Le Prix Nobel de la Paix attribué au Quartet menant le Dialogue national tunisien

Alors que les spéculations allaient bon train, l’insigne distinction du Prix Nobel de la paix 201

vendredi 9 octobre 2015

Le Prix Nobel de la Paix attribué au Quartet menant le Dialogue national tunisien

Alors que les spéculations allaient bon train, l’insigne distinction du Prix Nobel de la paix 2015 a été décernée au Quartet conduisant le dialogue national tunisien, récompensant ainsi la contribution décisive de ses quatre organisations phares, issues de la société civile, à la construction d’une démocratie pluraliste dans le sillage de la « révolution du Jasmin ».

Née au cours de l’été 2013, au moment où le fragile processus de démocratisation menaçait de s’écrouler comme un château de cartes sous l’effet dévastateur d’assassinats politiques et de graves troubles sociaux, la formation de ce Quartet s’est imposée comme une évidence à l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), à la Confédération tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), à La Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme, et à l'Ordre National des Avocats de Tunisie. 

Redoutant que la Tunisie ne sombre dans la guerre civile, ces quatre organisations, représentant différents secteurs et valeurs de la société tunisienne, ont alors œuvré sans relâche, pacifiquement et avec une grande autorité morale, à l’instauration de la démocratie, après les affres de l’autocratie sous Ben Ali, et à l’établissement d’un système de gouvernement constitutionnel garantissant les droits fondamentaux de toute la population, sans distinction de sexe, de conviction politique ou de croyance religieuse.

S’illustrant comme un médiateur incontournable, ce Quartet n’a eu de cesse de créer les conditions d’un dialogue pacifique entre les citoyens, les partis politiques et les autorités, s’attachant à privilégier les solutions consensuelles dans les clivages politiques et religieux, et face aux défis de taille qui se sont posés et se posent encore à la Tunisie.

Pour toutes ces raisons essentielles, le comité Nobel norvégien a plébiscité le Dialogue national tunisien, parmi les 273 candidatures en lice, couronnant ses efforts et ses avancées remarquables au service de la paix qui s’inscrivent dans la droite ligne des références et des aspirations d’Alfred Nobel.

 

 

 

Publicité

commentaires