Mondial 2022, le Qatar suspecté de corruption

Mondial 2022, le Qatar suspecté de corruption

Sur le pont pavé d’or que dresse le Qatar avec l’Occident, le culte de l’argent a surclassé celui de la moralité, les petits arrangements chèrement monnayés entre nouveaux amis des deux rives scellant tous les accords et offrant même sur un plateau l’organisation très convoitée du Mondial 2022…

Ironie du sort, l’émirat confetti, qui voit grand, abrite le Centre de recherche pour la législation islamique et l’éthique, où officie Tariq Ramadan, mais la source miraculeuse de l’éthique est bien la seule ressource qui se soit tarie au pays où l’or noir jaillit comme un geyser.

Certains « qatarologues » pourront toujours continuer à se voiler la face sous la déferlante de révélations qui fait éclater au grand jour une corruption de haut vol, il n’en reste pas moins vrai que la richissime presqu’île du Golfe persique est rattrapée par ses pratiques guère honorables, mais d’une rare efficacité pour mettre le monde à ses pieds.

Soudoyer les uns, sponsoriser les autres, même si cela équivaut à pactiser avec le diable (Netanyahu et Avidgor Liberman), acheter à tout-va (PSG, palaces…), jusqu’à décrocher le prestigieux Mondial 2022, comme le relate le magazine France Football, le Qatar ne recule devant rien sur la passerelle de ses compromissions.

L’hebdomadaire dédié au sport roi rappelle que le Tribunal arbitral du sport (TAS) a récemment mis en lumière « la présence d’un certain nombre d’enveloppes non marquées qui contenaient chacune 40 000 dollars (environ 29 700 euros) qui ont été distribuées aux délégués de l’Union caribéenne de football », lors d’une réunion à Trinidad et Tobago, les 10 et 11 mai 2011. Toujours selon le journal, la présence à cette réunion de Mohammed bin Hammam, président de la Confédération asiatique et membre du comité exécutif de la FIFA, qui a « démissionné » depuis peu, ainsi que celle d’autres membres du comité exécutif, ne sont pas passées inaperçues.

C’est merveilleux de jeter des ponts entre deux mondes, mais quand les fondations cèdent de tous côtés sous le poids de l’immoralité, les digues des valeurs musulmanes (1) sautent également.

Note:

 (1)"Dieu maudit le corrupteur, le corrompu et l'intermédiaire entre les deux". Hadith
“Et quand on leur dit: Ne semez pas la corruption sur la terre, ils disent: Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!” Coran 2:11

Publicité

commentaires