Samedi 2 August 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

La question des relations entre le monde musulman et l’Occident est-elle toujours d’actualité ?

La question des relations entre le monde musulman et l’Occident est-elle toujours d’actualité ?
fr
http://oumma.com/sites/default/files/loubia_3.jpg

Si l’on veut remettre en question la théorie de Samuel Huntington, il faut le faire du point de vue des perceptions. Pour un grand nombre d’Occidentaux, le Printemps arabe constitue un exemple parfait de cette théorie.

Partagez :

Aujourd’hui, la théorie du choc des civilisations, émise par l’universitaire américain Samuel Huntington, est indéniablement plus pertinente que jamais dans l’esprit de nombreuses personnes. S’agissant des relations entre l’Occident et le monde musulman, on a souvent tendance à considérer que les valeurs occidentales et musulmanes sont tout simplement incompatibles.

En ce sens, l’argument de Samuel Huntington selon lequel la période succédant à la guerre froide n’est pas définie selon l’antagonisme des idéologies et des économies mais plutôt par la différence des cultures, a été véritablement prophétique. En effet, la culture est devenue un facteur essentiel de différenciation, bien qu’elle soit souvent perçue de manière trop statique.

Cependant d’une manière générale, les conclusions de l’universitaire américain ont suscité un certain malaise. Si ce qu’il dit était vrai, le monde serait voué à un avenir assez sombre. Les différences culturelles propices à une diversité dynamique ne seraient pas essentielles mais plutôt néfastes. Selon les détracteurs de Samuel Huntington, celui-ci voit le verre à moitié vide. Pour eux, d’une manière générale, l’interaction entre les différentes civilisations et la mondialisation sont plutôt encourageantes.

Les deux points de vue ont des arguments valables. Samuel Huntington était un visionnaire : en un sens, il s’est rendu compte que l’antagonisme idéologique n’était plus une cause de conflit même si ce facteur est toujours présent dans les esprits (mais son argument relatif à l’économie est moins convainquant). Il est cependant aussi vrai que l’universitaire américain a une vision apocalyptique des relations internationales – c’est une vision de discorde et d’hostilité éternelles.

Parler de disparités entre les valeurs occidentales et musulmanes n’est pas mauvais en soi, mais si l’on considère que celles-ci sont figées, on passe à côté de la question car la culture s’adapte facilement et l’être humain est capable de modifier son comportement culturel selon son environnement.

Si l’on veut remettre en question la théorie de Samuel Huntington, il faut le faire du point de vue des perceptions. Pour un grand nombre d’Occidentaux, le Printemps arabe constitue un exemple parfait de cette théorie : ce qui au début était une aspiration à la démocratie et à la liberté a abouti à l’avènement de mouvements islamistes (qui croient à un islam politique) qui ne sont ni démocratiques ni tolérants et cherchent notamment à imposer une législation restrictive vis-à-vis des femmes, qui constituent une portion importante de la population des pays concernés.

La réalité réside dans la nuance. Par exemple, l’Egypte et la Tunisie, où les Frères musulmans et le parti Ennahda sont au pouvoir, ont connu des changements inédits par rapport à l’époque des anciens régimes de ces pays. Ces deux partis sont néanmoins de plus en plus contestés car ils ne tiennent pas comptent des organes représentatifs et s’arrogent des pouvoirs qui leur permettent de limiter certaines libertés, comme notamment la liberté d’expression.

Il faut à tout prix prendre conscience des ramifications politiques sous-jacentes des révoltes arabes pour saisir ce qui se passe. L’idée selon laquelle, les aspirations des sociétés arabes et celles des sociétés occidentales sont tout à fait incompatibles est simpliste et erronée. Par ailleurs, il est tout aussi naïf de s’attendre que les sociétés arabes en ébullition embrassent sans réserve les valeurs occidentales telles que la laïcité et la primauté de l’individu au détriment du groupe.

S’attendre à une adhésion totale tout comme la déclarer impossible, c’est croire que dans l’absolu, la culture finit par prendre le dessus.

Au cours des douze dernières années qui se sont écoulées depuis les événements du 11 septembre 2001, les Occidentaux se sont familiarisés avec le monde musulman et ses complexités. Ils en ont désormais une meilleure compréhension et les bouleversements survenus dans cette région ont modifié leur perception manichéenne de celle-ci. Dès le début de leur révolte, il y a deux ans, les Syriens n’ont pas hésité à demander l’aide de l’Occident. Quant aux Américains et aux Européens, ils ont tout de suite vu d’un bon œil le renversement de potentats pro-occidentaux.

La liberté pour un Syrien ou un Egyptien est la même que pour un Français ou un Américain, même si le contrat social choisi pour garantir celle-ci diffère selon les uns et les autres. Certains pencheront plutôt pour la laïcité, d’autres pour la religion. Mais si le contrat social choisi finit par miner la liberté, alors tôt ou tard, cela aboutira inévitablement à de nouvelles révoltes.

Samuel Huntington avait raison de considérer la culture comme une sorte de frontière entre les sociétés occidentales et orientales. Mais les frontières changent sans cesse, elles sont perméables aux valeurs qui traversent les cultures par osmose. Il est faux de croire que les cultures sont autarciques et immuables, il est tout aussi faux de supposer que les distinctions culturelles tendent toujours à disparaître. Il existe un juste milieu : les valeurs sont transposables, l’identité est plus captivante lorsque qu’elle ne nous enchaîne pas par les valeurs qui la définissent.

 

En partenariat avec le CGNews

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Liliane Bénard
-309 points

Bonne idée de nous faire lire Huntington ! Michael Young nous met sur la bonne voie. La liberté est la même en Occident et en Islam et particulièrement pour ceux ( et celles) qui n'en disposent pas.

Il est ici question du printemps Arabe. Nous savons bien que les Frères musulmans ont été réprimé sous les dictatures et emprisonnés en Égypte notamment. La piété populaire a été à son tour maltraitée en Tunisie au profit d'une élite bourgeoise qui ne protestait pas contre l'aliénation du grand nombre et de la jeunesse en particulier.

Chacun voit aussi que l'Occident n'est pas un vert paradis. Il vit en paix mais réserve ses armes à l'extérieur...Il est comme l'islam extrêmement multiple. Les simplifier est ridicule. Il y a en occident plusieurs religions et des athées. Dans les pays arabes, même si la majorité est musulmane, les schismes qu'à connu cette religion demeurent.

Les valeurs traversent donc les cultures. Ces dernières évoluent et jouent avec les mots. Ne nous trompons pas !

X
Liliane Bénard
-309 points

Le monde musulman n'a pas plus d'unité que l'Occident. Cette opposition est incorrecte. Preuve en est qu'il y a des musulmans en Occident.

Nous constatons qu'il y a des féministes musulmans y compris sous des voiles. Des prostituées occidentales luttent contre l'esclavage. La justice est revendiquée dans toutes les cultures alors même que les civilisations sont mortelles.

Zacharia a raison de dire que la source de la justice, la même pour tous les hommes est en leur cœur, rappelée par les révélations. Ces dernières ont été transmises aux hommes et aux femmes du monde entier par delà la langue arabe et sémitique.

Les langues représentent une unification sociale et elles se sont divisées énormément tant dans le monde musulman qu'en occident. Elles participent à la naissance et à la mort des civilisations. Elles expriment la fitra la nature humaine et ses efforts imparfaits pour vivre ensemble tant dans le monde musulman qu'en Occident ou en Extrême Orient...

X
oc12
9 points

la carte est bourrée d'erreurs si l'on se réfère à la vision étriquée du monde qu'on veut nous donner.
la Grèce devrait être en jaune avec un point vert sur la frontière Bulgare et un autre point vert sur l'île de Rhodes.
il faudrait encore un point vert dans l'ex-yougoslavie, dans la plaine de la Volga et là où les musulmans tatars lipka sont majoritaires en Pologne et Lithuanie. à moins de s'apercevoir que l'hermétisme n'existe qu'en physique (isolant thermique par exemple) et alors la carte serait rayée de partout.

X
michel75200
-1710 points

Voilà un point de vue plein de lucidité et de bon-sens, dont j'apprécie la conclusion.

Pour ma part, malgré la dérive anti-musulmane qui s'accentue en Occident, je suis relativement optimiste à moyen et long terme depuis que j'ai constaté l'existence de courants réformateurs au sein de l'islam, dont la force croît et qui ré-ouvrent largement le champ de l'ijtihad (interprétation), y compris pour certains en s'appuyant sur les sciences humaines et sociales.
Ces courants, devenus visibles au sein des communautés musulmanes d'Occident, affaibliront les préjugés actuellement exacerbés.
Les occidentaux seront influencés par le développement intellectuel et l'approfondissement spirituel apportés par cet Islam rénové.

Une seule remarque : J'ai souri en lisant l'expression "les femmes, qui constituent une PORTION IMPORTANTE de la population des pays concernés". Est-ce que dans les pays musulmans la gent féminine ne constituerait pas, comme ailleurs, à peu près LA MOITIE de la population ?

X
Yannick Laude
-1127 points

"L’identité est plus captivante lorsque qu’elle ne nous enchaîne pas par les valeurs qui la définissent": on dirait du Laude tellement j'ai varié sur ce thème dans mes divers commentaires!
@ j-e: On pourrait aussi mettre des tâches de couleurs en Egypte et au Liban où les minorités chrétiennes sont significatives et beaucoup plus visibles qu'en Pologne ou Lituanie, pays que je connais bien et où les seuls musulmans pratiquants sont étrangers, les Tatars n'ayant qu'un rapport culturel et folklorique avec leurs origines. Je connais moins bien les Balkans, et notamment pas la Bosnie, mais en Albanie, j'ai du croiser une dizaine de musulmans identifiables. La minorité turcophone de Bulgarie est également peu impliquée dans les pratiques cultuelles.

X
baraa
419 points

Les conflits ne sont au départ ni des conflits de civilisations ou d'idéologies mais ces derniers facteurs reflètent des différences de niveau de développement, de structures de classe, de projets de société. Ces différences fondamentales se manifestent ensuite souvent par les différences d'idéologies, de croyances, de cultures. Aujourd'hui, l'axe central des conflits dans le monde, entre pays, entre sociétés, et à l'intérieur des sociétés, des religions, des courants politiques, bien que camouflés la plupart du temps, se déroule entre les promoteurs de la société usuraire (Ribah), spéculative, boursière, capitaliste, individualiste, consumériste en conflit avec les promoteurs d'une nouvelle alternative sociale et économique de justice sociale et de vérité, fidèle à la fois au souffle des grandes religions prophétiques et aux analyses du socialisme scientifique. Il faut apprendre à marcher sur deux jambes et se dégager des faux combats huntingtoniens et de la lutte des apparences.

X
Léo
-654 points

La question des relations entre « le monde musulman et l’Occident », si tant est que le « monde musulman » est une réelle signification, n’est pas vraiment d’actualité.
Ce qui est d’actualité ce sont les relations internationales pour la coopération entre les états pour le bienêtre des populations.

Les idéologies peuvent très bien s’accommoder les unes avec les autres du moment quelles n’ont pas de visées expansionnistes.
La Chine, qui est sur le point de redevenir « l’empire du milieux », se débarrasse progressivement du collectivisme comme l’a fait l’ex URSS et deviendra le phare du monde. Pour s’en convaincre il suffit de faire l’inventaire du contenu et du contenant du matériel qui nous sert à communiquer ici même.

Quant au « monde musulman » il restera empêtré dans son idéologie basée sur la Paix dans la soumission à un Dieu unique, source toutes choses, Auquel le monde entier devrait se soumettre pour Sa satisfaction.

X
Pancole
-4221 points

Désolé Monsieur Young, mais le titre de cet article n'a aucun sens.
De quelle question s'agit-il pour que l'on puisse répondre au fait de savoir si elle est toujours d'actualité?

A l'évidence il y a des relations entre le monde musulman et l'Occident.
Pourquoi opposer le "monde musulman" (lequel?) et l'"Occident" au sens large .

L'Occident est peuplé aussi de musulmans et le monde musulman est traversé de part en part de l'idéologie occidentale, de ses techniques et de son économie.

Pourquoi ne pas opposer le "monde musulman" à l'"Occident chrétien"? Est-il possible par exemple de comprendre les USA si on évacue l'influence des protestants?

En réalité ce texte donne toute sa pertinence aux thèses d'Huntington concernant le choc des civilisations, notamment par les caractèristiques des cultures qui les définissent.

La seule question qui vaille est la suivante : "les cultures sont-elles compatibles et miscibles dans un même espace-temps?"

X
yukof
284 points

les rivalités (voire la haine ) au sein de meme communauté religieuses détruises la théorie de Huntington , jamais l'Iran ne pourra s'allier avec l'arabie Saoudite , de meme que jamais le venezuela , le brésil ou la Russie ne pourront s'allier avec les USA .

sans compter les tensions entres pays arabes ( entre Algérie et maroc ...) .

Meme au sein de l'europe de l'est , les nationalistes Ukrainiens et nationalistes Russes (pourtant de la meme religion chrétienne orthodoxe ) se haïssent !!! (et leurs mercenaires n'hésitent pas à s'entretuer).

cette théorie des années 90 n'a pas put deviner le contexte future dans lequel ont se trouve .

X
michel75200
-1710 points

@ j-e

Tout à fait d'accord avec vous sur l'existence de multiples erreurs sur cette carte, qui d'ailleurs me semble être, aux yeux de l'auteur, plus un repoussoir qu'autre chose.

Cependant, il ne s'agit pas de mettre partout des rayures de toutes les couleurs. Même si je suis d'accord avec l'auteur de l'article sur l'heureuse porosité des cultures, chacune conserve malgré tout des spécificités, ce n'est pas l'uniformisation totale.

La principale "erreur" me semble bien plus énorme : cette carte confond allègrement civilisations, cultures et religions.
Turcs, Kurdes et Arabes ont en majorité la même religion, mais n'ont pas la même culture. Parmi les Arabes, chrétiens, juifs et musulmans ont la même culture, pas la même religion. En Amérique latine, occidentaux et indiens autochtones ont la même religion, pas la même culture. On parle de "civilisation islamique" mais les musulmans des Balkans et ceux du nord-ouest de la Chine ont la même religion, pas la même civilisation. Etc.

X
michel75200
-1710 points

Yannick Laude,

Les informations que vos voyages vous permettent d'apporter sont fort intéressantes mais, hélas, hors-sujet. Car il n'est pas question ici de pratiques cultuelles, ni d'appartenances religieuses visibles.
Contrairement à ce qu'induit la référence aux théories de Huntington, il n'est pas non plus question de "civilisations" au sens propre. Cette notion a-t-elle encore un sens à l'époque de la finance extra-territorialisée, de l'économie mondiale et des medias électroniques planétaires ?

Quand l'auteur mentionne les rapports entre civilisations occidentale et islamique, il faut entendre - me semble-t-il - "culture occidentale" et "culture arabo-islamique".

Les coptes d'Egypte et les maronites du Liban sont de religion chrétienne mais de culture arabe, comme les minorités juives implantées depuis des millénaires en Tunisie, au Maroc et jusqu'en 1962 en Algérie. Au contraire, les Turcs, les Kurdes et les Arabes sont majoritairement musulmans, mais de cultures différentes

X
Spinoza forever
-412 points

Nulle ne peut mesurer à quel point les américains et/ou les anglo-saxons occupent l'intégralité du globe- physique et spirituel.

D'abord par son systeme économique néo-liberal( ou tous les pauvres sont considérés comme "de trop")Ensuite, par sa politique culturelle hégémonique qui fait que nous ne connaissons pratiquement que des produits culturels américains( dont nous somme tous plus ou moins accro,tout continents confondu). Les films US ont irrémédiablement façonnés et uniformisés nos immaginaires, pourtant distincts et millénaires: Chili,Zimbawe, Belgique, Russie, Chine, Autralie, Japon se sont identifiés au gentil Héliotte accueillant l'Autre- E.T- sur le sol élu des USA. Aussi, tous ont communiés dans une atmosphère palpable de catastrophe tragique quand ils ont appris la mort du King of Pop: Michael Jakson!

De quel choc de civilisations parle-t-on? Il n'y a plus qu'UNE CIVILISATION,celle du Marché où les produits des USA ont tout occupés, jusqu'aux fibres des consciences.

X
homdejustice
-150 points

Bonjour,
Le francais lambda fantasmerait a l idee que l autre devrait nier toutes ideologie, confession, culture ou origine et se fonderait dans la masse en vêtant la meme ideologie, la meme culture, la meme confession et nierait son origine a defaut de la changer. Ce fantasme naitrait du desir de transformer l autre a son image dans le but de faire disparaitre ses peurs et ses angoisses. Meconnaitre l autre dans sa singularite genere la peur. Mais est ce rellement sa transformation qui apaisera la peur ou y a t-il un effort a faire: l aprivoiser pour non seulement le connaitre mais aussi s en enrichir et grandir grace a lui?

X
Pancole
-4221 points

Monsieur Djibel, lorsqu'on veut voir des cultures exotiques c'est simple on voyage.

Et lorsqu'on voit comment certains, bien que vivant en France, manifestent ici leur exécration de la culture occidentale à laquelle ils ne veulent surtout pas adhérer, je ne vois vraiment pas au nom de quoi les cultures qu'ils revendiquent pourraient nous enrichir tandis que la nôtre les appauvriraient?

Et si on ne veut pas se transformer en vivant dans le pays qui a accueilli ses descendants pourquoi voudriez vous que le pays d'accueil se transforme pour que vous puissiez garder votre singularité?

Et qui vous dit que vous ne pourriez pas grandir grâce aux valeurs que vous rejetez?

Vous n'avez pas un peu l'impression d'inverser les rôles? Qui veut transformer l'autre et le réduire à son image?

X
homdejustice
-150 points

A M Palazzo; bonjour
Qui vous dit que je rejette les valeurs de l occident: j y vis, j y paye mes impôts et pense respecter mon prochain selon les valeurs républicaines et civilisationnelles ?
Me retrouver ici a dialoguer avec tous les citoyens quelque soit leur origine suffit a réfuter votre interprétation. J ai fait toutes mes études en langue française et je suis fier de m être enrichi et le revendique d ailleurs, de la culture occidentale. Mais rien ne justifie de renier ma culture et ma confession premières et je tiens farouchement a les préserver. Je ne voudrais pas changer de peau.
Je ne sais d ou vous dites que je souhaiterais changer les autres mais je n attends rien d eux s ils respectent aussi leur prochain et respectent les valeurs de la nation.

Nous serions heureux vous et moi le jour ou nous aurons réussi a réunir nos enfants pour la mêmes causes: amour, justice et paix dans le monde.
Merci

X
homdejustice
-150 points

D avoir importe la culture du the de Chine, les chiffres arabes de l orient, les spaghetti dItalie ......etc, n a pas transformer les mets francais ou aveugler les francais dans les maths mais plus tot les a enrichis. Vous imaginez si on devait a chaque fois qu on a envie de the ou de spaghetti voyager mieux encore ecrivons 60 millions de francais en chiffres romains?

X
Pancole
-4221 points

Monsieur Djibel, je faisais référence à tous ceux qui sur ce site déversent leur haine de l'Occident jusqu'à donner la nausée.

Vous tenez farouchement à votre confession et culture d'origine,
très bien! alors ne soyez pas étonné que les Français de culture (de souche ou non), revendiquent farouchement leur appartenance à une culture différente de la votre puisqu'il semble que votre attachement viscéral à celle de vos parents soit non négociable.

Je trouve ce mythe des racines totalement puéril.

D'origine italienne je ne voue pour ma part aucun culte à la culture napolitaine de mes grands-parents, pas plus qu'au catholicisme chevillé au corps qui les caractérisait.

L'Education française que j'ai reçu dans nos écoles me suffit bien et je ne vois pas l'intérêt de tresser des couronnes pour des cultures qui n'ont pas su retenir ceux qui s'y adonnaient avec ferveur.

J'ai la conviction que j'ai plus gagné que perdu en oubliant ces fumeuses racines.

La schizophrénie non merci!

X
karim
-300 points

@Azouag

On est heureux d'apprendre que le Marché, ce monstre (bouffeur de pauvre) que les américains et/ou les anglo-saxons nous impose, détruit les cultures, et soumet du haut de son dogme turbo-néo-ultra-méga-maxi-libéral l'humanité jusqu'aux fibres des consciences.

Vous allez être dur à battre sur ce fil.

X
Pancole
-4221 points

Monsieur Djibel, vous mélangez tout.

Il n'est pas question de réfuter l'idée que rien n'est à prendre des autres. Notre pays et notre civilisation le font avec bonheur depuis des millénaires sans aucun souci.

Mais il y a une distance entre s'approprier des progrès techniques, scientifiques et culturels et imaginer qu'une culture, parce qu'elle vient d'ailleurs, serait par essence une source d'enrichissements pour ceux qui la côtoie.

Je ne céderai pas à l'air du temps qui voudrait faire accroire que toutes les cultures se valent.
Vous ne me ferez pas croire qu'une culture qui pratique l'excision ait quoi que ce soit d'enrichissant.

Pour le reste je vous laisse lire les messages de certains intervenants qui vivent en France profitent de ses largesses et considèrent que l'Occident est un monde en perdition ou le machiavélisme et l'immoralité sont la règle, l'exemplarité de l'islam dans tous les domaines apparaissant comme seule alternative.

C'est tout simplement insultant.

X
Spinoza forever
-412 points

Karim,
C'est sans aucun doute très excessif, tout ça. Je le reconnais.

C'est mon coté lecteur de Nietzsche qui ressort, parfois- combiné à la pensée catastrophiste de la Technique de Heidegger et de l'anticapitalisme de Marx-.

Toujours est-il que le néo-libéralisme pour moi ne peut être la fin de l'Histoire, je m'y refuse corps et âme!

Tout les trésors de civilisation de la Mésopotamie, en passant par l'Egype, l'empire Perce, les Greques, Bagdad, l'Andalousie, le IVIIeme et le IVIII eme français, la pensée des Lumières, la Révolution française, l'Idéalisme allemand, le Romantisme, le surréalisme etc.. Tous ça pour aboutir à la grande uniformisation du Marché néo-libéral, au-delà duquel, c'est bien connu: " il n'y a que le Goulag et le barbarie Nazie".

C'est cela qui m'atriste! L'Occidant européen peut faire beaucoup mieux que cela. Aussi, il est permit d'esperer et de vouloir un autre monde possible!

Simplement j'espère la venue de ce monde plus beau, libre et humain. C'est tout.

X
karim
-300 points

Azouagh,

"Toujours est-il que le néo-libéralisme pour moi ne peut être la fin de l'Histoire..."

Il est assez courant (chez les gauchos) d'associer comme vous le faite le néo-libéralisme au courant néocons, alors que de leur propre aveu (les néocons), ne partagent pas le souhait libéral de voir diminuer le rôle de l'Etat. Au contraire, leur soif d'expansionnisme et d'interventionnisme aspirent à + d'interventions étatiques importantes dans les secteurs les plus divers (éducation, santé...) et pire à une augmentation des crédits en matière d'armements, en vue de lui faire servir des fins offensives que l'on connait...

Les différant courants libéraux: http://www.wikiberal.org/wiki/Nomenclature

"Tous ça pour aboutir à la grande uniformisation du Marché néo-libéral..."

Au delà du lolesque non sequitur caractérisé (comme savent nous en gratifier les économistes platonifiés), qu'avez vous concrètement en magasin, qui pourrait remplacer le Marché http://www.wikiberal.org/wiki/Marche ???

X
Ibn khaldun
2 points

Pourquoi oppose-t- on toujours l'occident aux sociétés Arabos musulmanes ???
N' y a-t-il pas des oppositions religieuses au sein même de cette société occidentale et qui n'ont pas suscité d'intérêts de Mr Huntington ( Catholiques , Orthodoxes, Juifs ,Chrétiens , Boudhistes , Evangilistes , Mormans.....) ; et toutes ces religions et croyances ne dansent pas sur la même musique.
Et différentes guerres et massacres ont été faits au nom de ces religions.!!!
Ces oppositions n'ont pas empeché le Monde de tourner.
Huntington conteste plutôt la présence de musulmans en Europe et en Amérique, mais ne conteste pas la présence des occidentaux au Maroc et dans d'autres pays arabes et du tiers Monde où ils exploitent le richesses naturelles et les richesses des pays , où des occidentaux possèdent des résidences secondaires.
Huntington privilégie cette théorie ( Choc des civilisation ) pour surfer sur la nouvelle vague des islamophobes qui rejette l'Islam et les musulmans de l'occident.

X
Spinoza forever
-412 points

Karim,
Les néo-cons ne sont pas des néo-libéraux. Les néo-cons sont des libéraux conservateur dont la vision de la politique extérieur est très belliciste( ils sont inconditionnellement pro-Israël). C'est précisément eux qui défendent, pour des intérêts idéologico-tactique, cette notion absurde de "choc des civilisations".

Les néo-libéraux,eux, ont pour représentants: Friedman, Hayek, Fukuyama,etc.

Les vrais libéraux(classique) avait une vision éthique de l'économie. En effet, Adam Smith et Ricardo, croyait sincèrement que leur système allait contribuer au " bien général" des nations.

Claude Michéa dit que si Adam Smith devait revenir aujourd'hui et constater les ravage du néo-libéralisme il aurait sans aucun doute été scandalisé,et se serait probablement rangé aux coté des gauchistes les plus radicaux!

Quelle est l' alternative au Marché capitaliste, dites-vous?

Je ne la connais pas, c'est la raison pour laquelle j'ai dit "qu'il était permit d'espérer un autre monde possible"

X
karim
-300 points

Azouagh,

Difficile de ne pas remarquer l'influence des thèses (il est grand temps de « rassembler le peuple autour d’un programme de sortie progressive du capitalisme ») de Michéa dans vos posts. ;) Si ses rappels correctes et utiles sur l'histoire des idées sont à saluer, ses habituels délires anti-libéraux (la logique du « libéralisme réellement existant » est « déshumanisante, inégalitaire et écologiquement prédatrice », les « élites libérales » ont « décidé de mettre en place » « un nouveau monde crépusculaire », « une société de plus en plus amorale, inégalitaire et aliénante » etc...) le sont moins.

"qu'il était permit d'espérer un autre monde possible"

Ok, mais cracher dans la soupe n'est peut être pas le meilleur moyen de l'améliorer !!!

Salam

X
alice
-2167 points

Karim ,

Il ne s´agit pas de "cracher dans la soupe " .
Il s´agit de changer de soupe qui ne convient plus du tout aux réalités du Marché .
Aujourd´hui, des femmes et des hommes se soucient d´une éthique de leur labeurs plus en harmonie avec leur valeurs profondes et entreprennent déjà ce tournant formidable qui consiste à établir de justes relations humaines.
Le commerce équitable, le troc, les micro-crédits ...sont de ces pépites fécondes, témoingnant de la nécessité de faire naître ce nouveau monde qu´appellent de ces voeux des êtres épris de plus de justice et de paix sur terre.

M.DESSERTINE de l´Institut de la Haute Finance nous a rédigé : " La fin d´un monde" faisant ainsi le constat accablant d´une humanité à la croisée des chemins devant bâtir un monde plus juste .
Inéxorablement, nous allons devoir revoir nos priorités!

Serge LATOUCHE parle de "Petit traité de décroissance sereine ".
Un comble quand l´ordre du jour est tout l´inverse: comment accroître notre capital

X
alice
-2167 points

Je disais donc...
Comment gagner plus et dépenser plus?
Comment booster la croissance quite à écraser tout sur notre passage?

Et si nous tentions de donner un sens à nos achats en privilégiant la qualité au détriment de la quantité.

Pourquoi ne pas consommer juste et vrai?

Consommer moins mais de qualité : une économie de la "Grâce" ( Pierre PRADERVAND ), une économie où la richesse , me semble t il, ne se mesurerait plus du tout en terme de Produit Intérieur Brut mais en Promesse d´une Infinie Béatitude.

Voilà le vrai et beau défi à relever pour des femmes et des hommes soucieux de l´avenir de notre planète!:-)

X
karim
-300 points

Farida,

"Il s´agit de changer de soupe qui ne convient plus du tout aux réalités du Marché ."

Hum... allez, 2 tentatives approches : 1) abstraite, Le marché étant imparfait de fait, à quoi bon le remplacer par un autre (tout aussi imparfait) ??? 2) concrète, cette soupe Farida à défaut de vous gouter et contrairement aux prédictions catastrophistes et apocalytiques, ne cesse chaque jour de nourrir plus d'être humains sur la terre. La production agricole par tête s’est accrue de 52% dans les pays en voie de développement depuis 1961 et la proportion de ceux qui manquent de nourriture dans ces pays est passée de 45% en 1949 à 18% aujourd’hui ; les chiffres, publiés par l’International Food Policy Research Institute dans son rapport « 2010 Global Hunger Index: The crisis of the Child Undernutrition » http://www.ifpri.org/sites/default/files/publications/ghi10.pdf

X
karim
-300 points

indiquent que depuis 20 ans la situation s’est améliorée dans pratiquement tous les pays du monde qui connaissent des problèmes de sous-alimentation (les seuls qui ne sont pas dans ce cas sont le Zimbabwe – conséquence directe des politiques de spoliation par Mugabe des terres des propriétaires blancs –, du Congo – en guerre – et de la Corée du Nord – sans commentaires ; tous les autres s’améliorent, avec une mention spéciale pour le Brésil, le Mexique, le Pérou, la Turquie, l’Iran et l’Arabie saoudite, etc. où la faim a été réduite de moitié ou plus).

"Pourquoi ne pas consommer juste et vrai?"

Qu'est-ce qui vous en empêche ???

X
Spinoza forever
-412 points

Karim,
Y a-t-il encore en vous un libre lieu qui envisage une possibilité d'un autre monde plus juste et humain?

Ou alors êtes-vous de ceux qui ayant acquis quelque chose "d'utile et bon" plante définitivement des piquets, puis des murs, puis des miradors; tout en décrétant: "Au-delà de cette enceinte nul salut!"

Vous nous dites et cessez de nous dires que le Marché capitaliste, dont l'intime fondement anthropologique consiste à affirmer que l’égoïsme sacré de chacun est La Solution pour tous, EST Bon!

Admettons les effets relativement positifs du Marché capitaliste qui pour sa propre survie interne à besoin de convertir le maximum de mondes au consumérisme et par là à nourrir effectivement les gens- tout en les exploitants toutefois- là ou les purs discours éthiques sont abstraits(ventre vide n'a que peu d'oreille).

Mais vous éludé l'inqualifiable in-justice qui consiste à avoir la "capacité réelle" de nourrir tous le monde et cependant de ne le faire point- par pure idéologie!

X
alice
-2167 points

Et grâce à qui, Karim, vos chiffres là ? ( à supposer qu´ils soient justes.
Grâce aux ONG et tous ceux qui se battent pour faire survivre cette population dont eux-mêmes
Visionnez plutôt!:

http://goodmorningafrika.blogspot.fr/2010/04/reporter-ethiopie-une-banqu...

Je reste persuadée que l´economie de " marché" est une grande bouffonnerie!.Vous en êtes un fervent , moi pas!

Un tel écart entre ceux qui en ont même trop et qui gaspillent et d´autres qui meurent .
Et vous osez dire que tout va mieux, Karim.
Si tout va mieux , c´est parce que des associations de belles âmes se bougent pour leur venir en aide par toutes sortes de moyens fimanciers ou autres.
Les investissements ne viennent pas de nos sociétés de consommation qui ne font que creuser l´écart mais de personnes ayant aà coeur le bien-être , la survie d´autres êtres humainssur cette terre.
Voilà l´explication de ces chiffres , il me semble , Karim.

Consommer juste et vrai? Moi?