Vendredi 31 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Le Crif retire un film israélien foncièrement islamophobe de son site

Le Crif retire un film israélien foncièrement islamophobe de son site
fr
http://oumma.com/sites/default/files/crif.jpg

Partagez :

Le Crif, pris en défaut et battant sa coulpe pour avoir diffusé un documentaire israélien hautement inflammable et très controversé en Israël même, voilà un rétropédalage peu glorieux, sous le vent de l’indignation générale, qui décoiffe !

Avant de faire machine arrière toute devant le tollé suscité par la mise en ligne sur son site du film « Allah Islam, sur les traces de la conquête de l’Europe par l’Islam », Richard Prasquier, le président de l'influente association que l'on ne présente plus, faisait manifestement la sourde oreille à la clameur de protestation assourdissante qui montait en Israël, par la voix du journaliste et député israélien Daniel Bensimon, très critique à l’égard de cette « incitation à la haine », mais aussi en France, sous la plume de l’essayiste Guillaume-Weil Raynal. Ce dernier n’a pas eu de mots assez forts pour dénoncer l’inconséquence de cette diffusion dans une tribune publiée dans Rue89.

Alarmiste à l’excès, attisant les peurs les plus irrationnelles, jouant avec le feu en espérant embraser les esprits, ce film viscéralement islamophobe est l’œuvre de deux journalistes israéliens, Zvi Yehezkeli et David Deryi, qui infligent au monde leur vision dantesque de la montée de l’intégrisme  en Suède, en France, au Royaume-Uni ou encore en Belgique.

Quel est le cri d’indignation ou l’appel à la raison qui aura réussi à avoir enfin l’oreille de Richard Prasquier, l’amenant à retirer ce film qu’il assure ne pas avoir visionné préalablement, (erreur fatale !), mais qui, pourtant, était relayé sur son site sous le titre ultra-sensationnaliste de "Juifs d'Europe en danger : un documentaire israélien édifiant" ? Qui a donc validé en interne une telle diffusion ? Autant de questions cruciales restées sans réponse...

"Après avoir personnellement vu ce film, j'ai conclu qu'il n'avait pas sa place sur le site du Crif", a déclaré le président du Crif au Nouvel Observateur, poursuivant : Celui-ci "apporte de mauvaises réponses à de bonnes questions". "Il présente des éléments qui font surgir de très grandes inquiétudes pour l'avenir, notamment dans certaines zones en Europe comme à Malmö, où la situation est extrêmement inquiétante. Toutefois, certains aspects techniques, la traduction et la tonalité générale présentent un aspect inutilement dramatisant", a-t-il renchéri.  

Se retranchant derrière une «maladresse», un doux euphémisme, Richard Prasquier s'exonère de toute faute en indiquant que ce documentaire est "la conséquence d'un débat interne auquel nous n'avons pas eu l'occasion de tous participer". La mise en ligne de ce nouveau film apocalyptique aurait pourtant mérité, de la part de l'association communautaire pour qui la République a les yeux de Chimène, une cellule de crise et un conseil des sages, à tout le moins…

Publicité Oumma.com