Barack Obama et Benyamin Nétanyahou : la rencontre de tous les défis !

Entrevue choc à bien des égards, l’heure de vérité a sonné pour le président américain et le premier

lundi 18 mai 2009

Entrevue choc à bien des égards, l’heure de vérité a sonné pour le président américain et le premier ministre israélien, qui vont confronter à Washington leur approche respective des modalités de la résolution du conflit israélo-palestinien. Connu pour son hostilité légendaire à l’égard du principe des deux Etats, une posture haineuse qui a le soutien inconditionnel de son non moins malveillant ministre des affaires étrangères, le sinistre sieur, Avigdor Lieberman, Benyamin Nétanyahou a eu récemment l’occasion de réitérer sa décision inflexible auprès d’Hosni Moubarak et du roi Abdallah de Jordanie.

Même si les proches conseillers du Premier ministre israélien tentent de minorer les divergences de vue profondes des deux hommes, l’impérieux processus de paix deviendra-t-il la pomme de discorde inévitable entre les nouvelles administrations américaine et israélienne ?

Depuis son accession au pouvoir, M. Nétanyahou n’a eu de cesse d’exiger avec une brutalité coutumière que l’Autorité palestinienne reconnaisse le caractère juif de l’Etat d’Israël, une allégeance unilatérale inacceptable pour les Palestiniens, qui ont refusé cette reddition amorale et illégale.

Liant étroitement l’épineux dossier du nucléaire iranien à la solution pacifiée au Proche-Orient, le premier ministre israélien s’acharne à élargir le conflit à une question régionale englobant dans le processus de paix les Etats arabes classés « modérés ».

Barack Obama adhérera-t-il à cette vision de l’Etat d’Israël qui, fidèle à son arrogance, ne semble aucunement pressé d’entamer des pourparlers avec les Palestiniens ?

Et pourtant, chaque jour qui passe est un jour de souffrance pour la population de Palestine, exacerbant un vif sentiment national d’abandon et d’injustice.

Publicité

commentaires