Nos frères et soeurs ne mourront plus dans l’indifférence!

Nos frères et soeurs ne mourront plus dans l’indifférence!

Plus de 11000 morts et 120000 déplacés ! Voilà le lourd bilan de la persécution des musulmans de Birmanie, en majorité des Rohingyas, depuis le mois de juin 2012. Les témoignages sont nombreux, les preuves évidentes mais le gouvernement birman, représenté ici par son ambassade devant nous, refuse, avec la complicité criminelle de la communauté internationale et de la France, de reconnaître ces crimes et c’est pour cela que nous sommes là aujourd’hui ! Qui Nous ? et pourquoi aujourd’hui ?

Dimanche 20 janvier 2013, la coordination « une flotille pour l’Arakan » basée à Bangkok en Thaïlande a appelé à une journée d’action internationale en soutien au peuple Rohingya. Les Rohingyas sont une ethnie de Birmanie présente dans l’Etat d’Arakan, aujourd’hui province de Birmanie, depuis plusieurs siècles. L’indépendance de la Birmanie en 1948 a marqué le début d’une politique d’exception à l’égard de ce peuple. Après plusieurs vagues de persécutions qui ont mené à des centaines de milliers de morts et de déplacés, le gouvernement leur a ôté la nationalité birmane en 1982. Ils sont considérés apatrides dans leur propre pays. Leur identité culturelle est niée, on les considère comme des immigrés illégaux en provenance du Bangladesh.


Dimanche 20 janvier 2013, des peuples du monde entier se sont  réunis devant 
l’ambassade de Birmanie pour dire à cet Etat et à leur Etat par la même occasion : HALTE AU MENSONGE, HALTE A L EPURATION ETHNIQUE, HALTE AU MASSACRE. Nous ne laisserons plus faire, nos frères et soeurs ne mourront plus dans l’indifférence !!!!!! Nous, nous sommes le Collectif HAMEB, Halte au massacre en Birmanie, qui a vu le jour suite aux évènements de juin 2012 avec la ferme intention de faire cesser toutes les injustices commises à l’encontre des Rohingyas et des musulmans de Birmanie en particulier. Nous soutenons le projet « une flotille pour l’Arakan » et nous avons choisi de répondre à l’appel de cette coordination et à l’appel des Rohingyas en se mobilisant, aujourd’hui, devant l’ambassade de Birmanie à Paris. Nous exigeons de l’Etat français qu’il demande des comptes à son homologue birman et qu’il conditionne les accords d’échanges commerciaux et financiers fraîchement conclus suite au processus de « démocratisation » de la Birmanie, au respect des droits humains fondamentaux, comme il les conditionne pour d’autres Etats.

Nous exigeons de l’Etat français qu’il se soucie du sort des Rohingyas de Birmanie et appuie l’envoi d’observateurs internationaux dans l’Etat d’Arakan, si les rapports d’ONG reconnues telles que Human Right Watch ne sont pas suffisants à lancer l’alerte. Nous demandons à l’Etat birman d’ouvrir les ghettos dans lequel il a enfermé les Rohingyas afin de les affamer et de les tuer à petit feu, de réparer les mensonges et les crimes de l’histoire, et de veiller au respect de la dignité de ce peuple. Nous lui signalons, enfin que nous nous empresserons de relayer toutes exactions commises et qu’il a désormais devant lui des défenseurs acharnés du peuple Rohingya à Paris !

 

COLLECTIF HAMEB (Halte au Massacre en Birmanie)
 

commentaires