2 000 personnes derrière les humoristes débarqués de France Inter : Guillon et Porte

A France Inter, c’est l’humour politiquement incorrect que l’on assassine ! Ils étaient 2 000, jeudi

vendredi 2 juillet 2010

A France Inter, c’est l’humour politiquement incorrect que l’on assassine !

Ils étaient 2 000, jeudi soir, professionnels et auditeurs en colère, à protester en fanfare devant la Maison de la Radio, à Paris, contre le licenciement des humoristes Didier Porte et Stéphane Guillon, qui ont fait les belles heures grinçantes des matinées d’Inter depuis plusieurs années.

Présents pour assurer le show jusqu’au bout, les deux protagonistes évincés par la nouvelle direction cooptée par Sarkozy, les Hees et Val, respectivement PDG de Radio France et Directeur de France Inter, ont tiré leurs dernières cartouches caustiques contre l’inquiétant virage amorcé par la radio du service publique inféodée à un pouvoir discrédité par l’opinion ( la côte de popularité de Sarkozy a chuté à 26%, score le plus bas jamais atteint - sondage TNS SOFRES), et miné par l’autoritarisme.

Stéphane Guillon s’est livré à une imitation qu’il maîtrise bien, celle du chef de l’Etat déclarant : "Hees est un ami. Val aide Carlita à écrire son nouvel album, il n’y a pas de collusion". Tout est dit.

La manifestation d’auditeurs


Stéphane Guillon et Didier Porte à la tribune de la manifestation


Publicité

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma