Quand Al-Sisi, le président égyptien, s’est retrouvé mis en vente sur eBay…

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi, auteur d’un putsch militaire sanglant applaudi

mardi 1 mars 2016

Quand Al-Sisi, le président égyptien, s’est retrouvé mis en vente sur eBay…

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi, auteur d’un putsch militaire sanglant applaudi des deux mains par tous nos grands démocrates, aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de prononcer une petite phrase qui lui a valu d’être copieusement brocardé sur les réseaux sociaux.

« Si je pouvais me vendre au profit de ma patrie, Dieu sait que je l'aurais fait », a-t-il déclaré avec emphase lors d’une allocution récente, ignorant qu’il allait être pris au mot par des internautes à l’esprit persifleur…

En quelques heures seulement, le dictateur Sisi, dont le règne sans partage a imprimé sa marque sur des procès pipés contre les membres des Frères musulmans et entraîné des condamnations à mort comme s’il en pleuvait, s’est retrouvé mis en vente sur eBay, la plus grande place de marché au monde, où tout se vend au plus offrant.

Sur un ton très caustique, les vendeurs ont rivalisé d’ironie pour obtenir le meilleur prix de la marchandise exceptionnelle à écouler : un président du pays des pharaons…

"A vendre sur eBay, un Maréchal, docteur en philosophie avec un lourd passé militaire, en bon état", a persiflé l’un d’entre eux, soulignant de manière acerbe : "le produit a été brièvement utilisé par ses propriétaires précédents, les émirats du Golfe."

"Al-Sisi à vendre: expérimenté dans les révolutions militaires, en utilisant la force pour disperser des rassemblements, en tuant des manifestants, en enfreignant la loi, en construisant des prisons. Un comique parfois et un comédien la plupart du temps. Dépêchez-vous, quantité limitée", a raillé un autre en appuyant là où le bât blesse, tandis qu’un internaute, plus dubitatif, s’interrogeait : "Qu’est-ce que pourra bien faire d’un Al-Sisi celui qui va l’acquérir ?"

"Dans le discours de Sisi, la seule phrase honnête était  'Je jure devant Dieu que si je pouvais être vendu je le serais ', il connaît sa valeur", s’est moqué subtilement l’un des nombreux vendeurs à l'humour grinçant, juste à temps avant que eBay ne sonne la fin de la récréation, et mette un terme à cette vente peu ordinaire qui avait toutefois atteint les 70 000 dollars !

Pas sûr que ce soit très flatteur pour le despote égyptien, dont le vernis a été sérieusement égratigné sur la Toile !!

Publicité

commentaires