Et si un Chinois musulman avait découvert l’Amérique avant Christophe Colomb ?

Et si un Chinois musulman avait découvert l’Amérique avant Christophe Colomb ?

Sa découverte du Nouveau Monde est passée à la postérité, mais Christophe Colomb est-il réellement le premier explorateur à avoir largué les amarres en Amérique, comme la grande histoire nous en fait le récit apologétique ?

L’épopée de ce navigateur entré dans la légende, alors qu’il pensait avoir mis le cap vers sa destination suprême, les Indes, n’a-t-elle pas éclipsé d’autres exploits maritimes et volé la vedette à des pionniers musulmans qui, longtemps avant lui, auraient foulé le sol de ce territoire inconnu ?

Tordant le cou au mythe, il existe bel et bien des récits historiques qui éclairent la découverte de l’Amérique à la lumière d’autres présences, norvégienne en la personne du grand marin Leif Erickson, ou chinoise de confession musulmane en la personne de l’amiral Zheng He. Loin de relever de l’hasardeuse spéculation, cette deuxième version est la seule vérité indiscutable qui vaille pour Nihad Awad, co-fondateur de l'association des relations américano-islamiques (CAIR). Une conviction profonde qu'il n'est pas le seul à partager.

"Certains documents indiquent que les marins musulmans ont été les premiers à atteindre les États-Unis, démontrant ainsi que l'islam a joué un rôle dans la création et le développement des États-Unis",a-t-il déclaré récemment à un journaliste saoudien à New York.

Se passionnant pour le sujet, la journaliste américaine Sheila Musaji, considérée comme l’une des 500 personnalités musulmanes les plus influentes du monde selon le classement réalisé par le centre d’études islamiques à Amam, et connue pour oeuvrer sans relâche à la réduction des préjugés islamophobes, a creusé l’épineuse question qui fait naître l’ombre d’un doute historique…

Citant un site "Ne détestez pas, Eduquez", elle se réfère à l’article intitulé "Qui a découvert l’Amérique ?" pour étayer la thèse musulmane, et en quelque sorte « rendre à César ce qui est à César ».

« En 1421, plus de la moitié d'un siècle avant Christophe Colomb, un amiral chinois musulman nommé "Zheng He" a débarqué sur les côtes américaines. Il s'agit de cet immense navigateur à qui la Chine rendit hommage lors de la   cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

L'ingénieur maritime et historien britannique Gavin Menzies, lors de son brillant séminaire  du 15 Mars 2002 à la Royal Geographical Society de Londres, a démontré, documents à l’appui, que Zheng He, ce grand navigateur musulman chinois de la dynastie Ming, a précédé Christophe Colomb de plus de 70 ans sur le sol de la future Amérique.

Imaginez, il y a 6 siècles, la puissante armada fluviale de Zheng He traversant la mer de Chine, s’aventurant à l'ouest de Ceylan, de l'Arabie et de l'Afrique, une flotte composée de géants des mers longs de 9 mâts et escortée par des dizaines de petits navires. L'équipage totalisait à lui seul plus de 27.000 marins et des soldats sur 317 navires. Ils hissèrent les voiles lors de 7 expéditions autour du monde de 1405 à 1433. La navire de Zheng He était bien plus imposant que celui de Christophe Colomb », mentionne l’article.

Un article du New York Times "Les Chinois ont-ils coiffé au poteau Christophe Colomb ?" abonde dans le sens de Gavin Menzies, confortant les conclusions de ce dernier dans son livre consacré à la réhabilitation de Zheng He : "1421, l’année où la Chine a découvert l’Amérique".

Alors, qui a jeté l’ancre en Amérique le premier ? Comme le souligne Sheila Musaji "aucune de ces assertions ne peut être prouvée de manière irréfutable, mais certaines sont toutefois plus crédibles et authentifiées que d’autres", et force est de constater que celle qui attribue la paternité du premier abordage en  Amérique au grand aventurier des mers, le chinois musulman Zheng He, tient la route à défaut de tenir la corde.

commentaires