Jeudi 23 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Pour que cesse la tragédie du peuple syrien

Pour que cesse la tragédie du peuple syrien
fr
http://oumma.com/sites/default/files/syrieee.jpg

Un nouveau crime contre l’humanité vient d’être commis en Syrie. Dans la Ghouta Est de Damas, sous contrôle de la rébellion syrienne, des tirs de missiles sol-sol attribués à l’armée du régime de Bachar Al Assad auraient fait des centaines de victimes, dont de nombreux enfants. Un gaz sarin aurait été utilisé dans cette attaque.

Partagez :

Un nouveau crime contre l’humanité vient d’être commis en Syrie. Dans la Ghouta Est de Damas, sous contrôle de la rébellion syrienne, des tirs de missiles sol-sol attribués à l’armée du régime de Bachar Al Assad auraient fait des centaines de victimes, dont de nombreux enfants. Un gaz sarin aurait été  utilisé dans cette attaque. Les images montrant des dizaines de corps d’enfants sans blessures apparentes tendent à confirmer cette hypothèse. Malgré les dénégations du régime, ce n’est pas la première fois que des armes chimiques auraient été utilisées dans ce conflit particulièrement sanglant qui a déjà fait plus de 100 000 victimes.  A l’issue de sa réunion en urgence, le Conseil de sécurité a rendu public un communiqué dans lequel il condamne  l’utilisation des armes chimiques qu’il estime contraire au droit international et appelle à une enquête globale et neutre.

Sachant qu’au moment même où ces tirs ont eu lieu, une délégation onusienne se trouvait dans le pays pour enquêter sur l’utilisation d’armes chimiques dans ce conflit, il est à craindre que ce énième appel de l’Onu à l’arrêt des combats ne soit guère suivi de résultats sur le terrain. En effet, il semble bien que l’impasse diplomatique engendrée par le nouveau rapprochement russo-américain sur le dossier syrien ait fini par encourager le régime dans son offensive militaire en vue de regagner le terrain perdu et tenter d’écraser la rébellion armée avec l’aide de ses alliés russe et iranien. Les nouveaux équilibres stratégiques et diplomatiques qui président à la realpolitik des grandes puissances ont mis au second plan les considérations humanitaires que ces mêmes puissances agitent dans certaines circonstances pour justifier leur ingérence militaire quand cela les arrange.

Le fait que les puissances occidentales soient actuellement occupées par les inquiétants développements de la crise égyptienne constitue également un facteur encourageant pour le régime syrien et ses alliés qui estiment que le moment est venu de donner un grand coup sans trop attirer l’attention  internationale.

Certes, depuis longtemps, le conflit syrien a dépassé les limites d’une contestation populaire armée contre un régime dictatorial et ce, par la faute de ces mêmes puissances qui ont instrumentalisé l’opposition armée et l’ont abandonnée cyniquement au milieu du gué dès qu’elles ont compris que la perspective de la chute violente du régime dans les conditions actuelles, que redoute tant Israël, ne sert plus leurs intérêts stratégiques.

En effet, il est évident que les puissances occidentales qui soutiennent diplomatiquement la coalition de l’opposition syrienne ne le font pas pour les beaux yeux du peuple syrien. De leur côté, les pétromonarchies réactionnaires du Golfe qui soutiennent la rébellion armée ne sont pas un modèle de démocratie. Sans aucun doute,  dans cette crise, le régime syrien a payé le prix de son alliance avec l’Iran et son soutien au Hezbollah libanais. Mais même à supposer que le régime syrien soit confronté à un « « complot impérialo-wahhabite » comme il le prétend,  cela peut-il justifier l’utilisation par ce régime d’armes lourdes –aviation et artillerie- contre son peuple et pire encore, l’utilisation d’armes internationalement prohibées ?

Les crimes commis par certains groupes djihadistes contre les soldats de l’armée syrienne ainsi que contre des civils sont aussi inadmissibles et doivent aussi être condamnés avec la plus grande fermeté. Mais outre le fait que ces groupes n’obéissent pas à la direction de l’opposition  syrienne et ne représentent qu’une partie de la contestation armée sur le terrain, les crimes commis par des groupes armés, aussi abjects soient-ils, ne sauraient justifier ceux commis par les forces armées d’un Etat censé protéger ses ressortissants.

Le fait que l’armée de Bachar Al Assad recourt à l’aviation et à l’artillerie pour bombarder indistinctement les quartiers contrôlés par la rébellion armée, constitue déjà en soi un crime de guerre inadmissible. Mais depuis longtemps, les civils en Syrie ne sont plus seulement des victimes collatérales d’un conflit qui dépasse ses protagonistes. Les bombardements systématiques sont devenus malheureusement une technique de guerre utilisée par un régime obligé de compter essentiellement sur l’aviation, l’artillerie et les corps d’élite dont l’encadrement est formé sur base d’allégeances tribales et confessionnelles et parce qu’il craint par-dessus tout le retournement des divisions d’infanterie qui connaissent un taux de désertion important.

Aussi horrible soit-il, le dernier crime en date qui vient de frapper des centaines de civils innocents ne doit pas être une occasion pour certaines forces d’ajouter à leur ignominie passée une nouvelle forfaiture.  Non contentes d’avoir dévié la contestation populaire syrienne contre le régime vers une dangereuse militarisation qui n’a fait qu’augmenter les tourments de la population, les puissances occidentales et leurs alliés arabes vont sans doute profiter de ce tragique évènement pour détourner l’attention de la communauté internationale de ce qui se passe en Egypte, c’est-à-dire là où se joue le véritable avenir politique de la région. Et il n’est même pas sûr que cette manœuvre de diversion serve réellement à protéger le peuple syrien.

Ce faisant, les régimes sanguinaires de Sissi et d’Assad sont en train de se rendre mutuellement de précieux services. Le coup d’Etat des généraux égyptiens a permis au régime d’Assad de profiter d’un répit diplomatique qu’il n’a pas hésité à utiliser de la manière la plus sanglante. A son tour, le régime d’Assad vient de renvoyer l’amabilité à ses acolytes égyptiens : le dernier bombardement au gaz sarin va permettre à la junte égyptienne de respirer un peu. La  « communauté internationale » va oublier un  peu l’Egypte et faire semblant de s’occuper de la Syrie. Mais comme il est difficile d’envisager dans les conditions actuelles un consensus entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité  sur ce dossier, rien n’indique malheureusement que la fin de la tragédie du peuple syrien soit proche.

En Syrie comme en Egypte, au nom d’une Realpolitik dont les stratèges israéliens semblent détenir quelques secrets, les grandes puissances semblent pousser le cynisme aux confins de l’immoralité. Quand leurs intérêts stratégiques ne sont pas en jeu, ces puissances croient s’en sortir en versant des larmes de crocodiles et en publiant des communiqués indignés pour finalement justifier leur passivité par l’absence de consensus international quand elles ne laissent pas entendre plus sournoisement que ces violences endémiques, insoutenables en Occident, devraient être replacées dans le contexte d’un Orient décidément irrationnel et incompréhensible.

Bien entendu, les criminels sont avant tout les chefs nationaux qui s’accrochent maladivement à un  pouvoir illégitime et ordonnent pareils massacres. Mais les responsabilités internationales ne sont pas moindres. En Orient, on n’a pas besoin de faire science Po pour savoir que pour une grande partie, les malheurs de la Syrie et de l’Egypte viennent du fait qu’Israël trouve un intérêt stratégique dans le pourrissement actuel, dont il attend l’épuisement et l’autodestruction des potentiels de défense syrien et égyptien après la neutralisation américaine de l’armée irakienne. Ce n’est pas un hasard si Israël met actuellement tout le poids de ses puissants lobbies en Europe et en Amérique pour empêcher toute solution politique qu’il juge compromettante pour ce qu’il croit être sa sécurité nationale.

Mais aucun calcul stratégique ne saurait défier longtemps la volonté irrépressible des peuples épris de liberté et de justice. Ces peuples qui ploient aujourd’hui sous un rapport de forces défavorable ont aussi une conscience et une mémoire. Aujourd’hui, ils sont occupés à panser leurs blessures et essaient de se protéger comme ils peuvent. Mais ils n’oublieront ni les criminels ni ceux qui les ont laissé faire. Ceux qui peuvent intervenir pour abréger la tragédie du peuple syrien mais ne le font pas sont en train de perdre tout crédit moral et politique dans la région et il n’est pas sûr qu’ils pourront, à long terme, sauvegarder les intérêts pour lesquels ils ont choisi de bafouer les principes démocratiques qu’ils ne cessent de claironner dans des cérémonies ostentatoires et hypocrites.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
yukof
284 points

"... non contentes d’avoir dévié la contestation populaire syrienne contre le régime vers une dangereuse militarisation qui n’a fait qu’augmenter les tourments de la population..."

je suis désolé mais les sunnites se sont armées et militarisé tout seul sans l'influence de l'ingérence étrangère car ils voulaient juste éviter de subir le meme sort que Hama en 1982 .

X
Philippe29
-1392 points

"Un nouveau crime contre l’humanité vient d’être commis en Syrie"

Décidément Mr. Bensaada résout les enquêtes criminels très rapidement !!! Après nous avoir servi les "false flag" pour les attaques antichrétiennes en Egypte, voilà que maintenant il nous affirme (sans aucune preuve) qu'il y a bien eu des armes chimiques utiliser en Syrie.

Personnellement je ne crois pas un seul instant à la possibilité de l'utilisation d'armes chimiques par l'armée régulière syrienne sachant qu'elle est entrain de reprendre petit à petit toutes les positions tenues jusqu'alors par les combattants islamistes. Ce serait, pour le coup, du suicide de faire une telle chose. Et comme les officiels syriens sont instruis (contrairement aux wahabittes) j'ai vraiment du mal à croire qu'ils puissent commettre une telle erreur.

P.S : quelqu'un peut-il m'expliquer comment un Syrien peut porter le nom Al Masri ("L'égyptien") comme c'est le cas pour l'opposant à Bachar que l'on voit à la TV française ?

X
baraa
419 points

Le régime syrien a déjà été accusé d'utilisation d'armes chimiques près d'Alep, il s'est avéré qu'elles avaient été utilisées par des rebelles. Alors que l'armée syrienne remporte victoire sur victoire, que la Syrie accueille une mission internationale sur l'utilisation des armes chimiques, il faudrait que les dirigeants de Damas soient devenus stupides pour utiliser des armes dont ils n'ont aucun besoin pour progresser. L'analyse des vidéos, avec des médecins qui ne se protègent pas alors que si c'était du gaz sarin, ils devraient le faire, une quasi-absence de femmes parmi les victimes, une surreprésentation de barbus laissant penser que ce sont des cadavres de rebelles tués au combat et des enfants qui pourraient avoir été ceux kidnappés dans la région alaouite de Latakié. D'ailleurs, les rebelles annoncent plus de 1000 morts et l'OSDH seulement 170. L'annonce de l'attentat est par ailleurs parue en Turquie un jour avant sa datation par les rebelles.Des incohérences portant à douter

X
michel75200
-1710 points

Philippe,

1) Un de mes ex-collègues, qui s'appelle Lallemand, est pourtant un "bon français de souche". Ma grand-mère paternelle est née Schloesing (= "Schleswig", région allemande), un nom reçu par son ancêtre paternel direct lors de son arrivée en Prusse à l'époque de Frédéric II. Sa famille était française, par un autre ancêtre, dès avant la révocation de l'édit de Nantes. Cela vous suffit-il comme exemples ?

2) « L'armée régulière syrienne [..] est en train de reprendre petit à petit toutes les positions tenues jusqu'alors... » … par les rebelles.

Les évaluations diffèrent selon les experts.
Certains parlent de « l'échec des dernières offensives loyalistes », précisément dans la Ghouta, où « le régime a déployé des efforts militaires énormes au cours des derniers mois ». Ils affirment que « les rebelles ont avancé à Jobar, à l'est de Damas, et à Al-Qadam au sud » et parlent de « l'incapacité des forces du régime à résister à la pression de ces attaques de l'ASL. »
(à suivre)

X
bouhbouh
3 points

Ma parole ce facho islamophobe squatteur d'un site dont les lecteurs n'en veulent pas continu de s'accrocher comme un morpion , et en s'enfonçant de plus en plus dans un ridicule mortel .

Au Maroc il y un célèbre comique connu sous le nom de Abderraouf mais dont le nom de famille est : tounssi ( le tunisien ) on trouve aussi des : al'iraki ( l'iraquien ) comme on peut trouver al-moghrabi ( le marocain ) al-jazairi ( l'algérien ) assaoudi ( le saoudien ) al-yamani ( le yaménite ) ...... dans d'autres pays arabes et même en Iran .

On dit souvent, heureusement que le ridicule ne tue pas ! Mais dans ce cas là , moi je dis, malheureusement qu'il ne tue pas .

X
michel75200
-1710 points

(suite 1)
3) « Personnellement je ne crois pas un seul instant à la possibilité de l'utilisation d'armes chimiques par l'armée régulière syrienne [...]. Ce serait, pour le coup, du suicide de faire une telle chose. »

Lu cette analyse dans "Libération" (Hala KODMANI, 22/08/2013, p.6-7) :

« Reste l’incompréhensible timing d’une telle opération, au moment où les inspecteurs de l’ONU arrivent sur place à l’appel de la Ligue arabe, du Royaume-Uni et de la France.
« Aller vérifier ces infos sera pour eux impossible, selon Thomas Pierret, car "les régions touchées par l’attaque chimique font en parallèle l’objet de bombardements conventionnels féroces. Je vois mal comment les inspecteurs peuvent s’y rendre. Il leur faut un mandat et un cessez-le-feu au moins local. S’ils les obtiennent, les traces auront disparu. D’après les experts que j’ai pu lire, les traces d’une attaque chimique disparaissent assez rapidement."...

X
michel75200
-1710 points

(suite 2 et fin)
« Quant à l’argument des défenseurs du régime qu’ils "ne seraient pas assez fous pour faire ça", il est balayé par le chercheur : "Il faut se souvenir des assassinats politiques commis au Liban entre 2005 et 2008, qui survenaient juste avant d’importantes réunions onusiennes sur le Liban. Eh bien si, ils l’étaient [assez fous pour faire ça] !" »

X
doha
4 points

Il est difficile d'avoir le vrai du faux , avec les médias mensonges tout est possible! La preuve voici une version russe , différente de celles du monde par exemple : http://www.amazighs.fr/attaque-chimique-en-syrie-qui-a-fait-le-coup/

X
hamine55
-3 points

Arréter votre propagande.Arrété de défendre l'indéfendable.
comment peu on être aussi malhonnête et dire aprés je crois en dieu.c'est impossible.Au nom de dieu laissez tranquille la syrie,son gouvernement et son peuple.Arrété vos mensonge.allié du sionisme mondial et des sionite arabes.traite ,voyous vous ne l'emporterai pas au paradis.
Que dieu donne victoire a l'armé arabe syriéene.
car les autre parti son des fous.

X
Guillaume Longue épée
-14 points

Si on intervient on n'est traité de colonialistes, quand on intervient pas de manipulateurs, donc autant attendre que cette guerre arrive à son terme.

Il faudrait que les personnes originaires du Maghreb, cessent de tout attendre de l'occident, ça fait presque pitié on dirait des enfants maintenus dans un état de servilité pathétique.

Nous ne pouvons pas écrire votre histoire à votre place, quand on l'a fait vous nous l'avez reproché. Si on vous dit que les religions qui veulent jouer un rôle politique sont NOCIVES pour la paix civile, comme notre passé l'a démontré vous nous répondez :
« Mais pas chez nous nous sommes différents » ... très bien, expérimentez le par vous-mêmes.

On en reparle dans 50 ans.

X
sahli73
21 points

Surtout pas..n'intervenez surtout pas !

L'Histoire de l'Occident c'est aussi des conquêtes, des expansions..au prix fort ! Le colonialisme, l'impérialisme...a déjà fait assez de dégâts ! Des sociétés ont été destructurés,trop de mal a été fait...des populations qui n'avaient pas la même culture, la même religion...et qu'on ne me sorte pas l'argument du développement économique,du progrès, la démocratie etc etc...ça ne prend pas !

Donc chacun reste à sa place...sinon faut intervenir partout dans le monde ok ? Pourquoi ne pas intervenir en Corée du Nord hein ??? Et quand on voit le résultat : lybie, Irak,afghanistan etc...surtout que ces dictateurs ont été mis en place par ceux qui tirent les ficelles de ce monde..à base de coups bas et d'alliances de mauvais genre !
Stop, ça suffit, basta !

X
jenny
3 points

Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles !

1/ le gaz sarin , comme toute substance chimique ou microbiologique, ne peut pas être utilisé dans des localités résidentielles puisque le vent répand ces substances trop vite et contamine l’environnement dans un vaste périmètre de 10 kilomètres. La zone où les opposants accusent les forces d’Assad d’avoir utilisé du sarin, en l’occurrence Al Moazamiya, est située à 5 kilomètres des zones résidentielles, de la base militaire Al Mezah. Est-il concevable que l’armée syrienne utilise cette substance contre elle-même ?

2 / la zone exposée au gaz chimique est inaccessible pendant 36 heures à compter du moment où l’attaque est lancée. Toute personne désirant s’y rendre devrait porter une combinaison spéciale. La question qui se pose dès lors est la suivante : comment se fait-il que les médias de l’OTAN et de ses complices arabes aient pu tourner des reportages sur les lieux supposés du crime ?

3/ la commission d’enquête de l’Onu se trou

X
Rachid Zani
-302 points

"Des militaires musulmans contre des civils musulmans, des chiites contre des sunnites, des Arabes contre des Arabes et tous crient Allah Akbar avant de tirer, d'égorger ou de se faire exploser."

Comment le savez vous? Sans doute avez vous visionné le reportage à coté(Hollywood et les arabes)et qu'il aura eu sur vous une influence certaine.Décidément c'est une habitude,incapable de penser "en dehors des clous",vous déblatérer un prêt à penser ingurgité ici et là sans l'once d'un début de preuves et par une conviction pré-fabriquée.

Aussi vous déconseillerais-je le film:Voyage sans retour pour la salubrité de vos pensées jusque là immaculées.

Souvenez vous Yannick,la pensée est le propre de l'être:je pense donc je suis.

X
Gandalf
-1779 points

Rachid, est-ce que le massacre d'innocents vous interpelle ? Et vous gêne dans votre vie ?

X
Rachid Zani
-302 points

"Heureusement, ils ne pèsent plus rien politiquement"

Comme disait mon lointain trisaïeul:"faut le dire vite!"

Gandalf j'ai bien compris la question et j'y reviendrai par le biais d'un autre billet si vous n'y voyez pas d'inconvénients. Merci.

Parce qu'ils pèsent jusque dans les décisions militaires ne sauraient mentir. Demandez à Guillaume longue épée qu'il vous parle de Bernard le hardi,le benghazien.

X
Karimov
-15 points

Bonsoir, je me suis inscris ce soir car je n'en pouvais plus de lire ces mensonges répétés notamment par Allain Jules, Thierry Meyssan et repris sans la moindre vérification par tous les adeptes de la pseudo-dissidence qui ne fait qu'instiller la propagande du régime de bachar et de ses alliés(Russia Today, almanar ect.)Tout d'abord le gaz sarin est hautement volatile et ne met que quelques minutes à s'évaporer dans l'air sans laisser de trace et donc pas besoin de masque pour les médecins en présence. Dans la vidéo on voit bel et bien des femmes mais celles-ci sont pour la plupart recouvertes d'un linceul pour des questions de pudeur et si vous êtes arabe, qui plus est un musulman vous devez savoir cela dans le cas contraire autant s'abstenir de dire n'importe quoi. Et enfin l’argument de l’antériorité de la vidéo par rapport à l’attaque ne tient pas car il suffit de cliquer sur la date se trouvant en dessous de celle-ci pour comprendre.

X
Karimov
-15 points

Comme je le disais dans mon précédent message, l’argument de l’antériorité de la vidéo par rapport à l’attaque ne tient pas la route car il suffit de cliquer sur la date se trouvant en dessous de celle-ci pour avoir l’explication. En effet youtube étant géré aux États-Unis c’est l’heure américaine qui s’affiche et non la syrienne,décalage horaire oblige. Pour être fixé il suffit de vérifier par soi-même. Pour ce qui est des accusations de l'utilisation d'armes chimiques par les rebelles ne nous privez pas de vos sources si comme vous le dites cela est "avéré", à moins qu'il s'agisse encore d'un de ces médias diffusant la propagande du régime en place.

X
Rachid Zani
-302 points

" L'histoire nous apprend que les hommes et les nations adoptent la sagesse une fois qu'ils ont épuisés toutes les autres alternatives."Aubrey Solomon Meir dit Abba Eban

Autrement dit ,une fois épuisées toutes les armes à leur disposition,c'est la fait la paix(sic). Après les exactions et les crimes de masse,arrive l'ONU comme c'est bien pratique.

"Lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale, Eban part travailler pour Chaim Weizmann à l'Organisation sioniste mondiale à Londres dès décembre 1939. Quelques mois après, il rejoint la British Army en tant qu'officier de renseignement, où il obtient le grade de major. Il sert en tant qu'officier de liaison entre les Alliés et la Yichouv en Palestine." Abba Eban

X
Rachid Zani
-302 points

"Comme il n'est encore jamais arrivé qu'un vainqueur avoue publiquement sa culpabilité au déclenchement d'une guerre, nous devons bien consulter l'Histoire pour découvrir la cause réelle du conflit. Nous constatons d'abord que dans le "Daily Express" du 24 mars 1933 le Congrès juif mondial a déclaré la guerre économique à l'Allemagne. Ensuite le 7 août 1933 Samuel Untermayer, président de la "World Jewish Economic Federation" déclarait dans le "New-York Times": "La guerre que nous avons décidé de mener contre l'Allemagne est pour nous une guerre sainte."

"Par la suite les milieux financiers de Wall Street agissaient de telle sorte que le rapport entre le dollar et le Reichmark était dévalué de 57% au préjudice de cette dernière monnaie.C'est l'Amérique et le monde israélite international qui nous ont précipités dans la guerre"

http://www.propagandes.info/product_info.php/chamberlain-1939-cest-lamer...

X
Rachid Zani
-302 points

C'est le Traité de Versailles au sortir de la première guerre mondiale qui mit le feu aux poudres.Le montant des réparations pour dommages de guerres demandé à l'Allemagne s'éleva à 132 milliards de marks-or.

"Le paiement de réparations représente une lourde charge pour la République de Weimar. En proie à de graves difficultés financières, elle se révèle vite incapable d'y faire face. Les alliés demandent alors des livraisons en nature. Face aux retards de livraison allemands, la France et la Belgique envahissent la Ruhr en 1923, ce qui aggrave encore la déstabilisation économique de l'Allemagne."

Pognon,pognon quand tu nous tiens!

suite...

X
Rachid Zani
-302 points

..."la contradiction entre la proclamation solennelle du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes »n'arrangea rien et pire verra l'Allemagne frustrée et dilapidée de ses deniers quand Elle n'aura d'autre choix de se ranger vers le plus populiste des nationalistes qui conduira à la seconde guerre mondiale.

"Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, ou droit à l’autodétermination, est le principe issu du droit international selon lequel chaque peuple dispose d'un choix libre et souverain de déterminer la forme de son régime politique, indépendamment de toute influence étrangère."

le rapport avec la Syrie? On y arrive!

suite...

X
Rachid Zani
-302 points

..."L'article 22 du Pacte de la Société des Nations reprend le principe d'une « mission sacrée de colonisation ». Le premier paragraphe de l'article postule qu'il existe « des peuples non encore capables de se diriger eux-mêmes dans les conditions particulièrement difficiles du monde moderne. Le bien-être et le développement de ces peuples » (concrètement, leur européanisation et la mise de leurs ressources à la disposition des métropoles) « forment une mission sacrée de civilisation ».

Sur cette base est introduit le système du mandat qui permit de soumettre des peuples, communautés et territoires à la tutelle des « nations civilisées » (c'est-à-dire industrielles). Celles-ci doivent se voir confier « la tutelle de ces peuples aux nations développées qui, en raison de leurs ressources, de leur expérience ou de leur position géographique, sont le mieux à même d'assumer cette responsabilité et qui consentent à l'accepter » (article 22-2). "
...

X
Rachid Zani
-302 points

...suite et fin

"Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes fut aussi consacré par l'article premier du Pacte sur les droits civils et politiques du 16 décembre 1966 : « Tous les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel. "

Si "L'Allemagne a trainé sa dette jusqu'au 3 octobre 2010, date à laquelle elle la solde définitivement, près d'un siècle après le début du conflit." , je laisse à l'appréciation des lecteurs le montant d'une telle dette que les Fabius et consorts sauront réclamés à La Syrie,au Mali et à tous les peuples indigènes et tribaux dont je rappelle que la France refuse de ratifier la convention 169 relative à l'auto-détermination sous prétexte de son droit d'ingérence.

X
Rachid Zani
-302 points

"La SDN est la porte-parole des puissances alliées. Elle œuvre sous leurs ordres et leur contrôle.Il en va de même des Nations Unies.L’Etat d’Israël, comme le Mandat sur la Palestine, est le produit de la volonté des puissants et non le produit d’une décision propre à l’ONU. Tout le reste n’est qu’illusion, seule raison d’être de ces "machins", pour reprendre l’expression de quelqu’un qui s’y connaissait.
En fait, la SDN et l’ONU sont des syndicats des vainqueurs de la guerre, qui se réunissent pour se partager en bonne entente et "en paix" les dépouilles de leurs victimes, exactement comme les seigneurs de la jungle. Tous, la main sur le cœur,jurent qu’ils n’aspirent qu’à la paix . Et ils ont raison : c’est la paix entre les vainqueurs qu’ils recherchent et qu'ils invoquent, en imposant LEUR PAIX (cf. la pax romana)et non la paix avec les peuples vaincus ou susceptibles d’être soumis, colonisés ou exterminés par eux."

suite...

X
WAHRAN
-2 points

c le régime baasiste alaouite qui a commis c crimes depuis le pere et maintenant le fis alor cheché pas midi a 14heures ""IL n y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, mais pour les sympathisant des taghotess il seront aveugle jusqua leur mort.

X
Rachid Zani
-302 points

Le sionisme une idéologie à l'agonie par Jacob Cohen

"Le régime sioniste, jusqu’à il y a une vingtaine d’années, n’avait pratiquement pas à en faire. Il était adulé, glorifié, mythifié, admiré, envié, cité en exemple... C'était l'époque des "sabras" que Paris-Match glorifiait à longueur de numéros. Ce nouvel homme juif né en Israël, d'apparence dure mais si tendre à l'intérieur, au regard clair, intrépide et généreux, puissant et humaniste, un combattant hors pair, idéaliste et audacieux. Sa valeur était de 1 contre 1000 Arabes sur le marché des prisonniers.
C'était l'époque où un Lanzmann pouvait réaliser un film sobrement intitulé "TSAHAL"(et SHOAH), avec l’argent public, distribué et diffusé le plus normalement du monde, à la gloire de cette armée unique au monde, la plus « éthique », l'émanation d'un peuple héroïque, le concentré de la morale et du courage...

X
Rachid Zani
-302 points

...C'était l'époque où le mot Israël suscitait la sympathie et l'admiration, où l'Etat sioniste semblait installé pour l'éternité, même dans ses nouveaux territoires légitimement conquis. Nul besoin d'invoquer la Shoa ou l'antisémitisme..."

"Le propre d’une entreprise coloniale est de foncer comme un train fou contre le mur de sa propre annihilation. Le sionisme ne peut que poursuivre dans cette voie. Dans une agonie violente, longue et désespérante."

Et v'la maintenant que Shimon Peres prix Nobel de la paix en 1994(sic) déclare qu"Il est temps pour la communauté internationale d'essayer de se débarrasser de toutes les armes chimiques en Syrie" en marge d'une rencontre à Jérusalem avec le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, sans préciser ce qu'il envisageait concrètement...M. Peres a par ailleurs salué la France pour "la clarté et le courage" de ses déclarations, ajoutant que Paris était "la voix la plus claire à propos de la Syrie".

Rien que ça,quelle hypocrisie!

X
Karimov
-15 points

suite:
Toujours dans ce hors sujet servant à détourner l'attention des gens, vous avez parlé de l'Irak c'est plutôt cocasse quand on connait le rôle qu'a tenu le régime syrien (sous l'égide d'hafez el assad) qui a successivement participé aux cotés de la coaliton atlantiste à la guerre contre l'Irak en 1991 puis à "la guerre contre le terrorisme" (sous l'égide de bachar) lancé par george w. bush ce qui permettait au régime de se débarrasser de tout opposant au nom de la lutte antiterroriste. Pour l'Iran il en va de même il suffit de voir le fameux rôle de résistance qu'elle a eut suite à l'invasion de l'Irak voisin pour comprendre la mascarade. En effet en plus d’empêcher les chiites irakiens de prendre les armes aux cotés de groupuscules sunnites irakiens celle-ci s'est employée à former des milices chiites favorables à Téhéran pour épurer Bagdad et les régions stratégiques d'Irak sans jamais s'en prendre aux américains. Elle est belle cette résistance arabo-islamique!

X
Karimov
-15 points

suite @stre:
La Lybie n'a aucun rapport avec la Syrie, balancer de tels inepties montre votre méconnaissance de la région comme j'ai pu l'expliquer dans mon précédent message avec cette fameuse résistance des régimes syrien et iranien.Après ce hors sujet j'attends de votre part des contre-arguments à mon intervention initiale qui concernait le bombardement aux armes chimiques à la périphérie de Damas et de grâce vous qui parlez de lobotomisation alors que vous récitez mot pour mot tel une vieille cassette la propagande du régime syrien et de ses alliés(je parle de Meyssan,IRIB,Russia Today, al manar bref c'est ça l'alternative "objective" aux médias occidentaux,vous plaisantez,c'est moi le lobotomisé?. C'est bien beau de dénoncer les médias mainstream mais à quoi bon si ce n'est que pour régurgiter sans preuve la propagande d'un régime autocratique qui règne sans partage depuis un demi-siècle et qui ne sert que ses propres intérêts à l'image de l'écrasante majorité des despotes arabes?

X
Karimov
-15 points

Pour finir sur cette affaire d'armes chimiques il est à noter que bien que le régime se dit prêt à collaborer avec les envoyés de l'ONU se trouvant sur place pour démontrer que l'attaque ne vient pas de l'armée loyaliste bizarrement ces inspecteurs sont confinés à leur hôtel Four seasons à Damas.Raison invoquée? La zone est contrôlée par les rebelles (ce qui était déjà le cas avant l'attaque...très logique comme argument) et donc le régime ne peut assurer la sécurité des inspecteurs. Ce à quoi la faction liwa ahrar el sham qui contrôle la zone a immédiatement répondu en se portant garante de la sécurité du détachement,mais depuis c'est le blackout du côté du régime et les envoyés sont toujours bloqués à l'hôtel.C'est bien les rebelles qui porteront la responsabilité si il arrive quelque chose aux envoyés mais on dirait que le coup de com du régime visant à enfumer l'opinion ne prend pas sinon pourquoi cherche-t-il à gagner du temps en bloquant les inspecteurs s'il n'a rien à cacher???