Tariq Ramadan « lynché » par les internautes du site de Robert Ménard

On se demande quel est l’intérêt pour Tariq Ramadan de donner des entretiens à des sites proches de l’extrême droite, comme Boulevard Voltairefondé par Robert Ménard. Parmi les auteurs réguliers de ce journal sur le Net, on retrouve les singatures des pires islamophobes, tels que André Bercoff, Robert Redeker, Jean-Yves le Gallou (ex-membre du Front national) ou encore Gilles-William Goldanel.

Tariq Ramadan « lynché » par les internautes du site de Robert Ménard

On se demande quel est l’intérêt pour Tariq Ramadan de donner des entretiens à des sites proches de l’extrême droite, comme Boulevard Voltairefondé par Robert Ménard. Parmi les auteurs réguliers de ce journal sur le Net, on retrouve les singatures des pires islamophobes, tels que André Bercoff, Robert Redeker, Jean-Yves le Gallou (ex-membre du Front national) ou encore Gilles-William Goldanel.

Pourtant, dans  cette  interview (même s’il ménage le Qatar où  il dirige un centre d’étude), Tariq Ramadan dénonce fermement les châtiments corporels pratiqués dans le Nord Mali par certains groupes radicaux.  Cela n’ a visiblement pas convaincu  les lecteurs de ce site qui se sont déchaînés à l’unanimité  contre ce dernier, le traitant de  « rat », de « menteur », « d’imposteur hypocrite », « de sale individu », « de crapule islaimiste»,«de  fourbe», «de Virtuose de la taqiyya». N'en jetez plus !

Dans ce déluge d'insultes, déceler une once d'appréciation positive relève d'une mission impossible, tout comme l'est la vaine tentative de Tariq Ramadan de policer son image auprès de ce coeur de cible farouchement hermétique au personnage.

Publicité

commentaires