Mercredi 23 July 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Le mythe de l'islamisation

Le mythe de l'islamisation
fr
http://oumma.com/sites/default/files/lioger-final_0.jpg

L'Esprit d'actu reçoit Raphaël Liogier auteur du livre "Le mythe de l'islamisation: essai sur une obsession collective" paru aux éditions du Seuil. Un livre à lire impérativement!

Partagez :

L'Esprit d'actu reçoit  Raphaël Liogier auteur du livre  "Le mythe de l'islamisation: essai sur une obsession collective" paru aux éditions du Seuil. Un livre à lire impérativement! Raphaël Liogier est  professeur de sociologie à l’IEP d’Aix-en-Provence.

https://www.youtube.com/watch?v=6N1hWE-L1BI

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
nanny
27 points

La présentation par Liogier de son livre est parfaite , comme toujours et évidemment, je vais de ce pas l'acheter. Mais il prêchera une convaincue car je suis d'accord avec tout ce qu'il dénonce.

L'idéal serait que les gens qui ont de fausses idées sur cette histoire d'Islamisation de l'Europe lisent son livre et en tirent profit. Mais leurs pensées sont tellement "gelées" qu'ils ne veulent entendre que le discours de la pensée unique véhiculé par les Zemmour et compagnie.

Bien sur que ce livre reste le bienvenu, il faut multiplier les interviews d'intellectuels de bonne volonté comme Liogier, Boniface et les quelques personnes qui se comptent malheureusement sur les doigts d'une main. Merci en tout cas à Oumma pour cet effort.

X
Imane
53 points

Un entretien formidable, d'une grande pédagogie, qui donne envie d'en savoir plus dans le livre. L'intervention de M. Logier tombe à pic avec l'affiche du FN, et les récentes affaires à Montargis et Mautauban. Merci Oumma !

X
Léo
-654 points

Raphaël Liogier se pose en observateur « impartial » du mythe de l’islamisation. Chiffre à l’appui il n’y aurait donc pas d’islamisation. Sauf que, dans son analyse, le terrorisme est traité en épiphénomène de puis les années 70 et qu’en suite, à partir des années 2000 le terrorisme est complètement escamoté au profit de l’apparition du « populisme » avec un « théâtre » et des « acteurs » tout ceci relevant de « phénomènes paranoïdes ». Exite la longue liste des attentats islamistes depuis 2001, la « vision populiste » de l’islam est de l’ordre du paranoïaque. Ce discours ne semble avoir pour but que d’affranchir l’islam et les musulmans (« métaphasiques » ou non) de toute responsabilité quant à la vision qu’on peut en avoir. La responsabilité étant du coté d’une « société en perte d’identité ».
Cette analyse ne fait que participer a la vision simpliste : Islam versus reste du monde. Vision qui a l’assentiment du musulman car faisant partie des fondements de sa foi.

X
Sarah
-30 points

Merci beaucoup à Raphael Liogier et à oumma.com pour ce discours claire et surtout rationnel(avec des chiffres,des faits précis,et non des fantasmes,des "on dit que","il paraît que",etc).

D'abord concernant la menace démographique musulmane,elle est tout simplement ridicule pour qui étudie les transitions démographiques dans les pays musulmans.

La plupart des pays musulmans(à l'exception de quelques pays subsahariens) ont déjà entamé ou fini leur transition démographique.

Prenons par exemple le Maghreb,constitué de 3 pays qui,en terme démographique ,pèse moins que la seule Allemagne.

Taux de natalité:
Algérie:entre 2.4 et 2.3 enfant par femme
Maroc:entre 2.3 et 2.2
Tunisie:1.9
En sachant que ces taux sont en baisse constante depuis déjà plusieurs années.
Si on prend d'autres pays musulmans,on a le même constat:
Turquie:autour de 2 enfant par femme,même un pays en retard comme l'Arabie Seoudite a vu sa natalité chuter.

X
Sarah
-30 points

Prenons d'autre pays musulmans plus éloignés qui font la une des médias:

L'Iran:1.8 enfant par femme,càd le même taux que la Belgique.
Liban:en dessous de 2 enfant par femme.

Azerbaidjan:1.7 enfant par femme.

Autrement dit,les femmes musulmanes iraniennes,libanaises,de l'Azerbiadjan,et tunisiennes font moins d'enfants que les femmes "chrétiennes et européennes" françaises!

Je suis d'accord avec tout ce que dit Raphael Liogier,mais il me semble qu'il faut aller plus loin et voir quels sont les engagements politiques et idéologiques de certaines personnes qui entretiennent ce genre de discours anxiogène sur la présence musulmane en Europe.
Il est de notoriété publique que la théorie de l'Eurabia ou la menace arabo-musulmane a été rendue populaire en Europe par l'israelienne,Bat Y'eor.
Que l'engagement pro-israelien de certains personnages médiatiques comme Zemmour ou encore la démographe,Michèle Tribalat,n'est plus à démontrer,même s'ils tentent de le faire oublier.

X
Sarah
-30 points

L'exemple de la démographe,Michèle Tribalat,devenue l'idole de l'extrême droite française,est de ce point de vue exemplaire.
En effet,aujourd'hui elle a un discours très anxiogène sur l'immigration, surtout musulmane, en Europe.

Pourtant,elle avait un point de vue et un discours tout à fait différents dans les années 1990,où elle présentait même l'immigration de façon plutôt positive.
Depuis les années 2000 et la deuxième intifada,elle a complètement changé de discours.
Sans doute,par solidarité et pour être en adéquation avec une certaine propagande arabophobe au profit d'un Etat du proche-orient.

Ces recherches sur des personnalités médiatiques et leurs motivations idéologiques et politiques réelles sont aussi importantes que les chiffres,les faits et les discours rationnels,à mon avis.

X
Sarah
-30 points

Je précise que j'ai parlé de Michèle Tribalat,parce qu'il me semble que Monsieur Liogier faisait implicitement référence à elle lorsqu'il a parlé "d'une démographe connue".

Pour revenir à la démographie,non seulement le Maghreb ne pose aucun problème démographique à la France et encore moins à l'Europe,mais d"ici trois ou quatre décennies le Maghreb sera même confronté à un vieillissement de sa population et peu-être même à une baisse démographique.

X
Sarah
-30 points

Les sociétés musulmanes (et particulièrement les pays arabes)vivent des crises de transition(politique,démographique,religieuse)mais sont en phase ascensionnelle.

La crise des pays occidentaux qui, se focalisent sur l'islam comme bouc émissaire,est beaucoup plus grave et inquiétante selon l'historien et démographe,Emmanuel Todd.

X
Sarah
-30 points

@ Léo:*

Mr.Liogier a raison de traiter le "terrorisme islamique" comme un épiphénomène,car il s'agit d'une réalité.

La réalité du terrorisme islamique en France(selon les chiffes d'Europol,regroupant les données de toutes les polices européennes):
http://www.youtube.com/watch?v=u-g__e_hUsM

Pour rappel,la région la plus criminogène d'Europe est la Corse,et ce n'est pas à cause des musulmans.

Voulez-vous d'autres chiffres,des rapports officiels,des études de l'INED,de l'unicef,de l'ONU,sur les musulmans en Europe,les évolutions démographiques dans les pays arabes,le taux de natalité,l"alphabétisation,pour contre dire vos fantasmes basés sur de la propagande médiatique de la guerre des civilisations des néo-conservateurs américains et israeliens?

Ou allez-vous vous satisfaire de la médiocrité intellectuelle ambiante?

J'ai déjà ma réponse.

X
Liliane Bénard
-309 points

Logier nous offre une analyse rigoureuse de la question du mythe de l'islamisation. Ses trois points démographie, émigration et conversions sont réels et voudraient débouter ce mythe.

Si l'Europe fait appel à des mythes, c'est bien pour résoudre ses propres problèmes comme celui de son identité et de ses fondements. Ce mythe devrait rassembler des européens mal dans leur peau. L'Islam se fonde sur une foi monothéiste alors que bien des européens se jugent athées. Vont-ils par leur athéisme retrouver les racines d'une Europe dynamique ?

On n'est moins en présence d'une guerre de religions que dans une opposition croyants et incroyants. Des incroyants voudraient dominer l'Europe et c'est pour cette raison que ce mythe de l'islamisation leur fait peur et justifie leur islamophobie. Ils veulent interdire tout signe religieux sur la place publique et réclament une charte de la part des musulmans.

Nous entendons régulièrement des intellectuels affirmer haut et fort leur athéisme. (...)

X
Liliane Bénard
-309 points

La majorité des révolutionnaires arabes ont affirmé leur foi. La foi est différente des religions qui transmettent des anachronismes redoutables comme le patriarcat voire même la colonisation qui hiérarchisait les religions.

Le mythe de l'islamisation ne fait pas appel à des croisés. Il veut surtout réunir les sans Dieu.

Lorsqu'un religieux musulman est un philosophe et un orateur de talent, il est le plus redouté par une opinion publique qui se juge athée.

Nous sommes bien en présence d'un mythe qui a un sens et qu'il convient de découvrir pour que chacun s'interroge sur sa foi qui demande certes la justice et interdit tout terrorisme y compris intellectuel.

X
Pancole
-4221 points

Il serait bien que Monsieur Liogier nous explique, ainsi que Sarah, pourquoi les familles maghrébines ont en moyenne plus d'enfants en France que dans leur pays d'origine? C'est notamment le cas pour les familles tunisiennes.

Peut être que la politique nataliste de notre pays y est pour quelque chose? Il faudrait alors s'interroger sur le fait que cette politique profite plus aux étrangers qu'aux autochtones, auxquels elle est normalement destinée.

X
Sarah
-30 points

@ Palazzo:

Quelles sont vos sources pour affirmer que les familles maghrébines ont plus d'enfants en France que dans leur pays d'origine?

D'après le démographe Youssef Courbage,l'un des meilleurs spécialiste du monde musulman,c'est plutôt le trajet inverse qui s'est produit dans la transition démographique du Maghreb.

C'est à dire que ce sont les familles françaises d'origine algérienne(surtout)qui ont influencé le Maghreb(par les nombreux allers-retours entre les deux rives de la Méditerranée) dans les comportements familiaux,et donc la fécondité.

Par ailleurs,ces familles sont aussi françaises,au cas où l'auriez oublié.
La majorité des maghrébins en France ont la nationalité française.

X
Pancole
-4221 points

@ Sarah,

Désolé, Sarah, ll ne m'est pas permis de vous communiquer les réfs. qui vous éclaireraient sur le sujet.

Dommage et tant pis!

Je comprends de moins en moins le fonctionnement de ce site!

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

@Léo : Je crois que vous n'avez écouté que ce que vous vouliez entendre.
En réalité, Raphaël Logier met les musulmans et les non-musulmans dos à dos et cela a apparemment échappé à beaucoup, chacun voyant par le petit bout de sa lorgnette.
S'il parle pour les non-musulmans d'une société en perte d'identité, il parle également pour l'islam "d'un problème avec la modernité", puis "d'un retard de modernité" et enfin que "l'islam n'a pas fait son agiornamento comme a pu le faire l'Eglise catholique".
En celà, il se pose bien en observateur "impartial", il est sociologue et professeur, c'est son boulot et il essaie de bien le faire.
Cordialement

X
Léo
-654 points

@Jean-Pierre Chambard
Vous avez remarquez comme moi que « Raphaël Logier met les musulmans et les non-musulmans dos à dos ». En disant cela vous ne faite que confirmer cette vision simpliste que j’évoque : le monde est divisé en deux : musulmans et non musulmans.

Certes Raphaël Logier est sociologue et professeur ainsi que directeur de l’Observatoire du religieux à Aix en Provence, il est aussi l’instigateur de la Muslim Pride ainsi que l’inventeur du concept de l’islamoparanoïa.

Le titre de son dernier livre (essai sur une obsession collective), la Muslim Pride et l’islamoparanoïa ne peuvent légitimement que susciter une certaine interrogation sur sa totale impartialité. Il ne fait qu’enfoncer le clou dans la distinction musulmans / non musulmans.

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

@ Léo,
Par politesse, quand quelqu'un n'a pas compris ce que j'ai dit, je réponds que je n'ai pas dû bien me faire comprendre ... ce qui, d'ailleurs, arrive également :-)))
Quand j'écris "dos à dos", c'est pour vous signifier que Liogier pose la question de la part qui revient aux musulmans et celle des non musulmans, et ceci rentre dans l'objet de son livre.
Il aurait écrit un livre sur la culture des artichauts bretons au Maghreb, celà aurait été différent.
Cordialement

X
Léo
-654 points

En effet Jean-Pierre, l’objet du livre de Raphaël Liogier ne concerne en rien la culture des artichauts bretons au Maghreb ni celle des olives en basse Provence il concerne une « obsession collective » qu’il a déjà largement développé ici même :

en reprenant à son compte « l’analyse » d’Éric Vandorpe : l’islamoparanoïa : un délire collectif de persécution. (voir ici : http://oumma.com/De-l-islamophobie-a-l,7594 ; http://oumma.com/De-l-islamophobie-a-l ; http://oumma.com/La-Muslim-Pride-selon-Raphael )
Cette tentative de médicalisation des réserves émises sur l’Islam (suivant les sondages évoqués) d’une grosse majorité des français et accessoirement des européens, qui seraient des paranoïaques, avait faire dire à l’époque qu’un Téléthon serait préférable à une Muslim Pride pour lutter contre cette « obsession collective », cette maladie paranoïaque qu’est l’islamoparanoïa.