Mercredi 20 August 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

"Sale musulman de merde"

"Sale musulman de merde"
fr
http://oumma.com/sites/default/files/index_232.jpg

Partagez :

Visiblement éméchée,  cette mamie a trouvé  l'inspiration pour entonner une petite chanson  dans le métro parisien, dont le refrain était "sale musulman de merde hi hi hi ha ha ha ".  Des propos  qui peuvent choquer, mais qui prêtent plus à sourire qu' à l'indignation.  Le discours islamophobe  véhiculé par les élites en France étant beaucoup plus dangereux.

 

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Mumttaz
12 points

C'est ça la France....comme chantait l'autre.

X
Rachid Zani
-302 points

Halala,endoctrinement quand tu nous tiens !!

Pauvre mamie,sans doute aura-t-elle été abandonné par une progéniture en mal de fric! A moi,l'héritage,sic!

A Léo not' liseur coranique,Que dit le Saint Livre? Qu'il faille abandonner les siens sur le bord du chemin,à la merci des loups?

Yamin Makri a raison de parler d'aliénation.J'ajouterais qu'à la servitude ou "larvitude",nous sommes prisonniés.La "lumière" de jadis, continue sa lente érosion laissant s'échapper les vestiges de son rayonnement.

O que ce beau pays va en perdant son âme! Que ne faut-il de plus pour vous réveiller et nous aider à chasser l'infamie?
Si vous saviez combien je suis triste.J'aime la France ,son odeur,sa beauté,sa culture.La voir souffrir me peine: quand l'hère erre!

Me suis demandé par ailleurs qu'entendait notre charmante chanteuse par "poubelle" alors qu'elle hurle aux musulmans d'y retourner? La "muslim land" serait une déchetterie? Si oui,'est qui qui y pose ses déchets? Vous comprenez,c'est qui?

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

MAMAN ... arrête tes conneries et rentre à la maison !
Désolé, elle m'a échappé pendant que nous buvions un coup avec nos amis les Identitaires :-)))
Pffff, quelle famille ... et encore, vous ne connaissez pas mon père ... ben, vaut mieux !

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

Rachid Zani a écrit : La "lumière" de jadis, continue sa lente érosion laissant s'échapper les vestiges de son rayonnement.

Superbe ... que dire d'autre ?

X
barakat
-5 points

Je soutiens Oumma depuis quelques temps maintenant, mais vraiment là je ne comprend l'intérêt de cet article.

X
nanny
27 points

l'intérêt c'est de permettre à JP Chambard d'écrire son post hilarant qui aurait dû mettre un terme à ce fil. C'est toujours ça de pris à l'adversité: le rire et encore le rire!

X
Djamila
519 points

Quel déchet ! ça ne valait pas le coup de faire un article la dessus et que ça prenne la place de sujets plus intéressants !

X
Rachid Zani
-302 points

il est des noooootres hic,il a bu son verre comme les auuutres,hic!

"In Vino véritas"

Désolé Jean-Pierre mais avec tous ces relents alcooolik, c'est la chenille qui redémarre!

Bien à vous cher ami!

X
Rachid Zani
-302 points

"In vino veritas" traduit "dans le vin la vérité" ou bien encore l'alcool délie les langues .Certains (plus futés)recommandèrent alors: "dans le vin,la vérité et dans l’eau,la santé." On dit aussi souvent chez nous(en musulmanie,vous savez cette poubelle que bcp. convoitent ).

"sakran rhalef beb daro" l'ivrogne reconnait sa maison.

Comme quoi Jpierre, l'alcool ou l'esprit du vin quand il s’immisce au plus profond de l’âme,ça fait des dégâts.Pauvre mamie,réduit à faire le pitre dans le métro pour espérer ces quelques piécettes qui assureront sa subsistance faute d'un mari pour le faire, parti à la guerre. Que reste t-il à cette pauvre dame sinon cette chimère?

"En dehors de cela, de la vie réelle, personnelle, on leur avait laissé deux choses : l’abrutissement de l’alcool et la jouissance immédiate, à bon marché, à la maison publique." Isabelle Eberhardt.

X
Rachid Zani
-302 points

" Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,

Dans la nuit éternelle emportés sans retour,

Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges

Jeter l'ancre un seul jour ?

....

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,

Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,

S'envolent loin de nous de la même vitesse

Que les jours de malheur ? " le Lac Alphone De Lamartine