Jeudi 24 April 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

La position des Restos du Coeur au sujet de la discrimination de Nora Ait Bella

La position des Restos du Coeur au sujet de la discrimination de Nora Ait Bella
fr
http://oumma.com/sites/default/files/coluche_0.jpg

L’entretien téléphonique que nous avons eu avec l’une des responsables de la communication, Madame Revol, dont le premier réflexe a été de se retrancher derrière la charte éthique des Restos du Cœur (...)

Partagez :

Quand le voile de Nora Ait Bella, cette mère de famille qui a été récemment exclue de la grande chaîne de la solidarité des Restos du Cœur de Toulouse en tant que bénévole, lève un coin du voile sur une laïcité dénaturée à force de s’être radicalisée, banalisant un dogmatisme guère éclairé, mais qui prétend l’être au nom de la loi de 1905.

Suite à la publication de son témoignage édifiant, qui en dit long sur le dévoiement d’une loi dont la précieuse liberté de conscience s’est réduite comme peau de chagrin, cantonnant la religion à la sphère intime pour mieux gommer une certaine visibilité musulmane, nous avons tenté à plusieurs reprises de joindre le président des Restos du Cœur, Monsieur Olivier Berthe, afin de connaître la position officielle de l’association au sujet de cette discrimination caractérisée. Le service communication des Restos du Cœur vers qui nous nous sommes tournés, visiblement embarrassé, invoque un emploi du temps surchargé.

Pourtant, l’affront subi par Nora Ait Bella, dont la bonne volonté et la grandeur d’âme ont été refroidies par un rejet exclusivement lié à son couvre-chef, sans aucun égard pour sa propre personne et sans même lui avoir proposé une alternative acceptable, aurait mérité une explication de la part d’un organisme qui oeuvre contre l’exclusion et la misère sociale grandissantes dans notre douce France, patrie des Droits de l’Homme.

En l’absence d’une parole venue d'en haut, nous ne pouvons que relayer la teneur de l’entretien téléphonique que nous avons eu avec l’une des responsables de la communication, Madame Revol, dont le premier réflexe a été de se retrancher derrière la charte éthique des Restos du Cœur.

Effectivement, à la lecture de cette charte, l’obligation de neutralité est une condition sine qua non pour entrer dans la grande famille des bénévoles des Restos du Coeur, même si aucune loi, hormis celle du 15 mars 2004 circonscrite à l’enceinte scolaire, n’interdit aujourd'hui à une femme voilée de travailler, sauf à vouloir être fonctionnaire, et a fortiori d’apporter sa contribution gracieuse pour venir en aide aux plus démunis.

Au cours de cet échange, Madame Revol a cautionné la décision du responsable de l’antenne de Toulouse à l’encontre de Nora Ait Bella, en nous indiquant que la seule solution aurait été que cette dernière retire son voile pour être admise comme bénévole, allant jusqu’à faire l’amalgame avec un « curé, ou une bonne sœur » sans faire la distinction entre une citoyenne, épouse et mère, et des religieux qui ont voué leur vie à Dieu. Preuve s’il en était besoin que le conditionnement des esprits et la stigmatisation incessante de la présence musulmane ont entraîné des confusions dommageables et irréversibles dans l'opinion, sans parler de la méconnaissance totale de l'islam.

Lorsque nous l’avons interrogée sur ce qu'il en était des signes religieux tels que la croix, notamment, la responsable de la communication nous a assuré que tous les bénévoles étaient logés à la même enseigne, et qu’aucune croix, kippa, étoile de David, ou encore main de fatma n’étaient autorisées au sein des Restos du Cœur.

Notre conversation se terminera ainsi, puisqu’à l’évocation de la législation en vigueur et de la générosité discriminée de Nora Ait Bella, Madame Revol s’est une fois encore abritée derrière la charte éthique qui a force de loi interne.

A la lumière de cet ostracisme, les mots de Jean Baubérot, historien et sociologue français, expert de la laïcité, prennent une résonance particulière et nous font mesurer combien la sacro-sainte loi de 1905 a été évidée de sa substantifique moelle par les artisans de la laïcité sectaire et foncièrement anti-musulmans, à l'image de la dernière trouvaille de Marine Le Pen qui appelait à proscrire le voile et la kippa dans l'espace public pour mieux éradiquer le... voile, comme de bien entendu !

Par la rédaction d'Oumma.com

Extrait de l'article écrit par Jean Baubérot : "Elisabeth Badinter et la laïcité lepénisée"

"Le ver est dans le fruit dès que l’on veut réduire, au nom de la laïcité, la religion à la sphère privée, entendue comme étant la sphère « intime ». Cette position est absolument contraire à la loi de 1905 qui affirme dans son Article 1 : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées [dans la loi elle-même] dans l’intérêt de l’ordre public ».

Lors des débats parlementaires sur cette loi de séparation des Eglises et de l’Etat, les députés refusèrent massivement un amendement voulant interdire le port du vêtement ecclésiastique dans l’espace public. La soutane était visée car certains la considérait comme une tenue « provocante », contraire à la « liberté et à la dignité humaine », un costume prosélyte qui rendait le prêtre « prisonnier, esclave » et le séparait des autres hommes. On avait parfaitement le droit de considérer ainsi la soutane, mais pas celui d’embarquer la laïcité dans sa vision des choses. Et Aristide Briand récusa toute législation sur ce point en déclarant : «La soutane devient, dès le lendemain de la séparation, un vêtement comme les autres ». On est dans la démarche exactement inverse à celle de Madame Badinter. Celle-ci croit que les choses ont changé à la fin du XXe siècle, elle veut oublier les députés, comme l’abbé Pierre ou le chanoine Kir, qui se rendaient à l’Assemblée en soutane.

La charte des Restos du Coeur

"Lorsque des bénévoles désirent s’investir aux Restaurants du Cœur, ils doivent s’engager autour de la charte des bénévoles et par là même respecter une totale neutralité vis à vis du religieux, du politique, du syndical, quand ils agissent au sein des Restos et au nom des Restos.

Les bénévoles viennent de façon volontaire et adhèrent donc tout aussi volontairement à nos règles.

Par conséquent, pour les bénévoles, aucun signe ostensible d'appartenance à un mouvement religieux ou à une formation politique, ne peut être affiché pendant l'activité de l’association et dans les locaux où se trouvent d'autres bénévoles ou des personnes accueillies.

De même, quand un bénévole représente l'association à l'extérieur (collectivité, élus, autres associations, entreprises partenaires, ...), il doit respecter cette même règle. Par contre, les Restos accueillent bien évidemment toutes les personnes en difficulté, de façon inconditionnelle, sur le seul fait que la personne qui vient nous voir a besoin d’aide, peu importe son appartenance politique ou religieuse."

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
med618
2 points

Salam,
Au final, les rejoindre ça serait inverser les rôle ?
Pour eux, une femme en hijab ne peux pas passer de l'autre côté, de la personne qui reçoit devenant demain la personne qui donne.

Encore une fois de plus, on fait un pas vers eux mais eux....

Ce débat identique aux personnes accompagnantes voilées lors des sorties scolaires nous amène à ouvrir nous même des associations qui auront la même vocation que le resto du coeur.
(nombre de petite association existe en région parisienne sans parler du secours islamique)

Nora, tu as raison de dénoncer ce fait et nous te souhaitons bcp de courage à Nora pour surmonter cette épreuve.
Enfin, n'hesite pas à rejoindre des associations de chez nous..qui on besoin de personne comme toi.

Salam

X
Liliane Bénard
-309 points

Votre rappel de l'Abbé Pierre et du Chanoine Kier est bon. Personne n'a pensé à leur interdire leur soutane !

La différence est bien une opinion publique islamophobe qui redoute que l'islam triomphe. Cette idée d'un triomphalisme de l'islam est bizarre. La jeune femme voilée ne veut pas triompher mais participer...d'autres initiatives sont possibles avec le voile. Son traitement à partir de la charte des resto du cœur simplement frileuse et apeurée...

X
Liliane Bénard
-309 points

Une question ?
Nora semble bien victime d'une violence faite aux femmes. Que vont-ils faire des barbus ?

X
Sarah
-30 points

Franchement pour éviter ce genre d'incidents,les femmes voilées devraient aider les associations musulmanes comme le Secours islamique,ou encore le CBSP(le comité de bienfaisance et de soutien au peuple Palestinien).

Ces associations sont en manque de bénévoles et de dons,et auraient bien besoin de personnes aussi dévouées que Nora.

X
chb
-15 points

Je n'aime pas trop le voile, moi. Ni celui des soeurs catho, ni le hijab. Mais cette exclusion me semble idiote, et sectaire. Faire disparaître la « minorité visible » de derrière le comptoir ne limitera pas le racisme, au contraire.
Bon courage à cette dame qui... porte le chapeau, à cause d'une loi mal bâtie.
Détail procédurier par rapport à la charte des restos : le couvre chef incriminé est-il signe d'appartenance à « un mouvement », ou à la religion musulmane ?

X
michel7520
-1952 points

Cette affaire est significative d'un grave problème au sein de la société française.
Mais ce problème est différent et plus profond qu'une attitude dite "islamophobe", de la part des Restau du Coeur. Car la charte derrière laquelle ses responsables se sont "retranchés" ne comporte aucun élément visant de manière spécifique les signes religieux musulmans. De même que Nora Ait Bella ou une autre musulmane voilée, aucun homme Sikh ne pourrait y être bénévole, vu son turban (cachant aussi ses cheveux) et son poignard rituel.

Le problème est uniquement, mais c'est très important, celui de la place laissée, ou non, aux signes visibles que des croyant(e)s n'ont pas l'intention d'enlever, même provisoirement, même s'il n'est que conseillé par leur religion, 'a fortiori' si celle-ci leur prescrit de le porter systématiquement dans l'espace public. Cela ne concerne pas les signes politiques ou syndicaux, que chacun peut enlever un moment quand cela lui est demandé au nom de la "neutralité".

X
michel7520
-1952 points

(suite)
Baubérot est à mon sens le meilleur spécialiste français de la loi de 1905, dont il fait une lecture équilibrée (alors que d'autres en font une lecture dogmatique). Il rappelle sans cesse qu'elle garantit la liberté de pratiquer sa religion, y compris par le port de signes spécifiques dans l'espace public. (*)
Dans un autre article plus approfondi que celui cité ci-dessus, il distingue ce qui relève du PRINCIPE de LAÏCITE incarné en France par la loi de 1905, et ce qui relève du PHENOMENE de SECULARISATION (c'est à dire la restriction progressive du religieux à la sphère privée) qu'a vécu la société française au XXème siècle, mais qui n'est pas une norme.

(*) Baubérot a aussi écrit une des meilleures analyses des rapports compliqués entre l'Occident, le judaïsme, l'antisémitisme, le sionisme, le racisme anti-arabe et le peuple PALESTINEN, dans
"Le tort d'exister : des juifs aux palestiniens", ed. Ducros, 1970.
Ce livre, vieux de 40 ans, est en vente (d'occasion) sur le net.

X
michel7520
-1952 points

(suite 2)
Le problème vient de ce que personne en France n'avait imaginé que le phénomène de sécularisation pourrait S'INVERSER, sans que ce soit pour autant une "régression" de la laïcité.
La charte des Restos du Coeur reflète cette croyance dans une sécularisation toujours plus grande, dans une disparition - en tout cas dans un caractère FACULTATIF - des rares signes religieux encore visibles dans l'espace public. Chacun enlèverait sans problème tout signe religieux à certaines moments, aussi facilement que des signes politiques ou syndicaux.

Il est inutile de qualifier l'attitude des Restos du Coeur d'islamophobe, elle ne l'est pas dans ses INTENTIONS mais seulement (?) dans ses conséquences objectives imprévues. Le vrai problème est que, malgré l'évolution de la société française, malgré les changements récents des pratiques religieuses (notamment musulmanes), les Restos du Coeur maintiennent telle quelle DANS LEUR CHARTE une conception de la "neutralité" devenue obsolète.

X
michel7520
-1952 points

(suite 3 et fin)
C'est une erreur de croire que les responsables des Restos du Coeur se "retranchent" derrière leur charte, pour CACHER une attitude que vous qualifiez certainement d'"islamophobe" alors qu'il ne s'agit même pas de racisme spécifiquement anti-musulman(e)s.

Ce qui est critiquable, ce n'est pas leur attitude, c'est le texte qui la fonde et la justifie : LEUR CHARTE. Puisqu'ils la prennent très au sérieux, pourquoi ne pas les prendre au mot ? Et dénoncer ce texte qui - loin de "défendre" un principe de "neutralité" basé sur la "laïcité" - a pris et conserve pour NORME un phénomène de sécularisation aujourd'hui terminé.

A eux de modifier ce texte, afin qu'à l'avenir aucune autre Nora Ait Bella ne soit rejetée.

X
larage2dire
2 points

Bravo les restos sans cœur !! Déjà qu'ils étaient pas crédibles a mes yeux avec des Patrick bruel comme parrain , hors de ma vue , je n'ai jamais aimé icette association de faux-cul , Nora , tu veut être solidaire , y'a le secour islamique , eux ils accepete tout le monde et aide tout le monde , ils veulent mettre les musulmans de côté ?? Pas grave , pas le temps sappitoyer sur notre sort ou faire la victime ou quémander quoi que ce soit , construisons un lobby puissant , pour être suffisamment autonome et surtout pour faire clouer le bec a ces gens qui demain nous déroulerons le tapis rouge !!!!

X
pim pam poum
-21 points

Bonjour Michel,
Lorsque l'on parle de phénomène de sécularisation, je pense que l'on renvoie à un rejet du religieux dont personne jusqu'à présent n'a réellement évalué la force et la profondeur.
La sécularisation progressive semblait ouvrir, après la loi de 1905, sur une société en paix avec elle-même et sa composante religieuse.
Or, la société française du XXème siècle qui se prenait pour un modèle de tolérance, était travaillée dans ses soubassements idéologiques par un "rationalisme passionnel" (Evans Pritchard) qui l'éloignait lentement et sûrement de toute acceptation large et inconditionnelle du religieux. Ce qui veut dire que la sécularisation nous a donné le sentiment de vivre en accord avec l'esprit de tolérance de la loi de 1905 mais que dans les faits, nous n'avons cessé de nous éloigner des principes généreux de cette loi, étant factuellement de moins en moins en prise avec les manifestations religieuses dans la sphère publique. A suivre

X
TarekD
-4 points

Merci Michel pour avoir pris le temps de développer et bien ton analyse.

Je souscris volontiers à l'idée que cet article de la charte des restos du coeur est basée sur une conception erronée de la laïcité, pas dépassée mais bien déviante du principe même.

On peut aussi supposer que n'ayant pas pousser la réféxion plus loin qu'une application à la lettre de cet article, certains employés ou bénévoles des restos refusent l'aide d'une musulmane portant le voile sans pour autant être islamophobe.

Cependant que cette application de l'article est quand même à géométrie laïque variable, car des accords existent (et c'est très bien) entre les restos et des associations religieuses.

Ainsi si les restos et tous ceux qui appliquent benoitement une conception liberticide de la laïcité doivent se poser des questions de fond, en sont-ils capables ? J'en doute, on peut aussi les mettre devant leurs incohérences:

Pourquoi non à une musulmane et oui à une association chrétienne ?

X
pim pam poum
-21 points

(suite)Tout cela pour dire qu'il y existe deux réalités distinctes: l'esprit de tolérance de la loi de 1905 et nos capacités propres à pratiquer cette vertu de tolérance.
Le phénomène de sécularisation n'est à ce titre qu'un facteur historique contextuel, le produit d'une tendance sociale hostile au sacré, qui a servi momentanément de cache-misère à la difficulté pour notre société à se hisser au niveau des principes humanistes contenus dans la loi de 1905.
En écrivant "Le problème vient de ce que personne en France n'avait imaginé que le phénomène de sécularisation pourrait S'INVERSER", vous avez tout à fait raison. L'arrivée du foulard dans la sphère publique est, au sens propre, une mise à l'épreuve du réel que personne n'avait anticipée.
Et qui met à jour le fait que la prise de conscience du retard moral de la société française par rapport à l'esprit de la loi de 1905 n'est pas faite.
...et que le chemin s'annonce encore long...
Cordialement

X
Soufiane Zitouni
-51 points

c'est pourtant si simple à comprendre ! pas besoin d'analyse sociologique poussée, subtile, complexe ! de plus en plus de Français (non-musulmans ET musulmans) se sentent envahis par toujours plus de femmes voilées en France. Dans certaines banlieues françaises, on se demande si on est encore en France !!! et c'est un musulman qui vous dit ça, pas un raciste islamophobe ! un musulman qui aime sa religion, son Prophète (saws) et son Dieu ! et maintenant, même sur les plages françaises le phénomène se développe: on y voit des femmes se baigner tout habillées !!! Pour beaucoup de Français, cette pratique est choquante ! d'autant que c'est une attitude totalement paradoxale, puisque des vêtements mouillés moulent le corps de la femme et montrent du coup ses formes qui sont censées être cachées !!! mais s'il n'y avait que le voile ! il y a aussi les demandes de viande hallal dans les écoles, de salles de prières sur les lieux de travail, de ségrégation des sexes à la piscine...

X
katy
4 points

Etant musulmane(non voilée)je me sens solidaire de Nora ,je ne peus que me demander s'il est raisonnable d'offrir mon aide aux restos du coeur étant donné le traitement dont a béneficié cette dame,aprés tout ne sommes nous pas toute deux dans la meme galére? Je vais peut etre en choquer plus d'un mais dés aujourd'hui je vais cesser de "donner" de la marchandise aux restos du coeur dans les supermarchés aprés tout si on refuse l'aide d'une femme voilée on a pas besoin de mon argent non plus.

X
ami69
-48 points

C'est marrant quand même. Les signes religieux ne sont autorisé uniquement si on est client du restaut du coeur, si on est donnateur, mais pas si on veut y bosser !!
Perso j'ai boycotter tte les associations d'aide en dehors des associations musulmannes. secours islmamique et autre ils font pas de détail et ca marche aussi bien.

X
Adama
3 points

j'appuie également l'argumentaire de Michel qui pointe le dévoiement du concept de laïcité en France.

Il faudrait que notre pays accepte une fois pour toutes que le voile n'est pas un signe religieux ostentatoire, mais la compliance à une prescription religieuse librement consentie.

On peut critiquer la démarche personnelle d'une "voilée", mais pas remettre en cause son choix personnel, encore moins lui faire payer son choix en l'excluant de la sphère publique.

Le geste des restos du coeur est violent, et arbitraire. Il contribue à radicaliser en outre ceux qui pensent que la France nourrit une haine envers l'islam.

J'appelle les restos du coeur à modifier leur charte éthique.

X
Adama
3 points

cher Soufiane,

je pense qu'il faut distinguer 2 choses très différentes:
- d'un côté l'exaspération de certains français "de souche" devant une homogénéisation de certains ghettos de banlieues derrière la bannière de l'islam (ou plutôt "d'un islam" normatif, sexiste, intolérant et fermé, qui se nourrit de références maghrébines). Le repli culturo-identitaire y est visible et pose question sur l'échec de la politique d'intégration, l'exclusion que subissent ces populations, etc. ce problème, doit être traité globalement (questions sociales et respect général des valeurs françaises)

- d'autre part ce cas isolé d'une jeune femme qui souhaite se dévouer aux autres et à qui on refuse le droit de porter secours aux malheureux. Cette jeune femme est au contraire le symbole d'un islam qui s'ouvre à des associations non communautaires et qui devrait être encouragé.

Honte à ceux qui lui ont claqué la porte au nez.

Les deux cas n'ont rien à voir.

X
günes
32 points

Soufiane, nous avons l'exemple en France d'individus de culture catholique qui tiennent des discours anti catholiques. C'est même le sport national dans ce pays. Vous êtes simplement le versant musulman de ces individus. Le fait que vous soyiez de culture musulmane n'occulte pas l'islamophobie de votre discours.

Comment peut-on se sentir "envahis" par les voilées alors que ces femmes sont ultra-minoritaires en France ? Les voilées sont minoritaires parmi les musulmanes alors à l'échelle nationale le voile est véritablement un épiphénomène. La vérité est qu'il y a des gens tellement intolérants qu'ils n'admettent pas la moindre petite différence. Vous faites partie de ces intolérants.

PS : Madonna et bien d'autres stars américaines se baignent tout habillées car la mode est à la peau ultra blanche. Ces comportements ne choquent que lorsqu'ils sont le fait des musulmans.

X
citoyen du monde libre
1 points

mr le sioniste deguiser en faux musulman,quand je vous ecoute je regrette que la censure ne soit pas de mise.
votre position est ultra minoritaire voir meme unitaire...
je suis musulman et francais d origine marocaine et si vous ne vous plaisez pas a voir des femmes en hijab ou en burkini alors changer de pays aller en russie par ex.
vous etes un valet et vous me rappeller les esclave noirs envers leur maitre blanc. honte a vous et shalom

X
ANICE
0 points

"Ce ne sont pas les gens riches qui oppriment le peuple, mais ceux qui veulent le devenir."
(Louis de Bonald)
Pourquoi donc les musulmans ne prenent pas l'initiative de créer un Resto de Coeur Humain et prouver aux idiots que leurs Logiques est basée sur le Bisness is Bisness ainsi que le Monde Humain serait FANTASTICCCCC.....

X
pim pam poum
-21 points

(suite) j'ai fait un second commentaire non publié sans aucun doute à cause de mon ordinateur qui ne fonctionne pas très bien...
Donc, Michel, j'étais en train d'en arriver au fait qu'il y a deux choses: d'une part l'esprit de la loi de 1905, à savoir la tolérance, et d'autre part la capacité de la société à se hisser au niveau de ce principe très élevé.
La loi de 1905 attend des citoyens français qu'ils soient en esprit et en actes des êtres humains tolérants. Et la société française, en retour, pensait être en phase avec cette modalité d'Etre. Or, n'étant pas mise à l'épreuve du réel en raison de l'effacement du religieux dans la sphère publique, elle se trompait. Je veux dire qu'au XXème siècle, nos élites politiques, nos intelligentsia, n'ont pas saisi qu'elles n'exercaient aucunement leurs qualités propres de tolérance au sein de la société mais que c'était le contexte historique de reflux du religieux qui leur permettait de croire à l'image d'une société en paix avec le sacré.

X
Tiny
41 points

@Sofiane: Décidément vous avez les mêmes préjugés que les islamophobes ! Pourtant, je loin de nier qu'il y a des choses qui ne vont pas au seins du monde musulman et des musulmans de France. Et croyez moi, un peu d'analyses sociologiques ne vous ferez pas de mal.

C'est vrai que dans la société franco-musulmane, il y a une sorte de "politique du foulard" que je dénonce aussi, mais ça n'excuse pas pour autant les discriminations faites sur ces femmes voilées ! Ce n'est pas parce que ça ne va pas d'un coté, que ça va dans l'autre. Et désolé, la politique laicarde ségrégative de la France ne va pas non plus !

X
Tiny
41 points

(suite)

Quant aux fameuses piscines, pour etre moi-même lilloise, je peux vous affirmer que la piscine de Lille-Sud aux horaires réservées aux femmes, vient à la base de demandes de femmes rondes (et bien françaises de souche) qui se faisait souvent moquer par les gosses à cause de leur poids. Et certaines musulmanes voilées y ont vu l'occasion de s'y baigner. Et comme en politique tout les coups sont permis, le FN ou l'UMP ont repris et déformés le truc pour attaquer Aubry et le PS. La ségrégation de la femme n'est pas toujours là où ont le croit, la femme doit ressembler à un canon de beauté, meme pas le droit d'etre grosse et moche !

Et puis arrêter de vous affirmer soufis, le véritable soufisme ce n'est pas fricoter avec les politiciens.

X
pim pam poum
-21 points

(suite 2)@ Michel, En écrivant: "Le problème vient de ce que personne en France n'avait imaginé que le phénomène de sécularisation pourrait S'INVERSER, sans que ce soit pour autant une "régression" de la laïcité", vous avez raison.
Le flux et reflux de la sécularisation de la société française relèvent de la contingence historique. L'esprit de la loi(tolérance) relève de l'immuable et ne saurait être subordonné à ce qui est contingent. En d'autres termes, le recul de la sécularisation ne saurait porter atteinte à la loi de 1905, et le principe de laïcité n'avait aucunement à pâtir de la résurgence du religieux. Au contraire, en suivant fidèlement la loi, il s'avère qu'elle encadre harmonieusement le vivre-ensemble.
Encore une fois, le problème réside dans l'écart entre la tolérance et ce que nous pouvons appliquer de cette tolérance. La société a donc pratiqué 1 contorsion psychique qui consiste à modifier l'esprit de la loi, pour ne pas avoir à confesser son icapacité à l'appliquer.

X
TarekD
-4 points

Le voile: Que des femmes musulmanes veuillent le porter n'est pas ton affaire mais bien la leur. Si cela te rend malade de les voir et comme tu es musulman, cherche du secours auprès de la lecture du Coran et que la prière t'apaise.

La prière: Comme beaucoup de mes frères et soeurs, j'aimerais pouvoir la faire à l'heure et c'est difficile voire impossible sur le lieu de travail. Je ne demande pas une "salle de prière" mais comme toi qui ne supportes pas la vision du voile, d'autres n'accepteraient pas de voir quelqu'un en prière.

La nourriture: j'ai la possibilité de choisir mon plat au restaurant et donc c'est poisson tous les jours.. El Hamdulillah, mais les élèves n'ont pas ce choix.

Est-il illégitime de chercher des solutions à ces problèmes?

X
Sarah
-30 points

@ Zitouni:

Vous devriez prendre votre carte du FN,vous faites tellement bien leur propagande.

Encore une fois,vous faites dans la généralisation grotesque,et dans l'exploitation politicienne des faits divers.
Il n'y a pas de cantine en France qui sert de la viande hallal,le seul aménagement qui a été fait dans les écoles où il y a beaucoup d'élèves musulmans,c'est de servir du poisson(comme on le fait tous les vendredi pour les chrétiens ou les plats sans viande pour les végétariens).
En ce qui concerne les créneaux de piscine non mixtes,vous savez très bien que les femmes musulmanes qui ont fait cette demande se sont appuyées sur une jurisprudence qui existait déjà,celle de la communauté juive.
En effet,à Sarcelles,à Strasbourg,dans le sud,ce genre de créneaux non mixtes existaient déjà pour les femmes juives sans que cela n'émeuve personne,et surtout pas les journalistes.
D'ailleurs,les demandes musulmanes en la matière ont été très rares(Lille,Sarcelles,etc).

X
Soufiane Zitouni
-51 points

salem aleykoum TarekD,

je vais vous faire une confidence: il m'est arrivé de faire des remarques à des élèves non-musulmanes aux décolletés trop osés ! et en l'occurrence, c'était juste une question de pudeur. Or que dit le Coran sur ce sujet ? exactement la même chose ! de se couvrir la poitrine, et absolument pas les cheveux !! trouvez-moi le verset qui dit aux femmes de couvrir leur cheveux ? il n'y en a pas !!! quant à la fameuse nourriture hallal, eh bien je pense sincèrement que si la viande (hors porc) n'est pas hallal à la cantine, il suffit de dire bismillah avec la sincérité du coeur pour que cette nourriture soit agréée par Dieu. Pour la prière, il est évident, comme l'affirme Tareq Oubrou également, qu'elle peut se faire tranquillement chez soi, au retour du travail, en toute discrétion. Donc, un musulman peut pratiquer sa religion avec une grande profondeur spirituelle sans rien revendiquer !!! sans que personne ne sache autour de lui qu'il est musulman ! voilà mon credo.

X
TarekD
-4 points

@ Soufiane

Waaleikum assalamu

Que tu aies une compréhension différente de nos soeurs qui portent le foulard est une chose, que celà te donne des boutons en est une autre.

Que, par la force des choses, nous "rattrapions" nos prières est une chose, que nous ayions le désir et cherchions le moyen de les faire à l´heure en est une autre.

Que tu manges de la viande non hallal après avoir prononcer le Nom de Dieu et t'en satisfasses est une chose, que je préfère m'abstenir et cherche une solution qui sied à chacun en est une autre.

Sachant que tu es prof de l'éducation nationale et pour connaître cette ambiance quelquefois sectaire je comprends que tu prennes plus de précaution que moi dans le privé.

Je respecte donc ton approche mais je ne partage pas ton idée de vivre sa foi cachés comme les premiers chétiens en Europe réunis et appeurés à l'idée d'être découverts dans les catacombes.

X
Schilo
1 points

Il arrive que les bénévoles parce qu’ils le sont, et surtout dans ce genre d'association caritative, témoignent et démontrent de l'arrogance vilaine de leur prétention exclusiviste exprimée par leurs pathétiques explications et justifications au combien lâches.