USA : des médecins musulmans ouvrent une clinique gratuite pour les plus démunis

C'est avec la bénédiction du Révérend James Morris que les médecins musulmans, mobilisés pour venir en aide aux grands laissés-pour-compte de la politique de santé, quels qu'ils soient, musulmans comme non-musulmans, ont pu ouvrir leur dispensaire dans son église épiscopale méthodiste, située au nord de l'agglomération.

USA : des médecins musulmans ouvrent une clinique gratuite pour les plus démunis

Dans le Missouri, les blouses blanches ont décidé de se retrousser les manches pour pallier les nombreuses carences du système de soins américain. Toutes les blouses blanches ? Non, uniquement les médecins musulmans de la ville de Saint-Louis qui, particulièrement sensibilisés à la détresse des plus déshérités de leurs concitoyens, ont uni leurs forces et leurs compétences pour ouvrir une clinique dispensant une aide médicale gratuite.

Cette initiative fort louable a immédiatement fait l’unanimité, avant qu’un certain scepticisme ne prédomine quand la population locale a appris que c’est une église qui abriterait la « Salam clinique ». En effet, c'est avec la bénédiction du Révérend James Morris que les médecins musulmans, mobilisés pour venir en aide aux grands laissés-pour-compte de la politique de santé, quels qu'ils soient, musulmans comme non-musulmans, ont pu ouvrir leur dispensaire dans son église épiscopale méthodiste, située au nord de l'agglomération.

"Nous avons choisi une église au nord de la ville, car il y a tellement de gens là-bas qui n'ont pas d'emploi et ne disposent pas d'assurance", a déclaré à la presse locale Bahar Bastani, président de la mosquée Dar-al-Zahra et professeur de médecine interne à l'Université de St. Louis.

Chaque samedi, ils sont 14 médecins musulmans à offrir des consultations gratuites, pendant quatre heures d’affilée. "Nous avons choisi de soigner la communauté des habitants de St Louis, et non exclusivement la communauté de foi", a tenu à préciser Bahar Bastani, tout en insistant sur un autre point fondamental : "Nous sommes tous des médecins musulmans, et c’est notre foi qui nous guide et nous commande de secourir gratuitement les plus défavorisés, sans distinction aucune".

Et le professeur Bastani de citer des haddith du Prophète, afin de valoriser l’universalité du message de l’islam que lui et ses confrères musulmans de Saint-Louis souhaitent transmettre au reste de la population : "Le meilleur d'entre vous est celui qui sert le mieux la communauté", ou encore : "Dans l'œil de Dieu, les meilleurs sont ceux qui servent le plus la famille de Dieu", a-t-il répété.

Ce n’est pas la première fois que des professionnels de santé musulmans s’engagent gracieusement auprès des plus pauvres, à l’image de l’Association des médecins d'origine pakistanaise d’Amérique du Nord qui avait ouvert, l’an dernier, une clinique spécialisée dans les soins dentaires, les services ophtalmologiques, pédiatriques et la gestion de la douleur, et ce tous les dimanches, dans l'enceinte de la mosquée Balal, sur le campus de l'Université de Saint-Louis. La Fondation islamique du Grand Saint-Louis n’avait pas été en reste, et en partenariat avec des médecins bénévoles, avait ouvert, de son côté, une clinique gratuite pour tous.

"Nous sommes tous enfants d'Abraham, et quand nous prions ensemble avant de démarrer une réunion, je crois que nous prions le même Dieu", a commenté le révérend Mauri Peaco, pasteur de l'église Saint-Pierre de Saint Louis. "Ces médecins musulmans veulent apporter leur pierre à l'édifice pour bâtir un monde plus juste et pacifique, tout comme nous. Notre collaboration s’est donc établie de manière naturelle, car c’est un lien spirituel très fort qui nous rapproche les uns des autres", a souligné ce dernier. On ne saurait trouver plus belle conclusion à de si nobles actions.

commentaires