La LDJ exulte à l’annonce du décès de Stéphane Hessel

La LDJ exulte à l’annonce du décès de Stéphane Hessel

En 2010, à l’âge de la grande maturité qui n’avait rien de crépusculaire pour l’homme d’exception qu’il fut tout au long de sa vie, Stéphane Hessel poussait un cri du cœur au retentissement exceptionnel dans son petit ouvrage devenu un best-seller « Indignez-vous ! ».

L’ancien diplomate, mû par la défense des droits de l’Homme, qui fit notamment carrière aux Nations Unies, ayant contribué à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, ce résistant de la première heure et déporté, qui défendit avec force un esprit de résistance qu’il a toujours eu chevillé au corps, a rendu son dernier soupir dans la nuit de mardi à mercredi.

La rédaction d’Oumma.com rend hommage à ce vénérable sage de 95 ans, militant infatigable des droits de l'Homme, du droit d'asile, de l’accueil des migrants, du Proche-Orient et de la souveraineté palestinienne, qui vient de nous quitter.

La saine indignation prônée par Stéphane Hessel était à son image, pleine de noblesse, de grandeur d’âme et de panache, à mille lieues de l’indignation haineuse et méprisable qui animait les inconditionnels de la politique israélienne face aux prises de position très courageuses de ce dernier, car à contre-courant de la doxa dominante.

En ce jour de deuil et d’hommage, la LDJ exulte sur son site, de manière ignoble, comme elle sait si bien le faire, en salissant la mémoire d’un humaniste qui a marqué la grande histoire de son empreinte éclairée.

A voir ou à revoir, Stéphane Hessel, violemment pris à partie, en mars 2011, au salon du Livre, par un groupe de fervents partisans de l’impérialisme israélien dont il était devenu la bête noire. Avec sa disparition, c’est une haute et belle idée de la résistance universelle qui s’en est allée.

   

    

Publicité

commentaires