Jeudi 31 July 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Halte à la répression contre le peuple égyptien !

Halte à la répression contre le peuple égyptien !
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_10.jpeg

Les appareils répressifs affectionnent tout particulièrement les massacres à huis-clos. C’est pourquoi, il est du devoir de tous les hommes libres en France et en Europe de se mobiliser en vue de dénoncer cette répression en diffusant les images qui en témoignent.

Partagez :

Des millions de manifestants sont descendus sur la place Rabia Al Adaouia au Caire et dans plusieurs autres localités égyptiennes dans le cadre du « vendredi du refus » du coup d’Etat militaire à l’appel de l’ « Alliance nationale pour la défense de la légalité » constituée à l’initiative des Frères Musulmans. Les manifestants pacifistes exigeaient la libération et le retour du président élu Mohammed Morsi et scandaient leur attachement à la légalité constitutionnelle piétinée par l’armée. 

Ce faisant, ces manifestants montraient à la face du monde que ceux qui se sont cachés derrière la « légitimité » de la rue pour justifier la destitution du président Morsi étaient des imposteurs puisque s’il faut s’en tenir à la « rue », il faut au moins avoir l’honnêteté de prendre aussi en considération ces millions de citoyens égyptiens attachés à leur président élu. Si le commandement de l’armée voulait vraiment sauver la paix civile en Egypte menacée par la grave cassure politique de la société égyptienne en deux, il aurait pesé de tout son poids pour convaincre les deux parties d’un nécessaire retour aux urnes.

Or, ce commandement militaire a tout fait pour saboter l’initiative du président Morsi qui appelait à des élections législatives dans les six mois, élections qui auraient pu permettre à l’opposition d’arriver démocratiquement au pouvoir et de proposer une modification de la Constitution si elle était vraiment si sûre de son assise populaire. Mais ceux qui ont pris sur eux la lourde responsabilité d’intervenir militairement contre l’ordre constitutionnel ne pouvaient avoir agi de la sorte que parce qu’au fond ils n’étaient pas si sûrs de leur légitimité démocratique.

C’est pourquoi la junte militaire a pris des mesures répressives et antidémocratiques dès les premières minutes qui ont suivi l’annonce du coup d’Etat à la télévision : arrêt des chaînes de télévision pro-islamistes, vague d’arrestations dans les rangs des cadres des Frères Musulmans, encerclement des manifestants pro-Morsi par les véhicules blindés de l’armée et intimidation des manifestants.

Il n’est pas étonnant dès lors que les manifestations pro-Morsi de vendredi et samedi soient l’objet d’intimidations et de répression des forces de l’ordre. Bien que les dirigeants des Frères Musulmans aient appelé leurs partisans à manifester pacifiquement, il fallait s’attendre à des provocations émanant des « baltajia », ces miliciens soudoyés par les anciens partisans du régime de Moubarak en vue de commettre des actes violents que les services de sécurité vont hâtivement attribuer aux islamistes pour mieux justifier la répression qui va s’abattre sur eux. C’est un scénario connu dans les tous les processus contre-révolutionnaires.

La chasse aux médias qui a déjà commencé en Egypte vise à créer un contexte favorable à la répression. Les appareils répressifs affectionnent tout particulièrement les massacres à huis-clos. C’est pourquoi, il est du devoir de tous les hommes libres en France et en Europe de se mobiliser en vue de dénoncer cette répression en diffusant les images qui en témoignent. C’est le minimum attendu dans le cadre de la campagne internationale de solidarité avec le peuple égyptien contre la répression et la nouvelle dictature militaire maquillée en « révolution populaire ». C’est pourquoi il est de notre devoir de reproduire ces vidéos en signe de solidarité avec un peuple victime d’injustice et qui se bat pour être rétabli dans son droit.

En dénonçant la répression et la dictature, il ne s’agit pour nous de soutenir en particulier le programme des Frères Musulmans ou la politique du président Morsi. Si les Frères Musulmans au pouvoir avaient fait la même chose- suspension de la constitution, dissolution des institutions élues, interdiction des médias non conformes, arrestation des opposants, répression des manifestants- nous aurions dénoncé avec la même fermeté cette répression. Si les Frères Musulmans venaient à faire la même chose demain au cas où ils arriveraient une nouvelle fois au pouvoir, nous les dénoncerons sans hésitation.

Mais aujourd’hui, les Frères Musulmans sont victimes d’une grave injustice. Un président issu de leur rang a été élu démocratiquement dans le cadre d’une élection libre. Un Conseil consultatif élu démocratiquement vient d’être dissous. Une Constitution approuvée par 64% des électeurs vient d’être suspendue. Des militants politiques qui n’ont commis aucun délit sont jetés en prison. Des manifestants pacifiques sont la cible de tirs émanant de la police, de la garde républicaine et de nervis à la solde des milliardaires corrompus comme Sawiris et Cie.

Dénoncer aujourd’hui la répression qui s’abat sur les partisans d’un président légitime et appeler au retour de l’ordre constitutionnel en Egypte est un devoir civique et démocratique élémentaire quelle que soit par ailleurs notre position à l’égard du programme des Frères Musulmans. Si le coup d’Etat militaire réussit en Egypte, ce serait la porte ouverte au désespoir, au radicalisme et à la violence dans le monde arabe. Si le coup d’Etat militaire échoue en Egypte, ce serait enfin un signal fort à l’adresse de tous ceux qui croient que la force pourra toujours l’emporter sur le Droit.

En Europe, les citoyens libres doivent mettre la pression sur leurs institutions et leurs élus. L’Union africaine vient de suspendre l’Egypte jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel. Il n’est pas normal que l’Europe qui se gargarise d’être la patrie de la démocratie et des Droits de l’Homme soit à ce point timorée. Le silence devant ce qui se passe aujourd’hui en Egypte est signe de complicité inavouée. Il n’est pas suffisant de dénoncer la violence en général ni d’appeler en général à la retenue tous les protagonistes comme le font les puissances occidentales. Il est aberrant de renvoyer dos à dos la mobilisation de masse pacifique de millions de personnes et la violence d’un régime qui sort ses chars et ses avions de guerre pour intimider son peuple. Il est malhonnête de mettre sur le même pied d’égalité les actes de violence isolés qu’on attribue hâtivement à des islamistes radicaux et les tirs à balle réelle émanant de corps constitués d’un Etat censé protéger la liberté et l’intégrité de tous ses citoyens.

Quel est le message que l’Europe voudrait envoyer aux 15 millions de ressortissants musulmans qu’elle abrite et aux peuples musulmans en général quand elle se rend ainsi complice d’un coup d’Etat militaire que ses médias cherchent à excuser sous prétexte qu’il serait un sursaut « laïque » contre un hypothétique « péril islamiste » ?

Face à l’hypocrisie de l’Europe officielle, il appartient aux citoyens libres de faire entendre leur voix et de pousser les institutions européennes à exiger l’arrêt immédiat de la répression qui s’abat sur le peuple égyptien et à geler toute coopération avec la junte militaire égyptienne jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel !

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
hamine55
-3 points

je suis désolé mais vous exagérez un peu .c'est pas parce que c'est faux frére musulman on été virait qu'il crois devoir provoqué l'armée ok .qu'est ce qu'il ont garder de musulman cette secte pour provoquer l'armée.est ce comme ça que se comporte un vrais musulman vous me faite bien rire.au lieu de faire de la politique vous ferais mieux de faire plus de spiritualité.
les faux frére musulman sont des agent des americano-occidento-sioniste ..
avec tariq ramadan comme porte parole en france.y compris les autre fous al qaida salafo-wahabiste.

X
tictac
142 points

Il faut que oumma.com lance une pétition , et c'est la moindre des choses .

X
Saladin
-81 points

Parfaitement d'accord avec vous mr Bensaada, sauf que je ne suis sûr que les europeens vont vous écouter, ces mêmes europennens qui ont tout fait pour faire échouer la révolution du peuple syrien, en permettant à la dictaure sioniste saoudienne d'introduire Alaqaida en syrie, en imposant l'embargo sur les armes sophistiqués destinées aux révolutionnaires, et en utilisant l'épuvantail djihadiste pour refuser toute aide décisive au peuple syrien boloquant ainsi le printemps arabe en syrie et protégeant les dictatures du golf de toute contagion de la révolte populaire

X
Philippe29
-1392 points

Ce n'est pas une répression contre LE peuple égyptien mais contre les islamistes qu'il y a au sein de ce peuple. Ne pas faire de généralité serait déjà une bonne chose.

Enfin, arrêtons de parler de Morsi comme ayant était élu démocratiquement, sachant qu'il avait été élu par à peine plus de 50% personnes des électeurs égyptiens et que seulement un peu plus d'un électeur sur 2 c'était déplacer aux urnes (il y avait eu 48% d'abstention).

De toute façon avec ou sans ce coup d'état la situation serait la même aujourd'hui entre les différentes parties égyptiennes.

X
Easy
-81 points

Ceux qui disent que Mursi s'est accaparé de larges pouvoir ont totalement tort parceque si c'était vraiment le cas comment explique t-on que ceux qui protègent le dictaeur Mubarak, sont ceux qui renversent le président élu Mursi, la police qui tirait sur les manifestants en 2011 est celle qui arrète les frères musulmans aujourd'hui et permet aux criminels d'incendier leurs QG et de s'attaquer aux passants, les juges qui annulaient les décisions de Mursi sont ceux qui falsifiaient les élections de MUBARAK, D'ailleurs pourqoui appelle t-on tjrs les sunnites qui participent à la vie politique "islamistes" et les chiites "religieux", ca voudrait dire peut être que les premiers sont plus proches de la vérité que les deuxièmes

X
WAHRAN
-2 points

Scénario à algérien et à croire qu'il ya encore des rachid phillipe égaré monteur et qui veulent justifier l'iinjustifiable bande de mauvaise fois

X
WAHRAN
-2 points

Scénario à algérien et à croire qu'il ya encore des rachid + phillipe égaré monteur et qui veulent justifier l'iinjustifiable bande de mauvaise fois

X
kamel
83 points

Encore une fois, on tire sur l'ambulance.
Il y a eu des élections démocratiques, qu'on apprécie ou pas, Morsi a été élu démocratiquement. Point!
C'est le suffrage universel.
Il ne peut y avoir selon les caprices des occidentaux une démocratie à deux vitesses.
Juger ce parti ou lui faire un procès d'intention est une grande malhonnête intellectuelle.
Un an après la révolution, certains aimeraient que l'Egypte devienne un pays moderne, prospère et économiquement positif.
Arrêtons de rêver, vous demandez à l'Egypte ce que les pays européens n'ont pas réussi à faire. Il n'y a qu'à constater le déclin européen et la catastrophe humanitaire vers laquelle court le vieux continent (chômage, perte du pouvoir d'achat, misère sociale, régression des droits fondamentaux)
Cela me fait penser aux palestiniens qui avait osé élire un parti musulman, ce qui leurs a valu un embargo sans précédent.
Qu'attentent les européens?Que tous ces pays qui aspirent à l'indépendance, vivent sous leurs jougs

X
rayon de soleil
-4 points

Philippe
Hollande a aussi gagné les élections avec une tres petite marge d'avance.Le peuple français est tout aussi en colère à cause des droits sociaux qu'il est en train de detricoter tranquillement pendant que certains cachent leur magots dans les paradis fiscaux .Faut-il un coup d'état en France pour virer toutes cette caste noblière parasite ?
Pour en revenir à l'Egypte,les frères musulmans,à l'instar du FIS a péché par exces de naiveté.Les 2 mouvements ont sous-estimé en leur temps la capacité de nuisance de l'occident qui joue au pion comme sur un échiquier.L'Egypte et l'Algérie ont en commun un junte militaire prédatrice puissante où se joue des enjeux économico-géostratégique puissants.Pour se débarrasser de cette chape de plomb militaro-occidentale ,faudra se lever de bonne heure.Il faudrait que tous le peuple soit unis et ce n'est pas le cas.Les laics cherchent les miettes à la table du maitre et divisent largement par son arrivisme la société egyptienne

X
chahide949
1 points

vous êtes Rachid que de nom rien de musulman vous accepter l'injustice et que les mains des Américains avec la bénédiction des Occidentaux et de certains gouvernements arabes puissent gouverner l’Égypte au nom de leurs intérêts Israël et l’énergie, moi aussi je suis désolé le peuple à fait son choix il a choisi Mohamed Morsi le choix du peuple a été reconnu par tout les pays basta

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Merci, cher Si Mohamed-Tahar, aussi bien pour cet article que pour l'article qui l'a précédé. Vous faites honneur à cette élite d'intellectuels de tous horizons idéologiques, de toutes religions et de toutes nationalités, qui continuent – contre vents et marées – de garder stoïquement le cap sur le rôle à la fois moral et social de "Clerc" au sens où l'entendait l'auteur de la "Trahison" qui, pour avoir été le grand "Clerc" de son époque, connut lui-même l'ostracisme et les outrages de cette gent indécrottable et reproductible de génération en génération, comme le chiendent, d'opportunistes – souvent médiocres – autoproclamés "démocrates" mais toujours prompts à applaudir aux Coups d'Etat des généraux d'opérette, corrompus et félons, alliés aux bourgeoisies compradores, secrétées par les régimes totalitaires de nos pays arabo musulmans.

X
nad
4 points

Un article très intéressant qui montre bien le retour en force du régime de moubarak. Car n'oublions pas que l'armée faisait et fait partie de ce régime basé sur la corruption et l'injustice.Par ailleurs certaines organisations issue de la révolution du 25 janvier 2011, comme "harakat 6 april",sont aujourd'hui liées à des hommes politique de moubarak qui utilisent leurs hommes armés "les baltagiyas" pour gonfler les rangs de l'opposition. Morsi a fait beaucoup d'erreurs et la plus grande a été d'avoir passé son temps à demander à l'opposition de rejoindre son gouvernement et de travailler ensemble et ces derniers ont toujours refusé. Les méthodes utilisées par ceux qui gouvernent sont celles que nous avons connues en Egypte avant la révolution; emprisonner ceux qui divergent d'opinions avec eux; d'où la fermeture de toutes chaînes islamiques et l'emprisonnemnt des responsables et présentateurs de chaînes. Dans la rue aujourd'hui d'Egypte il y a tous les fervents de la démocratie.

X
nad
4 points

A peine plus de 50% des voix monsieur Philippe c'est ce que l'on appelle "la démocratie"...

X
Gandalf
-1779 points

« C’est pourquoi, il est du devoir de tous les hommes libres en France et en Europe de se mobiliser en vue de dénoncer cette répression »

Tout de suite les grandes phrases. On se sert en ce moment de la rhétorique des Occidentaux, et de leurs valeurs, pour condamner ce qui dans le monde musulman n’est jamais condamné.

Que la situation change, et le raisonnement s’inversera. Quant aux hommes libres, qui est vraiment libre dans la plupart des pays musulmans ?

"Le devoir de tous les hommes libres" ? Mais quand il y a eu plus de 200 morts après les élections iraniennes contestées de 2009, on vous a entendus ???

X
Philippe29
-1392 points

rayon de soleil,

Votre malhonnêteté est flagrante... J'ai préciser dans mon commentaire que à peine plus d'un électeur sur deux c'était déplacer aux urnes (48% d'abstention) et que seulement 51% des votants ont voter pour Morsi.

Quand on fait le calcul, on s'aperçoit que Morsi ne rassemble pas la majorité des égyptiens (c'est mathématique) mais seulement 1 égyptien sur 4 (à quelque chose prés).

Enfin, je réitère ce que j'ai dit avec ou sans ce coup d'état militaire la situation égyptienne serait à peu prés la même puisque Morsi mécontentait un grand nombre d'égyptien(ne)s... Difficile de bien gouverner quand 17 millions de personnes manifeste contre soi.

X
Abdelkader Dehbi
22 points

@ --- Philippe :

Dans ces conditions, le pâle petit flamby n'a plus que la voix de Netanyahou pour gouverner...

X
Rachid Zani
-302 points

C'est surtout difficile de gouverner quand plane l'ombre de Moubarak.Sortir des années "housniennes" ce n'est pas une sinécure.
La transition risque d'être un peu longue.Patience et longueur de temps...

X
rimas72
63 points

Phillipe !

Je résume ce que vous dites ! La démocratie est bonne pour nous et pas du tout pour vous !
Mais quel mauvaise foi ! réfléchissez avant de dire n'importe quoi.

X
oummadel
6 points

Philippe,

Il s'agit de difficultés d'orde démocratique et je pense que à ce niveau là, toutes les démocraties du monde ne sont pas parfaites et font face à des réalités différentes. C'est un problème que la société egyptienne (au premier rang, les politiques et les intellectuels) doit se saisir et qui affecte le processus démocratique transversalement à tous les partis. Morsi c'était présenté au même titre que les autre concurrents et a été élu par voie de suffrage universel. Il fait face à la réalité egyptienne avec sa fracture politque "post-soulèvement" comme aurait dû faire face n'importe quel autre candidat (sans nier sa responsabilité évidente).
La question qui se pose à l'heure actuelle, c'est sur cette avenir démocratique, qui se retrouve menacé avec ce qui vient de se passer. Au-delà des révoltes (qui est un message fort et dont il faudra bien prendre la mesure) il est question de légitimité, remise en cause par un pouvoir (l'armée) qui se substitue à l'orde constitutionnel.

X
Pancole
-4221 points

La démocratie est certainement bonne pour toutes les populations qui ont vocation à vivre ensemble, mais il est une évidence que toutes les populations ne sont pas au même stade de maturité politique pourpratiquer ce mode de gestion de la cité (politique).

Tant que les gens mettront dans l'urne un bulletin en fonction de leur appartenance clanique, ethnique ou religieuse en faisant abstraction d'un projet politique capable de réunir tout le monde, la démocratie n'a aucune chance de réussir et il ne fait guère de doute que dans un pays comme l'Egypte, où les gens réagissent ava tout selon leurs particularismes, aucune démocratie ne peut voir le jour.

Et c'est normal.

Il a fallu quelques siècles de turbulences pour que les pays occidentaux y accèdent, il est peu probable qu'en quelques décennies les pays arabo-musulmans et africains puissent espérer un mode de gouvernance aussi élaboré avant quelques lustres d'agitation.

X
Pancole
-4221 points

Samir,
"la démocratie, comme le disait Churchill, est le pire des régime si l'on met de côté tous les autres", et c'est être bien aveugle ou naïf pour penser que tous les pays constitués sont tous au même stade d'évolution pour accéder à un pareil système.

Ce qui est sûr c'est que les pays musulmans sont encore bien loin du compte et prétendre que le Coran est la solution est aussi stupide que de penser que la Bible serait la solution. En France il a fallu 3 siècles de pensée subversive pour y parvenir.

La religion est la pire des alternatives pour diriger un pays car elle interdit de facto à ceux qui n'y adhèrent pas de se solidariser d'un projet théocratique totalitaire par essence.

L'Europe a refusé avec raison d'inscrire dans sa Constitution le caractère judéo-chrétien des peuples qui la constituent, au grand dam de pays comme la Pologne.

Pour que les pays musulmans accèdent à la démocratie il faut expurger de leur constitution toute référence à l'islam.
C'est un préalable

X
rayon de soleil
-4 points

Philippe
C'est vous qui faites mine de ne rien comprendre.Sachez que le mouvement Tamarrod a dit avoir récolté un million de voix dans la ville el- Mahalla el-Koubra. Or, sa population totale ne dépasse pas 460 000 habitants, y compris les enfants ! Le célèbre poète égyptien Ahmed Fouad Negm a déclaré publiquement qu’il a signé seize fois cette pétition !
La seule voix légale pour un démocrate digne de ce nom pour destituer un président est celle des urnes, quand les élections ne sont pas truquées,evidemment.
Hollande a les sondages les plus bas de la 5 republique.Je réitère ma question .Doit-on provoquer un coup d'etat en France pour regler les questions sociales ?
La question est d'autant plus cruciale que Hollande et Morsi ont été élus presque en meme temps et que donc Hollande a pu faire autant ses preuves que son homologue egyptien et a eu suffisamment le temps selon l'appreciation des milieux autorisés ,à savoir les médias mensonges occidentaux pour démontrer son incompétence

X
Pancole
-4221 points

Rayon de soleil, vouloir comparer l'Egypte et la France sur la problématique de la démocratie n'a pas plus de sens que de comparer une poule à un âne sur la problématique de la culture des bonzaïs.

Quoi de comparable entre la population égyptienne et la population française concernant le niveau d'instruction, le niveau matériel, la culture politique des gens, les mœurs démocratiques...?

En peu de sérieux ne nuit pas dans le débat.

Faire un coup d'état contre Hollande, il n'en a pas été question pour Sarkozy que je sache, alors pourquoi avec Hollande?

Je vous fais remarquer que Ben Ali, Moubarak aussi, étaient légitimés par le verdict des urnes!

Comprenez que l'Egypte et la France ne sont pas au même stade de l'évolution politique des masses. Et l'islam y est pour beaucoup.

X
DidierFavre
-3 points

Je trouve navrant:

1/ Le non respect du jeu démocratique. Quand un parti a gagné 3 élections d'affilée. La moindre des choses est de le laisser gouverner jusqu'au terme de son mandat, et de s'opposer démocratiquement durant ce mandat. Les Frères ont-ils signé avec le peuple un contrat stipulant la nécessité de changement au bout d'un an? Quel gouvernement a réussi un tel miracle? Si l'Allemagne aujourd'hui s'en sort le mieux en Europe, ce n'est que le résultat d'une politique menée il y a des années par un Schroder.

2/ Tous ces soi-disants musulmans qui ont en horreur l'application des lois islamiques. Tous ceux-là qui se disent suivre le Prophète, faire leurs prières et leur jeûne, mais qui veulent continuer à boire, fumer du chanvre, avoir des relations hors mariage, surfer sur des sites pornos, et tutti quanti ... Tous ces musulmans géographiques qui n'ont pas une once de courage ni la moindre solidarité avec le peuple palestinien.

3/ Tous ceux là qui font le jeu d'Israel/USA.