Samedi 25 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, rattrapé par ses mensonges éhontés

Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, rattrapé par ses mensonges éhontés
fr
http://oumma.com/sites/default/files/rabbin.jpg

Partagez :

Nul ne l’ignore, l’habit ne fait pas le moine, mais les oripeaux de Grand Rabbin de France ne feraient pas non plus le rabbin honnête et intègre, au-dessus de tout soupçon. Qui l’eût cru ? 

A l’heure où nombre de masques républicains tombent, consacrant l’avènement du « roi est nu » dans une République désenchantée marquée du sceau des faux semblants, des faux amis, des marchands d’illusions et des apprentis sorciers, l’usurpateur Gilles Bernheim, confondu au grand jour, vient assombrir un tableau où les grands donneurs de leçons devant l’Eternel sont, eux aussi, rattrapés par leur immoralité et vilenies.

Le Grand Rabbin de France, parangon de vertus, assurait être agrégé de philosophie, mais également l’auteur prolifique et très inspiré de plusieurs ouvrages, dont "Les Quarante méditations juives" paru chez Stock en 2011, ou encore "Le souci des autres: au fondement de la loi juive", publié chez  Calmann-Lévy, en 2002.

Patatras ! Sous ce brillant vernis, impressionnant d’érudition, la réalité du personnage se craquelle de toutes parts, révélant un imposteur doublé d’un plagiaire qui, contrairement à ce qu’affirment ses biographies et sa fiche du Who’sWho, ne figure dans aucune liste des reçus au prestigieux concours de l’agrégation, mais n’est pas non plus le fameux « major » présenté par certaines sources, ainsi que l’a dûment vérifié l’Express en parcourant les archives de la Société des Agrégés de l’Université de 1968 à 1986.

Quelle valeur peut-on dès lors accorder à l’insigne distinction de la Légion d’Honneur qui lui a été décernée, en 2010, par un Nicolas Sarkozy intarissable d’éloges devant celui qu’il croyait infiniment plus savant que lui ? Il faut dire qu’il n’y avait pas grand mérite à paraître plus cultivé que le président qui méprisait le premier roman moderne de la littérature française : "La princesse de Clèves"…

Pour couronner le tout et aggraver le cas de Gilles Bernheim, l’Express dévoile ses autres mensonges livresques, notamment dans son livre "Les quarante méditations juives", regorgeant de vulgaires plagiats. Une faute confessée par le Grand Rabbin de France, pris la main dans le sac, et entièrement pardonnée par l’intelligentsia qui a donné la pleine mesure de son indignation et moralité à géométrie très variable... "C'est la seule et unique fois que je me suis livré à un tel arrangement", s'était défendu Gilles Bernheim, en tentant de se sortir d'un bien mauvais pas.

Seulement voilà, sa malhonnêteté intellectuelle ne s'est pas arrêtée là, et a passé sous silence deux pages plagiées dans son ouvrage "Le souci des autres: au fondement de la loi juive", repérées par un expert des plagiats, celui à qui on ne la fait pas, Jean-Noël Darde. Ce dernier est catégorique : le Grand Rabbin de France a copié des passages du livre "L’éloquence des larmes" signé de Jean-Loup Charvet.

Placé sur la plus déshonorante des sellettes, après s’être érigé en  moralisateur des musulmans de France, les sommant de s’indigner sur commande lors de l’affaire Merah avec une condescendance insupportable, tout en distinguant les bons musulmans, les « modérés », des mauvais, « les intégristes», la fausse main tendue de Gilles Bernheim, soutien inconditionnel de la politique israélienne, qui en réalité pointait un doigt accusateur vers l’islam hexagonal, était entachée de l’encre de l’imposture.

Un leurre de plus dans la vaste Tartufferie hexagonale, où l’on joue à ce que l’on n’est pas sur la scène publique de l'hypocrisie, chacun appelant de ses vœux une République exemplaire, en sachant pertinemment que ce ne sera qu’un vœu pieux.

 

 

 

 

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Liliane Bénard
-309 points

Et bien, si vous voulez découvrir tous ceux qui ont menti, vous avez du pain sur la planche...Ce rabbin s'est pris pour un agrégé de l'université, d'autres se prennent pour Dieu, c'est encore plus pathologique voire même plus dangereux !

X
Liliane Bénard
-309 points

Ce ne serait pas un vœu pieux si on regardait les choses plus calmement.
Le mensonge est un triomphe lorsqu'il est cru, une honte lorsqu'il est dénoncé. Il nuit surtout à celui qui ment. Dire que les sionistes sont plus menteurs que les autres n'est qu'un vœu pieux !
L'argument selon lequel tout le monde ment n'est pas meilleur.
Mieux vaut partir de la définition classique : mentir, c'est parler contre sa pensée avec la ferme intention de tromper. L'intention est fautive. Elle veut tromper autrui et la question est celle du respect de l'autre.
Preuve en est qu'en bonne compagnie, la confiance règne et on ne vérifie pas tous les dires. Pour qu'elle existe, encore faudrait-il qu'on ait compris qu'il est honteux et dangereux de mentir si nous ne voulons pas vivre dans une société de défiance.
L'adage latin reste vrai : " turpe est pueros mentiri" il est honteux que les enfants mentent. Les petits peuvent aussi l'enseigner aux grands...

X
miro
-9 points

Quelle tristesse que nos grands monothéismes aient à leur tête de tels représentants, tantôt imbéciles, baragouinant un français caricatural, tantôt menteurs, mythomanes, prompts à tous les faux-témoignages (fausses agressions, faux attentats,...).

Comment se réjouir d'un tel naufrage.

Ces "bergers" sont en conformité avec notre époque. Un oumanaute citait Chavez à propos de l’inversion des valeurs. Tout est dit...

X
psika1970
57 points

salam
Comment voulez-vous nourrir cette atmosphère délétère et médiocre en France, qu'avec des journalistes amateurs, des politiciens fraudeurs, des religieux loin de Dieu, des écrivains et intellectuels usurpateurs, etc. Le résultat de toute cette médiocrité ambiante: une république malade des valeurs génétiquement modifiées, un niveau social au plus bas, etc. Enfin, la liste des tricheurs est déjà longue rien de nouveau au sein du monde médiocre, malgré tout l'islamophobie et de retour, toute cette meute n'a pas à craindre pour son avenir. A bon entendeur Salam

X
abdallah13
-12 points

Il est pourtant censé être le meilleur des hommes, l'homme le plus proche de Dieu, celui qui a une moralité la plus parfaite des juifs de France. Un exemple à suivre pour les juifs quoi.

X
nanny
27 points

@ Liliane ,

Tout ce que vous dites est bel et bon et je suis d'accord avec vous qu'il faut examiner avec calme ce genre d'affaires.

Le problème c'est que nous n'avons pas affaire à un quidam quelconque et il ne s'agit pas d'un mensonge véniel.

Il s'agit d'un personnage influent, un personnage qui a une parole qui vaut son pesant de morale ( il est Rabbin et même Grand RABBIN)

Il s'agit non pas d'un simple mensonge mais d'une usurpation de titre et d'un plagiat éhonté. A ce niveau de responsabilité le laxisme n'est pas permis et rien ne peut venir gommer le dommage s'agissant d'une responsabilité morale.

Malheureusement pour le Rabbin, ce sont des cas où le replâtrage n'existe pas, seul le retrait est permis. L'affaire Cahuzac dans un autre domaine, lui a montré la voie. Puisse Dieu lui donner la force de faire le bon choix.

X
Waglioni
-1249 points

C'est le sionisme dans son entièreté qui est faussaire, pas seulement le rabbin : en effet le sionisme repose sur la fiction fausse d'un "peuple juif", et sur la croyance fausse d'une historicité des récits de la Thora, un texte qui lui-même est la traduction d'un faux, fabriqué par les "services" des Ptolémée : c'est toute la construction de ce mensonge sur un peuple errant, une invention pour mettre bout-à-bout les divers contes et légendes de la région du proche et moyen orient. En bref tout est faux ou plagié dans cette histoire.

X
abdallah13
-12 points

Il est vrai que la Bible raconte l'histoire de l'exode vers Canaan par millions et la conquête armée de ce territoire par les hébreux (dans la Torah, le livre de l'Exode et le livre de Josue), hors l'archéologie a prouvé que tout ceci est faux, ils ne furent que peu nombreux à s'installer en Palestine, installation pacifique et non conquête armée du territoire.
Malheureusement, l'exégèse du Coran, qu'Ahmed Ibn hanbal considérait comme sans fondement à cause de beaucoup d'exagération et de récits non authentiques, en a fait une toute autre interprétation ; on répétera les récits des gens du Livre, les israiliyates, alors que pourtant au temps d'ibn kathir ( au temps ou l'ijtihad était présent ) une minorité de savants musulmans soutenaient que Moïse était mort après avoir ramené les hébreux vers la Terre promise, après les 40 ans d'errance ce qui contredit la Bible.
Suite..

X
abdallah13
-12 points

Suite et fin
Ci-dessous les points communs entre les récentes découvertes archéologiques sur les premiers israélites et le Moïse du Coran si l'on met de côté l'exégèse du Coran :

X
latifa
-56 points

Il se peut que ce soit les juifs de France eux-mêmes qui n'en veulent pas.

X
elham
558 points

le grand rabin Bernheim a grugé de philosophie.

et le grand mufti Chalghoumi est confus de phisolophie.