Arabie Saoudite : un haut dignitaire religieux congédié par le Roi

Limogé sur le champ pour avoir fustigé la mixité autorisée dans l’enceinte d’une université inauguré

mardi 6 octobre 2009

Limogé sur le champ pour avoir fustigé la mixité autorisée dans l’enceinte d’une université inaugurée récemment, un membre du Conseil des grands oulémas, la plus haute autorité religieuse, a appris à ses dépens que le roi Abdallah ne plaisantait pas avec l’ultra conservatisme religieux de son pays.

En effet, dans un entretien télévisé, cheikh Saad Al-Chithri fulminait contre une mixité source de tous les maux : "comme un grand péché et un grand mal", condamnait-il, tout en exigeant qu’un comité islamique veille à ce que l’établissement n’enseigne pas des "idéologies étrangères", telles que la théorie de l’évolution.

Le roi Abdallah, connu pour son relatif progressisme face aux religieux les plus rétrogrades d’Arabie Saoudite, a souhaité, à travers l’ouverture de ce premier établissement d’enseignement supérieur mixte, bâtir un havre du savoir et de la tolérance.

Publicité

commentaires