Appel des « indigènes de la République » pour des Assises de l’anticolonialisme post-colonial....

Maintenant, pour que les assises du 16 avril prochain et la Marche des Indigènes de la République du 8 mai s

vendredi 11 février 2005

Moins de 3 semaines après avoir été rendu public, l’appel pour les Assises de l’anticolonialisme post-colonial « Nous sommes les indigènes de la République... » a déjà recueilli plus de mille signatures dont un grand nombre en ligne sur « Oumma.com 

Maintenant, pour que les assises du 16 avril prochain et la Marche des Indigènes de la République du 8 mai soient pleinement un succès, il faut que nous tous ensemble nous nous mobilisions. Nous avons besoin que tous les signataires et soutiens deviennent des co-organisateurs selon leurs moyens, leurs envies et leurs compétences, dans leurs régions, dans leurs villes, dans leurs réseaux, dans leurs associations, dans leur entourage, dans leurs familles...

L’une des spécificités du mouvement que nous lançons tient à ce que nous, qui nous reconnaissons dans le stigmate républicain de « l’indigène », nous voulons prendre la parole directement, cesser d’être parlés par les autres, et rompre avec l’antiracisme paternaliste, il faut donc que chacun s’approprie ce projet et que nous nous auto-organisions. Déjà à Lille, Lyon, Toulouse... des projets d’assises locales se préparent...

C’est pourquoi dans les jours qui viennent, nous allons créer une liste de diffusion rassemblant l’ensemble des signataires qui nous ont laissé leurs coordonnées. Grâce à cette liste, nous pourrons communiquer tous ensemble, vous pourrez recevoir les premières informations pratiques, ainsi qu’un premier matériel (argumentaires, tracts, affiches...) que chacun pourra utiliser comme il l’entend.

Par ailleurs une première réunion, assemblée des signataires, à laquelle vous êtes invités, va être organisée fin février. La confirmation du lieu et de l’heure se fera ultérieurement. Un compte bancaire sera ouvert, pour recevoir les souscriptions nous permettant de faire face aux besoins matériels de la campagne : tracts, affiches, réunions publiques.

Dès à présent il importe que les signataires et soutiens s’attachent, soit à travers leurs associations ou organisations et réseaux existants, soit par la création de collectifs de base, à mobiliser autours d’eux pour faire de ces échéances - 16 avril et 8 mai - les grands moments de l’expression de notre révolte et de notre exigence d’égalité.

Tout courrier peut nous être adressé directement à l’adresse : [email protected]

Texte de l’appel pour les Assises de l’anti-colonialisme post-colonial :

http://oumma.com/article.php3 ?id_article=1356

Publicité

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma