Affaire Bettencourt/Woerth/Sarkozy : l’UMP pilonne Mediapart et le Net

Les revoilà, les marteaux-piqueurs du Sarkozysme, faisant bouclier autour d’Eric Woerth et, maintenant, de

mercredi 7 juillet 2010

Les revoilà, les marteaux-piqueurs du Sarkozysme, faisant bouclier autour d’Eric Woerth et, maintenant, de leur maître à agir de l’Elysée, pour pilonner sous une rafale de calomnies leurs deux nouvelles bêtes noires : le site Mediapart, par qui le scandale a éclaté, et le Net par qui les infos non aseptisées se propagent à la vitesse de la lumière…

Le récent témoignage de l’ex comptable et femme de confiance de Liliane Bettencourt, la vieille dame fortunée qui fait trembler les cimes de la République, a fait l’effet d’un coup de tonnerre sur la scène politique, de plus en plus crispée et chancelante sous le poids de révélations explosives.

Les porte-flingues attitrés de Nicolas Sarkozy se livrent à leurs habituelles simagrées de l’indignation, cabrés dans une stratégie du dénigrement qui élude toute explication, pour tirer à boulet rouges sur le quatrième pouvoir très prisé du Net.

De l’inoxydable Nadine Morano, que l’on ressort de son strapontin ministériel dès qu’il s’agit de casser du sucre sur le dos, très large d’ailleurs, des jeunes arabo-musulmans ou de la presse électronique, à l’inimitable séide du palais, Xavier Bertrand, qui s’est écrié au « fascisme », l’injure suprême, suprêmement galvaudée par la droite désinhibée, les têtes d’affiche de l’UMP se relaient dans un numéro d’équilibristes vu et revu, dont on connaît toutes les ficelles. A trop hurler au « populisme » pour sauver la face, l’UMP est pour le coup en train de fertiliser le populisme le plus vil, qui n’en attendait pas tant pour tracer son sillon.

Un florilège de tirs croisés...


Publicité

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma