Mercredi 20 August 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

L’étreinte qui coûte cher à Mahmoud Ahmadinejab

L’étreinte qui coûte cher à Mahmoud Ahmadinejab
fr
http://oumma.com/sites/default/files/president_iranine_chavez.jpg

Désavoué pour ce comportement inapproprié et indigne d’un président d’un Etat islamique, accusé de s’être laissé aller à commettre un péché, sous les crépitements des flashes qu'il ne pouvait décemment pas ignorer, Mahmoud Ahmadinejad essuie, depuis, un feu nourri de critiques de la part des cercles religieux ultra-conservateurs de son pays.

Partagez :

Un seul cliché photographique captant l’émotion de l’instant, lors des obsèques solennelles d’Hugo Chavez, peut-il sonner le glas d’un mandat présidentiel avant l’heure ?

S’il s’agit de la photo qui a immortalisé une scène, jugée d’une rare indécence par les autorités religieuses iraniennes, où l’on voit le président Mahmoud Ahmadinejad consoler dans ses bras la mère du défunt « Commandante », on peut aisément imaginer, devant l’ampleur du tollé, qu’elle sera l’instrument de son opprobre.

Désavoué pour ce comportement inapproprié et jugé indigne d’un président d’un Etat islamique, accusé de s’être laissé aller à commettre un péché, sous les crépitements des flashes qu’il ne pouvait décemment pas ignorer, Mahmoud Ahmadinejad essuie, depuis, un feu nourri de critiques de la part des cercles ultra-conservateurs de son pays, qui se sont engouffrés dans la brèche pour ternir sa fin de règne.

En effet, l’homme fort de Téhéran, considéré pourtant comme un conservateur pur et dur, mais qui a maille à partir avec plus rigoristes que lui, n’a plus que quelques mois pour revenir sur le droit chemin… Le prochain scrutin présidentiel de juin signera sa sortie de scène, après avoir présidé aux destinées de l’Iran au cours de deux mandats successifs.

Y a-t-il un sens politique à donner à une accolade décriée comme un terrible faux pas par les plus religieux de ses sympathisants d’hier, qui firent bloc derrière lui en 2008 ? Un élan spontané d’empathie vers l’inconsolable Elena Frias de Chavez, 78 ans, dont le président iranien a peut-être sous-estimé l’exploitation qui en serait faite…

Et que dire de son éloge funèbre à la mémoire de son ami Hugo Chavez, publié sur son blog, dans lequel il a affirmé que l’âme de celui-ci "connaîtrait un jour la résurrection comme le Christ et le douzième imam, Mohammed al Mahdi pour racheter l’humanité", sans oublier la  journée de deuil national décrétée en son honneur et qui a été qualifiée de «précédent illégal» par le clan très courroucé des religieux orthodoxes ? Autant de questions restées sans réponse, mais qui ont provoqué l’affolement des troupes pro-gouvernementales et un ahurissant imbroglio politique.

Sauf à y voir l’expression de son humanité, un argument inaudible pour les dignitaires religieux iraniens qui reprochent à Mahmoud Ahmadinejad d’être sous l’emprise d’un "courant déviant, voire perverti" qui l’éloigne progressivement de l’ayatollah Khamenei, les plus indulgents d’entre eux lui concédant une perte de contrôle lors de funérailles particulièrement émouvantes, force est de constater que rien ne plaide pour le président iranien aux yeux de ses détracteurs.

"Les termes employés par Mahmoud Ahmadinejad pour décrire le chef de l'Etat vénézuélien ne nous semblent pas appropriés", s’est ému Ghorbanali Dorri Najafabadi, un religieux membre de l'Assemblée des experts, cité par l'agence de presse Mehr. "On peut naturellement adresser une lettre diplomatique sans entrer dans une discussion religieuse", a commenté Ahmad Khatami, un religieux orthodoxe, le parlementaire Mohammad Taqi Rahbar estimant, pour sa part, que les commentaires de Mahmoud Ahmadinejad étaient "certainement faux et exagérés", selon l'agence parlementaire Icana.

Mais la coupe fut pleine et la confusion à son comble, quand les éminences grises qui gravitent autour de Mahmoud Ahmadinejad ont cru bon de désamorcer la polémique en usant d’un grossier subterfuge. Les conseillers du président n’ont rien trouvé de mieux que de laisser entendre que la photo de l’étreinte très inconvenante était un photomontage, brandissant un autre cliché sur lequel figurait un homme âgé, présenté comme l’oncle d’Hugo Chavez, afin de réhabiliter le chef d'Etat dans la tourmente.

C’était sans compter l’œil de lynx de la BBC qui a immédiatement repéré le leurre, identifiant Mohamed ElBaradei, l'ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et figure de l’opposition égyptienne, sur la fameuse prise de vue certifiée conforme à la réalité par les zélés lieutenants de Mahmoud Ahmadinejad.

La ruse pro-gouvernementale n’aura opéré qu’un temps, et après avoir réalisé qu’ils avaient été dupés, les sites anti-Ahmadinejad ont, à leur tour, riposté par un photomontage, substituant à Madame Chavez mère, l’une des filles de feu le président vénézuélien. 

Tel est pris qui croyait prendre, telle pourrait être la moralité de cette incroyable affaire d’Etat iranienne, riche en anathèmes et en stratagèmes, qui a fait couler beaucoup d’encre aussi à l’extérieur de ses frontières, dans les médias saoudiens notamment. De là à penser, que l’Arabie saoudite la monte en épingle, sur fond d’un contentieux géo-politique avec l’Iran, pour exacerber des tensions entre sunnites et chiites, il n’y a qu’une simple déduction à faire, dénuée de malice, mais frappée au coin du bon sens...

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Sami
13 points

Chicaner sur une forme digne de manifestation de sa tristesse pour la perte d'un être cher, au carrefour de deux cultures, lors de funérailles, les musulmans de ce monde n'ont que ça à faire !

Puisse Dieu tout puissant faire miséricorde à Hugo Chavez, un dirigeant si aimé de son peuple, et des plus démunis en particulier. Qui peut en dire autant à travers le monde ? Hollande ? Bush ? Peut être que lui, Mahmoud Ahmadinejad, oui...

<>

X
Easy
-81 points

Il n'a pas eu la même sympatie pour le peuple syrien qui se fait massacrer depuis deux ans par son ami Bachar el-asad

X
Liliane Bénard
-309 points

Péché, vous avez dit péché, pour un pharisien mais pas pour un publicain dans l'Evangile, pour un orgueilleux et pas pour un humble dans le Coran.
Chavez s'occupait aussi des pauvres gens, sensibles à la mort d'un proche.
Le problème n'est ni théologique, ni diplomatique, il est simplement humain, trêve de galéjade !

X
oc12
9 points

je suis navré de la crudité de mes propos mais ils ont peur de quoi? qu'une femme de 78 ans apprenne à une homme de 56 ans des trucs que des filles de 20 ans ne savent pas faire? faut arrêter le délire les mecs. embrasser la mère ou la veuve lors d'un enterrement, ça se fait pratiquement partout.
c'est comme si on criait au parce qu'un ministre a embrassé une femme voilée lors de la remise de la légion d'honneur de son fils a titre posthume (d'ailleurs pourquoi attendre cet événement pour qu'un ministre considère une femme voilée comme une française comme une autre ayant droit aux égards qu'un état doit à ces citoyens?)

X
Pancole
-4221 points

Cet absurde anathème jeté sur Ahmadinejab est tout simplement le résultat d'une pudibonderie ridicule véhiculée par une religion qui interdit qu'un homme touche, ne serait-ce que la main, une femme qui n'est pas la sienne en public.

Ce n'est donc pas l'acte, dérisoire en soi, qu'il faut juger ici mais la religion qui conduit à pareilles absurdités.

Condamner cet excès c'est aussi juger le port obligatoire du voile en Iran comme inadmissible.
C'est de la même eau.

Cocasse de voir les musulmans empêtrés dans leurs propres contradictions!

X
Omen
-1 points

La sottise et l'hypocrisie des "rigoristes" musulmans et non musulmans ne cessent de m’étonner.

X
Pancole
-4221 points

Monsieur J.e, belles contorsions intellectuelles pour tenter d'inverser les rôles!

Bravo l'artiste!

X
Djamila
519 points

@j-e : Explication : un musulman et surtout un musulman pratiquant n'embrasse pas une femme de cette manière,il ne doit même pas lui toucher la main ! De même qu'une femme voilée, si elle met un foulard, c'est justement par pudeur, donc elle ne doit pas non plus toucher la main d'un homme. Je parle de musulmans sincères dans leur coeur. Je crois que ce n'est pas très difficile à comprendre.

X
baraa
419 points

Qu'un geste de sympathie venant du plus profond du coeur pour une mère qui a perdu son fils puisse être considéré comme un acte à connotation sexuelle montre à quel point certains religieux sont obsédés par les question de sexe et de pouvoir sur les consciences des autres. Ce sont eux qui sont pervers. Ahmadinejad a sauvé l'honneur des musulmans en étant à Caracas alors que les dirigeants arabes qui ne lèvent pas le petit doigt pour la Palestine brillaient par leur absence. Monarchistes absolutistes corrompus, esclavagistes et racistes du Golfe qui portent la guerre en Syrie en manipulant une jeunesse qu'ils ont lobotomisé à coup de fatwas immorales et contraires à l'esprit de l'islam. Heureusement que des gens comme Ahmadinejad ou Bouteflika ont compris que ce sont des hommes comme Chavez qui sont plus "soumis" à Dieu car se battant aux côtés des pauvres et des démunis que des experts en textes sacrés qu'ils ne savent qu'ânoner et copier-coller sans en comprendre le souffle.

X
rimas72
63 points

Le problème de certaine personne qui se disent religieux, c'est qu'ils voient les choses juste à leur surface, ils traitent les choses comme des automates sans cœur, leurs esprits sont étroits.
Cette photo est pleine d'humanité ou on voit un homme consoler une mère qui a perdu son fils.
Le prophète Mohamed (paix sur lui) a dit un jour " Les actes sont jugés selon l'intention"

X
Pancole
-4221 points

Monsieur Samir, dites-vous que les religieux qui fustigent le comportement impudique d'Ahmadinejab vous donneront eux aussi des extraits du Coran qui enjoignent de se maintenir à distance d'une femme étrangère.
A moins que vous ne considériez que ces religieux ne sont pas de bons musulmans.

A moins encore que le rictus d'Ahmadinejab soit une grimace de dégout?

Vous êtes simplement devant les contradictions évidentes d'une religion qui se refuse à évoluer.

X
Waglioni
-1249 points

Deux remarques. Une concernant la portée réelle de ce que vous présentez comme une "affaire". Sachez que vous êtes les seuls (avec Mme Minoui du "Figaro"), à vous en faire l'écho. Je ne compte pas, bien sûr tous les sites plus ou moins sionard qui en font des tonnes. Et deuxième remarque sur le poids, justement d'une telle "offense à de supposées bonnes moeurs". Cela ne peut être en aucune façon : l'amitié que le Dr Nejad avait pour son homologue-président Chavez, une amitié qui valut la place la plus honorifique lors des cérémonies des obsèques
http://www.president.ir/en/46149
http://www.president.ir/en/46148
cette amitié est celle de deux enfants de la même mère. Et cette étreinte est celle que la mère demande à son dernier fils pour la consoler.
Il faut être complètement à l'ouest pour y voir autre chose. Et personne, justement n'est assez pro-occidental,en Iran, pour embrayer dans cette tentative de pure propagande à la Minoui.

X
niztou
35 points

Quand on perd un ami,il est tout à fait normal d'éprouver de la tristesse.C'est humain...
Je ne comprends pas que les conservateurs et autres nous bassinent avec des réflexions inapropriées et indignes de soit disant personnes qui se disent religieuses.
A l'heure actuelle aucun,je dis bien aucun président arabes ou musulmans n'arrivent à la cheville de feu Hugo Chavez Frias. Mahmoud Ahmadinejad a eu un comportement humain.
Je tiens pour ma part et sur un plan personnel à renouveller toutes mes condolènces à la famille Chavez au peuple vénézuélien.Qu'Allah tout miséricordieux accorde paix et repos éternel à Hugo Chavez Frias insh'Allah.

X
Hanafy
41 points

Une affaire d'Etat !

Finalement la seul information, c'est de constater l'entêtement du troll à présenter l'islam comme religion figée à jamais. Certes elle l'est pour les esprits figés. Suivez mon regard :-)

X
abdallah13
-12 points

@palazzo en particulier,
Je rappelle que pour ce qui est du Prophète qui ne touchait pas la main à une femme, cela vient d'un hadith qui nous est parvenu 200 ans après la mort du Prophète (PBSL) et les savants musulmans ne sont pas d'accord entre eux sur ce sujet (pas sur le Prophète mais sur les hommes).
Le premier qui a rapporter que le Prophète ne touchait pas la main des femmes fut Ibn ishaq lors du sermont d'allégeance, puis plus tard c'est Tabari qui précisa que ce fut Omar Ibn khattab qui se chargea de recevoir l'allégeance des femmes sans préciser s'il touchait leurs mains ou non mais c'est implicite.

X
rimas72
63 points

Pallazo !

Il ni y a pas de versets du Coran qui dit qu'on ne doit pas s'approcher d'une étrangère, mais par contre, il y est dit de respecter les femmes, de ne pas faire de gestes inapproprié à leurs égards.
Quand Moise fuis l'Egypte vers Madiane, il trouva une source ou des bergers faisaient boire leur troupeau, il s'assit sous un arbre et attendit que les bergers partent pour qu'il puisse boire, il remarqua, deux jeunes filles qui n'osaient pas se mêler à la foule, pour des raisons qu'on peut comprendre facilement, voyant cela, il se dirigea vers elle, pris leur troupeau et força le passage au milieu des bergers et donna à boire au troupeau des jeunes filles.
Il remis le troupeau aux jeunes filles et revins sous l'arbre pour attendre son tour pour boire.

... suite

X
rimas72
63 points

Pallazo

... Plus tard, une des jeunes fille revins avec des pas timides et demanda à moise de la suivre chez son père car ce dernier voulait le remercier, quand il rentra dans la demeure de leur père, ce dernier lui dit, que les bergers laissaient que de l'eau sale pour le troupeaux de ses filles, il lui dit que malheureusement il était malade, et qu'il ne pouvait s'occuper du troupeau.
La jeune fille qui a amené Moise, demanda à son père de proposer à Moise de rester, le père proposa à son tour la main de sa fille à moise et de lui donner 10 sans de sa vie pour l'aider avec son troupeau, moise accepta. Une nouvelle vie commença pour lui.
Cette histoire vient du Coran, ou on voit le respect que doit porter un homme à une femme.
Personnellement, je ne voudrais pas que ma mère, ma femme, ma soeur ou ma fille se fassent toucher par un étranger, car je crains qu'on leur fasse du mal, même s'il y a juste UN pervers sur dix, c'est un de trop.

... Suite

X
rimas72
63 points

Pallazo

Les hommes qui touchent des femmes étrangères n'est pas un signe d'évolution et ce n'est pas un signe de modernité, c'est juste une libéralisation des mœurs.

X
baraa
419 points

En lisant les commentaires ici ou ailleurs, on se dit que la communauté musulmane dans les faits évolue et approfondit sa religion en relisant à chaque fois d'une façon nouvelle les textes puisque la vie est évolution et que c'est ainsi qu'Allah l'a voulue. Le texte reste le même, les fondements restent les mêmes mais l'intelligence des mots progresse à chaque génération. L'intelligence collective de l'oumma est en marche ce qui donne beaucoup d'espoir d'une ijtihad renouvelée.

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

Waglioni a écrit : cette amitié est celle de deux enfants de la même mère. Et cette étreinte est celle que la mère demande à son dernier fils pour la consoler.

Tout est dit de fort belle manière, sans qu'il soit utile de rajouter quoi que ce soit.
Cordialement vôtre.

X
Laila
-21 points

Absolument véridique votre commentaire!! Dire qu'il existe des polices de la vertue dans les rues, qui arrêtent une femme dont on voit une mèche de cheveux, je l'ai vu des mes yeux en vidéo , le monde musulman grand défenseur du voile devrait commencer à s'interroger sur les conséquences qu'a l'islam véritablement dans leur vie, surtout celles des femmes.C'est incompréhensible que des femmes puissent être arrêtées dans la rue pour une mèche.

X
taouil dhuez
-2 points

Vous avez bien raison Sami, n'est ce pas cela avant tout être musulman, manifester affection, tristesse, compassion, amour, amitié ... faudrait il juste hair, détester ... tout ceci est bien fatiguant et affligeant, bon nombre d'hommes semblent avoir interprété l'Islam tout à l'inverse de ce qu'elle prône !

X
taouil dhuez
-2 points

les "musulman(e)s sincères dans leur coeur" ne sont pas toujours ceux (celles) que l'on croit je pense ... arrêtons de se fier aux "apparences" ...

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Un geste humain, magnifique et surtout, spontané.

Ce n'est pas un M. Bouteflika, étreignant d'une manière trop ostentatoire, le sioniste Enrico Macias sous les lambris de l'Elysée - pour complaire aux lobbies sionistes - qui pourrait en dire autant.