Alexandre Adler : sous le masque de l’historien, un cynisme glacial et infatué

Egal à lui-même, réitérant les sempiternels poncifs et parti-pris idéologiques pro-sionistes, Alexandre A

vendredi 9 janvier 2009

Egal à lui-même, réitérant les sempiternels poncifs et parti-pris idéologiques pro-sionistes, Alexandre Adler a lancé son cri du cœur hier en plein direct, au cours de l’émission "Ce Soir ou Jamais" de Frédéric Taddéï, poussé dans ses retranchements par la pugnacité de Tariq Ramadan, en affirmant haut et fort :

« Je comprends parfaitement votre émotion et votre compassion, mais, non, je ne condamne pas ce qui se passe à Gaza ! »

Une seule phrase aura suffi pour faire sortir de ses gonds le fin spécialiste de géopolitique et démasquer publiquement celui qui s’était drapé dans une sérénité de façade, désireux d’apparaître en expert incontournable et faussement objectif du Proche-Orient.

Alexandre Adler ne trompe plus personne depuis longtemps, mais s’abuse certainement lui-même !

Publicité

commentaires