoyable, et non moins jouissif spectacle de leur désunion...

Publicité

commentaires