Mercredi 23 July 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Des paroles de vérité, une vie de mensonge

Des paroles de vérité, une vie de mensonge
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_762.jpg

La différence entre le croyant et celui qui a l’illusion de la foi, c’est que le croyant, lorsqu’il est seul et loin du regard des autres, vit toujours dans la cohérence. Il ne ment pas, il ne trahit pas son cœur et il ne laisse pas son âme se salir.

Partagez :

La foi est un beau cadeau parce qu’elle apaise. Elle n’est pas un refuge contre les épreuves ou l’adversité. Elle est une force qui te permet d’avancer ; elle te donne les armes nécessaires pour surmonter les obstacles de la vie, pour que tu te construises, pour que tu éduques ton cœur et ton être. La foi n’est sûrement pas la limite de la raison, au contraire, elle y est profondément liée. C’est la lumière de la raison ; elle lui montre le chemin. La foi est un don. Nous en sommes responsables. Il faut en prendre soin. Tu n’as pas le droit de jouer avec.

Aussi, il existe des hommes et des femmes qui disent avec leur bouche ce que leur cœur n’exprime pas. Ils disent avec leurs mots ce que leur vie n’est pas. L’illusion la plus dramatique de leur vie c’est leur foi qui, en fait, n’existe pas. Ils se mêlent à la communauté des croyants mais ils n’ont de « croyants » que des gestes mécaniques auxquels le cœur ne répond pas. Ils peuvent se dire tous les jours qu’ils croient en Dieu et tellement ils le répètent, tellement ils y croient. Leur esprit y croit, pas leur cœur. Mythomanes de la foi qui se noient dans des mensonges devenus des maladies. Ils se bercent d’illusions et leurs actes en disent longs sur la réalité de leur être. Leur cœur est semblable à une pierre sur laquelle coule une eau saine et propre, une eau incapable de pénétrer la pierre, un cœur tellement fermé qu’il n’aurait même pas l’idée d’arroser la sécheresse qui le détruit de jour en jour.

La différence entre le croyant et celui qui a l’illusion de la foi, c’est que le croyant, lorsqu’il est seul et loin du regard des autres, vit toujours dans la cohérence. Il ne ment pas, il ne trahit pas son cœur et il ne laisse pas son âme se salir. Celui qui a l’illusion de la foi, lorsqu’il est seul, ne se donne aucune limite. Ses passions l’emportent dans un monde où la maîtrise n’existe pas, un monde où il n’y a aucune limite, un univers de mensonge où personne en apparence ne pourrait le voir. L’illusion est tellement là, qu’il ne sait même pas que l’Être Suprême le regarde. Il croit tromper Dieu mais il se berne lui-même. Il peut tromper les hommes parce que personne ne peut lire dans son cœur. Seul Dieu possède les clés pour lire et déchiffrer ce que le cœur ne peut dévoiler.

Toi qui croit sincèrement, toi qui veut vivre dans la paix de la foi, il ne t’appartient pas de chercher qui est croyant de qui ne l’est pas. Ce n’est pas ton affaire. Laisse cela entre les mains de ton Créateur. Savoir qu’il existe des gens qui ont fait de leur cœur une anomalie doit t’apprendre à te remettre en question pour te rapprocher de plus en plus de Celui que tu pries chaque jour. Ne sois pas de ceux qui parlent de vérité et qui vivent de mensonges et de trahisons. Sois toi-même, quoi qu’il t’en coûtera. L’essentiel est que ton cœur et tes mains soient propres. Laisse celles et ceux qui veulent jouer, se baigner dans leur inconscience et dans leur négligence.

Vivre dans le mensonge c’est comme si tu donnais à boire à un homme malade de l’eau sale. Tu le rendrais encore plus malade. Tu pourrais le tuer. Vivre dans le mensonge c’est s’enfoncer tellement jusqu’à provoquer sa propre chute. Vivre dans une foi sincère te permet de toujours avancer vers le bien avec la conscience tranquille. Tu ne peux qu’évoluer. Tu élèves ton cœur chaque jour.

Le croyant vit dans la cohérence et il sait au plus profond de lui-même qu’un jour viendra où tous les hommes auront à rendre des comptes. On ne rendra pas de compte sur ce que nous avons été ou sur ce que nous paraissions être. Ce jour-là, aucune apparence ne sera prise en compte. On regardera tes actes. On étudiera ce que tu as fait en public et en privé. On cherchera la cohérence ou l’incohérence. Parle de vérité et vis dans la vérité. Ne soit pas tenté par ce qui peut te perdre et ne te laisse pas aveugler par l’illusion, par la mise en scène. Ne mens pas à Dieu, ne mens pas aux hommes, ne mens pas à ton cœur…

Publicité Oumma.com