BHL, « l’ambassadeur des droits de l’homme », démasqué par Didier Porte

France Inter avait hâtivement refermé ses portes sur sa truculence mordante, lui coupant les micros d’une

samedi 4 décembre 2010

France Inter avait hâtivement refermé ses portes sur sa truculence mordante, lui coupant les micros d’une vénérable radio d’Etat, alors Didier Porte est allé se faire voir ailleurs, sur la petite lucarne du Net, et grand bien lui en a pris !

C’est sur le site @rrêt sur images, et dans une chronique presque éponyme « @ la porte ! », que l’humoriste poursuit, en toute liberté, sa traque corrosive de l’hypocrisie qui mène le monde, à l’affût des moindres travers de ceux qui s’érigent en parangon de vertus, sa dernière proie de choix étant le philosophe du Tout-Paris mondain : BHL, le torse bombé dans sa chemise blanche toujours aussi débraillée, malgré les années qui passent, et la précocité d’un froid hivernal…

Le « Botuliste » qui n’y a vu que du feu, tel un vulgaire profane, mais à qui le gratin du parisianisme pardonne les égarements intellectuels et les bides cuisants, est démasqué par Didier Porte, face à un Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, qui n’a pas boudé son plaisir.

Et il faut dire que le dernier pince-fesse organisé au Flore par celui qui se fait appeler en toute modestie "l’ambassadeur des droits de l’homme", à l’occasion des 20 ans de sa revue que l’on se passe sous le manteau, fournissait une matière première en or !

Entre deux embrassades très appuyées – regardez la séquence tendresse avec Philippe Val et Jean-Luc Hees, le tandem de choc de Radio France – ponctuées des arrivées de Kouchner, PPDA, Bruel, de la fugace apparition de Polanski, et de tant d’autres..., entre deux amuse-gueules, deux boutades pour initiés, deux promotions confirmées entre deux coupes de champagne, la banderole alibi de Sakineh, l’iranienne purgeant une peine de prison, dont BHL, le démagogue, a précisé sur Canal + qu’elle était visible par tous, était la bonne conscience à peu de frais d’une soirée de caste, trinquant à l’ère de la connivence.


Publicité

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma