Achoura : mercredi 4 avril 2001 ( jeûne facultatif mardi 3 et mercredi 4 avril 2001 )

Dixième jour du mois de Mouharram, premier mois du calendrier musulman, on y célèbre, à l’origine, la li

par

dimanche 1 avril 2001

Dixième jour du mois de Mouharram, premier mois du calendrier musulman, on y célèbre, à l’origine, la libération des enfants d’Israël, du joug de Pharaon, mais aussi le repentir d’Adam chassé du Paradis, la fin du déluge et le salut de Nouh ( Noé ) celui d’Ibrahim sauvé du feu ( Coran, sourate 21, verset 69 )…, de Moussa - Moïse sauvé des eaux du Nil et de la sortie de Younous - Jonas du poisson, que la Paix de Dieu soit eux tous.

Mais les sources étant divergentes, l’on retiendra surtout que lors de l’arrivée, en 622, du Prophète Mouhammad à Yathrib ( qui deviendra Madinat Annabi, Médine ) ce jour là coïncidait avec Yom Kippour 1.

Lui expliquant les raisons de leur jeûne, le Prophète répondit aux Juifs : « Nous sommes prioritaires, sur Moïse, par rapport à vous »

Il conseilla, alors, à ses compagnons de jeûner et lorsque le jeûne du mois de Ramadhan fût révélé, deux ans plus tard, le jeûne de Achoura devint en principe recommandé mais non obligatoire, à condition de jeûner deux jours - dont Achoura - pour se différencier du Judaïsme.

Néanmoins, il donne lieu à des manifestations folkloriques très colorées chez les Sunnites et à des démonstrations de masse, d’une intensité saisissante, chez les Chi’ites.

En effet, le 10 Mouharram de l’an 680 de l’ère chrétienne, Hussein, petit-fils du Prophète et fils de Ali ibnou abi Talib, Que Dieu ennoblisse son visage, quatrième Calife de l’islam, lève une armée à la Mecque et marche sur l’Irak, pour faire valoir ses droits à la succession califale, ouverte après l’assassinat de son père, imputés aux Omeyyades.

Après un siège de dix jours de la ville de Koufa, Hussein ( que Dieu l’agrée ) et son armée sont défaits, malgré une opposition farouche, par les troupes du calife Yazid 1er envoyé de Damas. Hussein fût, selon la tradition, décapité et son corps mutilé. Il est enterré à l’endroit même où il mourut, et ce lieu est aujourd’hui un grand centre de pèlerinage.

La « Achoura Chi’ite », dans laquelle on retrouve les notions de rédemption, de passion du Christ et du martyr, commémore l’assassinat de Hussein par d’impressionnantes manifestations populaires ou la « passion » du fils de Ali et reconstituée et vécue par des milliers d’acteurs exaltés qui courent, se lamentent, se flagellent et s’infligent des coups jusqu’au sang.

 

 

 

 

Et Seul Dieu est le plus Savant !

 

1 Yom Kippour : Fête juive. Jour d’expiation individuelle et communautaire du culte du « Veau d’or » sous Moïse. C’est une reconnaissance publique de tous les écarts non seulement à l’égard du divin, mais, et surtout, à l’égard d’autrui.

 

 

 

 

Moussa ALLEM

Publicité

Auteur : Moussa Allem

Responsable associatif, animateur d'un groupe de dialogue islamo - chrétien, concepteur et coordinateur de divers projets sociaux, sportifs, économiques, culturels et cultuels.

commentaires