Mercredi 10 December 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Noël Mamère : "Trappes, les musulmans et le racisme d’Etat"

Noël Mamère : "Trappes, les musulmans et le racisme d’Etat"
fr
http://oumma.com/sites/default/files/noel_mamere.jpg

Sur son blog, le député-maire de Gironde s’interroge à juste titre sur l’étincelle qui a mis le feu aux poudres, mais en faisant preuve d’une objectivité qui élève le niveau du débat public, au-dessus des cris d’orfraie d’un nationalisme revanchard et d’une démagogie irresponsable (...)

Partagez :

Dans le nouveau tintamarre populiste qui s’est engouffré dans la brèche de Trappes pour chauffer les esprits à blanc, l’analyse dissonante de Noël Mamère sur les raisons profondes d’une nuit de violence fait entendre un autre son de cloches que la musique grinçante et lancinante de la stigmatisation de l’islam et des musulmans.

Sur son blog, le député-maire de Gironde s’interroge à juste titre sur l’étincelle qui a mis le feu aux poudres, mais en faisant preuve d’une objectivité qui élève le niveau du débat public, au-dessus des cris d’orfraie d’un nationalisme revanchard et d’une démagogie irresponsable qui retentissent désormais dans l'Hexagone à l’approche de chaque échéance électorale.

Rappelant qu’il a "fait partie des rares députés qui ont toujours considéré les différentes lois sur le voile comme productrices de discriminations et de violences potentielles", Noël Mamère estime qu’il y a trois questions cruciales à poser au préalable, trois questions que les Le Pen, Philippot, Copé, Estrosi, Hortefeux, Pécresse, Morano, Valls et consorts, pourtant peu avares de déclarations fracassantes, se sont bien gardés de mettre en exergue.

"Où est passée la police de proximité promise par la gauche qui devait remplacer les BAC et autres compagnies de CRS dans les quartiers dits sensibles ? Pourquoi interpeller en plein ramadan une jeune femme voilée, sachant que durant cette période, un tel geste peut être interprété comme une provocation à l’égard des populations musulmanes ? Enfin, la loi sur le voile intégral est-elle pertinente ?", questionne-t-il, avant d’ajouter : "Si l’on ajoute à cela le refus de Manuel Valls d’appliquer la promesse de François Hollande d’en finir avec le contrôle au faciès, une telle conjonction ne pouvait que produire le type d’émeute à laquelle nous venons d’assister".

Evoquant sans ambages un "racisme d’Etat" qui frappe la deuxième religion de France en alimentant des amalgames dévastateurs entre "musulmans, islamistes, terroristes et immigrés" qui se sont tragiquement banalisés en moins de dix ans, l’ère Sarkozy ayant largement contribué à leur enracinement dans l’inconscient collectif, Noël Mamère poursuit sa réflexion en dénonçant la recrudescence de l’islamophobie, ce racisme anti-musulmans sciemment minimisé, voire carrément nié, quand son néologisme n'est pas fustigé par une certaine intelligentsia afin de le disqualifier, au profit d'autres formes de racisme plus politiquement correctes...

"La révolte de Trappes nous oblige aussi à réfléchir sur la vague d’islamophobie qui s’est emparée de notre pays. Le ministre de l’Intérieur, cette dernière semaine, dénonçait la multiplication des faits anti-musulmans dans plusieurs villes de la périphérie parisienne, à Chanteloup-les-Vignes et à Argenteuil", écrit-il, renchérissant : "Sous prétexte de combattre les signes religieux ostentatoires, on a privilégié la seule lutte contre le voile et inventé de nouvelles discriminations pour des femmes qui se voient doublement mises à l’index : en tant qu’arabe et musulmane, ne pouvant plus travailler dans certains établissements, et stigmatisées dans tous leurs actes quotidiens".

Et de poursuivre : "Malheureusement, en temps de crise morale, économique et sociale, il est tellement plus facile pour de nombreux responsables politiques d’utiliser les musulmans comme des boucs émissaires, que de trouver les mots d’apaisement et de prendre le temps de comprendre pourquoi on en est arrivés là".

Noël Mamère conclut son propos en étant force de proposition, et ce de manière constructive en privilégiant le vivre-ensemble et non en l’atomisant : "ou accepter une certaine logique communautaire, en s’appuyant sur les forces vives de « l’empowerment », c’est à dire la capacité des populations à faire surgir en leur sein de nouvelles élites urbaines, comme aux Etats-Unis ou en Afrique du Sud ; ou appliquer l’égalité réelle des droits, ce qui suppose un investissement sans commune mesure avec nos capacités actuelles. Mener les deux de front, c’est possible et cela porte un nom : la société du bien vivre ensemble".

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
elham
558 points

le Bourdouleix dit: ''Heil Hitler'' devant les gens du voyage, il est lâché et lynché et sera même poursuivi jusqu'au fond de l'enfer par la horde de diables encornés pour lui régler son compte.

des policiers agressent et contrôlent des fatima voilées (faciès) et tout le monde est en petit soutien.

c'est plus facile pour une police apeurés et incompétente de faire un travail de basses œuvres politiques et d'avoir le soutien des vals, cioti, copé,les lepen... à défaut d'assurer l'ordre, sa véritable mission dans des quartiers minés par la délinquance, les dealers et les voyous de tout genre (taches ingrate et risquée).

pauvres peuples de france qui n'y comprennent rien à sa police!

X
Baatata
9 points

Enfin un politicien qui a une analyse pertinente s'insérant dans le conetxte et qui se démarque de la version de la police, ça change du discours dominant. Quel dommage que les Verts se soient compromis en participant à ce gouvernement faussement de gauche.

X
salomon
3 points

un projet de loi ne suffit pas à calmer les ardeurs des populations,cree un apartheid ! c est deplacer le probleme ailleur,il faut changê les mentalitees des francais,des europeens et des etrangers dans une approche sociable, le vivre ensemble. Ne pas oublier que l islam est la seconde religion dans l europe. Ne pas jouer avec le feu au risque d embraser le monde.

X
DP Autret
-2 points

J'espère de tout coeur que ce type de raisonnement va se propager au-delà de son blog et de ce site (a l'Assemblée nationale?). Il y en a grand besoin.

Je ne suis pas familier avec le droit français, mais je me demandais si il est possible d'annuler une loi après s'être rendu compte qu'elle fut un grand dérapage. Je ne suis pas juriste, mais dès le premier article de la Constitution française, il semblerait que dérapage il y ait eu:

Article 1er : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances." Je pense que tout est dit. Ils devraient annuler cette loi et passer à autre chose, ça rendrait service à beaucoup de monde

X
Philippe29
-1392 points

"Où est passée la police de proximité..."

Qu'est-ce que la police de proximité à avoir avec cette affaire ?

"Pourquoi interpeller en plein ramadan une jeune femme voilée, sachant que durant cette période, un tel geste peut être interprété comme une provocation à l’égard des populations musulmanes ?"

Doit-on cesser d'appliquer les lois républicaines pendant le jeûne du mois de Ramadan ? Il raconte vraiment n'importe quoi celui-là !!!

"Enfin, la loi sur le voile intégral est-elle pertinente ?"

Oui. on ne va tout de même pas autoriser des gens (quelques soient les raisons invoquer) à se promenaient le visage masquer dans les rues et les lieux publics.

Plutôt que de défendre la laïcité Noël Mamère préfère se ranger du côté du communautarisme, c'est dommage. Espérons que dés 2014 cette fausse gauche se fera balayer aux élections municipales et européennes.

X
anas4120
12 points

Il faudra que les citoyens français musulmans se dressent contre l'islamophobie des élites par un vrai rapport de force politique, celui des urnes.
Plus concrètement, il faudrait une campagne de vote du type "faire tomber", histoire que tous ses islamophobes se calment un peu et sachent qu'ils peuvent perdre une élection à cause des citoyens musulmans.
Actuellement le vote de la communauté musulmane à un poids quasi NUL pour la simple raison qu'il est distribué selon à peu près les même proportion que celle des citoyens lambda. En d'autres terme, pour illustrer, disons que si sur 100 citoyens, 60 votent à gauche et 40 à droite, l'ajout de 6 votes à gauche et 4 à droite ne change rien.
Pourquoi ne pas tenter l'expérience "faire tomber" par un vote concerté en faisant fi de nos sensibilité politique gauche-droite
en commençant par faire tomber des maires localement dans les communes par exemple... les suivants retiendrons la leçon.

X
Pancole
-4221 points

Vous avez tort Taud, le vote musulman en France n'est pas un vote anodin qui se répartirait comme la grande majorité des citoyens français entre la Gauche et la Droite; et c'est là tout le drame.
Les immigrés de culture musulmane ont voté à 90% pour Hollande, comme les double nationaux tunisiens ont voté dans une très large majorité pour le parti islamiste Ennahda, il s'agit donc d'un vote confessionnel et communautaire.

Ceci montre bien que les musulmans ne comprennent rien à la démocratie et vote selon leur appartenance culturelle avant de soutenir un projet politique.
C'est bien ce qui ressort des mots d'ordre de certains de vouloir influencer la politique nationale par un vote "musulman".

Actuellement l'élan revendicatif qui émerge de la mouvance islamique en France est propre à renforcer comme jamais le FN.
Les musulmans se faisant les alliés objectifs de ce parti.
Je vous fiche mon billet que le FN ressortira comme le premier parti politique de France en 2014 aux municipales.

X
Seddik
1 points

@Palazzo

Je vous cite "les double nationaux tunisiens ont voté dans une très large majorité pour le parti islamiste Ennahda [...] Ceci montre bien que les musulmans ne comprennent rien à la démocratie"

Bravo, pour vous si on ne vote pas comme VOUS voulez on ne comprend rien à la démocratie, c'est magnifique, et chacun constatera que vous vous y connaissez beaucoup en démocratie.

X
merzoughi
-91 points

« La loi sur le voile intégral est-elle pertinente ? »

Mais oui ! !Assurément ! Ne serait ce que parce que 70% des Français – dont des musulmans – déclaraient en 2010 ne pas vouloir de cette tenue dans leur pays (Observatoire de l’opinion LH2-NouvelObs.com). La loi sur le voile intégral est aussi indispensable que l’a été celle du voile à l’école.

Les musulmans sont en majorité des gens paisibles. Mais la minorité agissante, cette minorité qui revendique le droit à ce que les femmes soient emmurées vivantes, cette minorité-là ne fait pas dans la nuance.

Elle se croit soumise à la volonté de son Dieu et respectueuse de son message contrairement à ces juifs et chrétiens qui, je les cite, ont complètement dénaturé leur religion.

Le jour où les islamistes auront le pouvoir en France et en Europe, ils feront comme en Egypte, Tunisie, Iran, Afghanistan..., on pourra dire adieu à la liberté de culte, la liberté de penser, la liberté de ne pas avoir de religion ou juste celle de respirer