Samedi 1 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Le Qatar et l’Iran, deux films sur le Prophète, deux versions à l’écran

Le Qatar et l’Iran, deux films sur le Prophète, deux versions à l’écran
fr
http://oumma.com/sites/default/files/muhammad-the-ideal-prophet.jpg

Partagez :

Pomme de discorde qui déclenche une vraie guerre des nerfs entre le Qatar et l’Iran, entre sunnites et chiites, et par là-même une surenchère financière, deux fresques grandioses, portées par un même souffle épique, rivalisent pour retracer la vie du Prophète (saws) à l’écran.

Espérée et aujourd'hui très attendue, la réponse cinématographique au funeste film anti-islam, qui avait embrasé l’automne 2012 et que l’on aimerait voir se consumer à jamais dans le brasier de sa médiocrité, se fait jour sous deux angles différents et irréconciliables, même si les deux projets aspirent à ce que l’aura, l’envergure et la grandeur d’âme de Muhammad crèvent l’écran.

L’un est un peplum ambitieux à bien des égards, financé par la manne providentielle du Qatar (1 milliards de dollars), à travers la société de production Alnoor Holdings basée à Doha, qui se fait fort de respecter le principe de la non-incarnation du Prophète pour s’attacher à mettre en lumière son humanité, injustement méconnue ou calomniée. Sur les conseils du Sheikh Yusuf Al-Qaradawi qui fait autorité pour son orthodoxie, et confiée au virtuose des super-productions hollywoodiennes, Barrie Ostbourne, le producteur à succès de Matrix et du Seigneur des Anneaux, la réalisation de ce film à grand spectacle remontera aux sources de l’islam, afin de réhabiliter l’histoire d’un homme et d’une religion sans en dévoyer l’authenticité, comme il est de bon ton de le faire, tout en créant un pont entre les cultures.

L’autre est un film iranien, au budget plus modeste, même si la somme de 30 millions de dollars reste rondelette, dont le réalisateur Majid Majidi a déjà planté ses caméras et donné le premier clap de tournage, en dépit du vent de protestation qui souffle depuis le Qatar et l’Egypte sur une production qui va enfreindre la règle de l’invisibilité du Prophète, sans aller toutefois jusqu’à le personnifier sous les traits grimés d’un acteur. Interviewés par le Guardian, les producteurs iraniens opposent aux critiques virulentes la doctrine chiite plus « libérale », qui les autorise à représenter la figure illustre de l’Islam, sans montrer son visage.

Le chercheur de l’Université de Toulouse, Philippe Ragel, spécialisé dans l’histoire et l’esthétique du cinéma, et grand connaisseur du cinéma  iranien, a résumé ce conflit filmique en ces termes : "Il s'agit d'une véritable bataille politique entre sunnites et chiites, chacun ayant une interprétation différente du Coran", a-t-il déclaré, ajoutant : "Il est hors de question pour les deux parties que l’autre  s'approprie, seule, le récit de la vie du Prophète".

En attendant de pouvoir juger sur pièces de la qualité de ces deux super-productions, il serait souhaitable que cette guéguerre théologique et politique ne devienne pas une guerre des films projetée dans les salles obscures, car elle risque fort d'avoir le goût amer d'une victoire à la Pyrrhus sur le brûlot anti-islam...

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
fkarakaya
14 points

De tels projets surtout réalisés par des occidentaux sont très bien, il fallait faire depuis très longtemps

mais des questions se posent;

- que va t il se passer si la qualité n'est pas là?
- si il n y a pas assez de spectateurs?
- pas assez de projections dans les salles occidentales?

et surtout le film iranien va être très problématique dans la mesure où ils n'aiment pas les 3 khalif EBu Bekr, Omar, et Osman.

Comment vont-ils le présenter? J'ai vu sur internet des sheyh chiites qui les insultent ?

je ne sais pas si c'est une bonne idée

X
Easy
-81 points

Je ne crois pas qu'il s'agit d'une guerre politique, il s'agit plutôt d'une confrontation entre deux doctrines differentes et qui attirent un interêt particulier, celui qu cherche la difference entre le chisme et le sunnisme, il ne sera certes pas decu des resultats de sa recherche.

la différence entre sunnites et chiites vue par les sunites :

les bases de la religion chez les deux groupes :

Les sunnites croient, en ce concerne la foi et les actions du cœur, à six piliers que tout le monde connaît, et qui sont :
La croyance en Allah, la croyance aux anges, la croyance aux livres révélés, la croyance aux messagers, la croyance au jour du jugement, et la croyance au destin qu'il soit bon ou mauvais.

Et ils croient aux piliers de l'Islam, - qui sont les actions apparentes, les actions des membres du corps -, et qui sont cinq piliers :
Le témoignage [l'attestation] qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et que Mohammed est le messager d'Allah, l'accomplissement de la prière ...

X
Easy
-81 points

...acquitter la Zakat, jeûner le mois de Ramadan, accomplir le pèlerinage à la Maison sacrée d'Allah. Et pour toutes ces bases, ils prennent des preuves du Coran et de la noble Sunnah prophètique qui est confirmée authentiquement du messager d'Allah.

Et les bases des chiites "imaamiyah Ithnaï 'Achariyah" sont les suivantes :

L'unicité d'Allah, la justice, la prophétie, l'imaamah, et certains savants chiites ajoutent : le jour du jugement.

Les divergences les plus importantes entre les sunnites et les chiites sont :

Les sunnites et les chiites divergent dans des affaires concernant la croyance qui sont nombreuses et dangereuses, et ils divergent dans des lois de la jurisprudence au sujet desquelles il n'y a pas de mal à diverger comme n'importe quel autre rite de jurisprudence, et cette divergence de jurisprudence n'est pas dangereuse ; et parmi les divergences les plus importantes concernant la croyance, ce qui suit : En ce concerne l'unicité d'Allah, et Sa seigneurie,...

X
Easy
-81 points

...les chiites croient :

Que les membres de la famille du prophète (que la paix soit sur eux) dirigent l'univers, et que les membres de la famille du prophète (que la paix soit sur eux) contrôlent les clefs des trésors des cieux et de la terre, et que les membres de la famille du prophète (que la paix soit sur eux) détiennent dans leurs mains les clefs du bien, du mal, de ce qui est utile et de ce qui nuit, et que les membres de la famille du prophète (que la paix soit sur eux) connaissent l'invisible, et qu'ils connaissent ce qui s'est passé, ce qui se passera, ce qui ne s'est pas passé s'il avait dû se passer comment cela se serait passé.

Et les sunnites s'opposent à eux en cela complètement, et ils disent que c'est Allah Seul qui fait toutes ces choses, parce que ce sont les choses les plus importantes que le Seigneur seul fait dans Sa seigneurie et Son commandement sur cette univers créé par Lui seul, car Il est le Seigneur, le Créateur, le Pourvoyeur, et celui qui arrange et..

X
Justine
-388 points

Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

Le cinéma iranien a fait ses preuves et je ne doute pas qu'avec des moyens en deçà de ceux des grosses productions l'Iran se montrera tout à fait en mesure de fournir un film remarquable.
Pour illustration, ce récit de la vie de Maryam mère de Jésus (que Dieu l'agrée, elle, et paix sur lui):

http://www.dailymotion.com/video/xa1ckr_la-vierge-marie-selon-l-islam-pa...

On aime particulièrement la sobriété, le respect dû aux prophètes, la beauté et l'intelligence des dialogues, la profondeur spirituelle du message.

Je suis partisane de la libre expression des deux visions.
Le faux n'a jamais éclipsé le vrai pour qui est guidé par Dieu.

wa salâm

X
sadmou
3 points

Salam à Tous,
Sans défendre qui que ce soit...j'aimerai bien savoir si le film d'el qaradoui se terminera par le discours d'adieu de notre cher prophère (SWS)...
L'accent sera-t-il mis sur la sacralité du sang, de l'honneur et des biens des musulmans? Rappellera-t-il les célèbres hadiths authentiques qui précisent le sors de deux musulmans qui s’entre-tuent ou ces hadiths au sujet du takfir ??
Je doute fort que cette entreprise qatarie n'aille à l'encontre de ses projets...et de ses commanditaires.
Concernant les iraniens, je pense la même chose...il feront abstraction et dénigreront une partie des compagnons du prophète (SWS)... voire même les saliront.
En conclusion, abandonnez le champ télévisuel et lisez, lisez, lisez la vie (Sira) du prophète pour vous en faire une nette idée..le reste n'est que propagande...

X
rimas72
63 points

Je me demande ce que dirait Mohamed (la paix d'Allah sur lui) sur le sunnisme et chiisme, et la guerre qu'ils se livrent entre eux.

X
cedric
34 points

à Mourad : dans les livres de la Sira existants aussi il y a des partis pris et donc une version filmée ne changera pas les risques si elle est alide ou sunnite (les sunnis ne sont pas mieux question respects, dire qu'aucun sunni n'a sali Ali simplement parcequ'il est à l'origine de la branche alide serait mensongé)

La seule chose à faire est de donner un avis sur pièce, c'est à dire d'attendre que les deux films arrivent et de voir dans les faits ce qu'ils contiennent.

Personnellement je crains plus la version gros budget hollywoodienne des fourbes qataris et leur ambivalence avec la politique. N'oublions pas que leur rigueur religieuse s'exprime dans des soutiens à des groupes extremistes quand en facade ils s'affichent avec le pire de l'occident.