Mardi 29 July 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Véronique Genest ridiculisée par Le petit journal

Véronique Genest ridiculisée par Le petit journal
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_682.jpg

Partagez :

Le petit journal de Canal + revient  à travers  son  sketch "Julie Lescaut, saison islamophobe" sur la prestation lamentable de Véronique Genest.  Cette comédienne pour   beaufs, qui jouait les  commissaires de Police sur Tf1, cherche  désormais à jouer les intellos dans l'émission Ce soir ou jamais.

http://www.dailymotion.com/video/xvc15y_le-petit-journal-canal-julie-les...

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
flora de la esperanza
32 points

Pour une fois que l'on se marre !

La sottise ramène à la bassesse !

X
Pancole
-4221 points

Reste à savoir qui est ridicule sur ce coup!
Je ne crois pas que "le petit journal" atteigne ici un sommet d'humour et d'intellectualisme!
Une vidéo de potaches tout au plus.

X
rimas72
63 points

Pas plus potache que Julie lescaut cette actrice qui fait de la politico-socialo-............-débile.
Non mais sérieux , elle le niveau intellectuelle d'une courge

X
Liliane Bénard
-309 points

Véronique Genest s'est ridiculisée en présence du prof. déguisée en trappeur...
Le ridicule est mis et nous entendons une femme exaspérée qui en appelle à l'opinion publique : 75 pour cent des français qui ont apprécié sa prestation télévisée.

Elle n'est pas sociologue et son voisinage avec Anne-Marie Delcambre catastrophique. Ce professeur d'arabe est une caution menteuse. Il ne suffit pas d'être arabe pour être musulman.

La qualité du pannel de cette émission sur l'islamophobie a déjà été dénoncée. L'émission avec Duquesne sur Antenne 2, elle aussi présente sur oumma est meilleure. Elle donne la parole à des gens qui réfléchissent et exposent des points de vue différents.

L'actrice Veronique Genest joue son rôle. À chacun d'entre nous de jouer le nôtre dénonçant des passions pénibles comme l'islamophobie. il est pourtant dangereux d'entrer dans le jeu des phobiques si nous voulons découvrir des vérités et lutter au service de la paix. Ce n'est alors ni de la télé ni du cinéma.

X
michel7520
-1952 points

Dans ce court extrait, Véronique Genest ne fait que redire deux banalités :
- les "salafistes" (= musulmans politiquement extrémistes, éventuellement djihadistes) cherchent à imposer l'islam et la charia dans les pays occidentaux. Qui prétendra le contraire ? Après l'avoir tenté au Soudan, en Afghanistan, ne mènent-ils pas ce combat au grand jour dans des pays comme la Tunisie, l'Egypte, le Pakistan, le nord du Mali ?
- cela fait peur à une majorité des français. Les résultats des sondages ne vont-ils pas dans ce sens ? Ne dénoncez-vous pas la montée du racisme anti-musulmans, que vous appelez "islamophobie" (= peur de l'islam) ? Si vous en craignez les conséquences, d'où vous vient cet esprit de supériorité sur vos ennemis ?

Quand donc saurez-vous regarder en face ces deux phénomènes, sans que des explications politiques ou socio-historiques - aussi justes soient-elles - ne vous servent, de fait, à nier leur réalité ?

(En quoi ce commentaire a-t-il mérité moins trois points ?)

X
michel7520
-1952 points

RAPPEL (voir mon 1er post à ce sujet sur le forum de "Le pitoyable débat [..] sur France 3") :

La phrase "Je suis islamophobe" attribuée à Véronique Genest, est un exemple typique de citation tronquée.
En réalité, elle a dit à peu près ceci : "Si critiquer certains aspects de l'islam c'est être islamophobe, alors oui, je suis islamophobe".
Durant le débat sur France 3, elle a précisé : "Il y a des points positifs dans l'islam, mais il y a aussi des points négatifs".

Elle pointait ainsi l'ambiguïté du terme "islamophobie", qui met sur le même plan :
- la critique - honnête et fondée - de l'islam (comme religion constituée et système de valeurs) qui doit rester libre et au besoin protégée ;
- le "racisme anti-musulmans", c'est-à-dire les comportements et lois discriminatoires envers les croyants de cette religion (en tant qu'individus égaux en droit à tout autre habitant de la France, a fortiori s'ils en sont citoyens) qu'il faut refuser.

(Ce post "terminologique" a eu "-3" ???)

X
günes
32 points

L'islamophobie n'est pas la peur de l'islam mais le rejet et la répulsion qu'inspirent l'islam et les musulmans pratiquants. Tout comme la xénophobie n'est pas la peur de l'étranger car pas mal de xénophobes passent leurs vacances à l'étranger.

Si l'islamophobie était la critique de l'islam, les islamophobes auto-proclamés comme Madame Genest ne se contenteraient pas de dire des banalités (foulard = soumission de la femme à l'homme, non au halal dans les cantines, non aux horaires réservés aux femmes dans les piscines, non aux minarets, ras le bol des revendications des musulmans etc.). Si l'islamophobie était la critique de l'islam, il serait question d'islam et de théologie. Or Mme Genest ne parle pas d'islam même si elle prétend avoir lu le Coran.

Si l'islamophobie était la peur de l'islam politique, cette peur est incompréhensible dans un pays où les musulmans constituent une minorité religieuse. Dans les démocraties avancées, les minorités sont censées être protégées.

X
bassaiev
4 points

ha ha que cette femme est ridicule elle ne sait meme pas s'exprimer et utilise des termes qui n'ont aucun sens comme "ils veulent imposer la oumma"(nation)....qu'on m'explique!qu'elle s'occupe à faire son metier (bien que c'est une piètre comedienne)au lieu de parler sur des sujets dont elle n'a aucun savoir .....

X
un4456
-20 points

le niveau "intellectuelle" d'un courge?
es tu bien qualifié pour en décider?

X
Liliane Bénard
-309 points

Attention Palazzo, dans l'Apocalypse, 666 est le chiffre de la Bête...celui de Satan !

Ceci dit, le petit journal a raison de critiquer la prestation peu artistique de Véronique Genest, beaucoup plus sympa à la télé...

X
michel7520
-1952 points

Réponse à un anonyme.

Vous avez écrit :

<< ha ha que cette femme est ridicule elle ne sait meme pas s'exprimer et utilise des termes qui n'ont aucun sens comme "ils veulent imposer la oumma"(nation)....qu'on m'explique!qu'elle s'occupe à faire son metier (bien que c'est une piètre comedienne)au lieu de parler sur des sujets dont elle n'a aucun savoir ..... >>

J'ai très envie de vous répondre :

<< Ha! ha! [et non pas "ha ha"] Que cet anonyme est ridicule, il ne sait même [et non pas "meme"] pas écrire et se moque de phrases [et non pas "termes"] qui ont un sens évident comme "ils veulent imposer la Oumma (= communauté musulmane, régie par la charia)" ... Qu'on LE lui explique ! Qu'il s'occupe de [et non pas "à faire"] son métier [et non pas "metier"] (bien que ce soit [et non pas "c'est"] un piètre commentateur) au lieu de parler de [et non pas "sur des"] sujets sur lesquels [et non pas "dont"] il ne possède [au lieu de "a"] aucun savoir ....... comme l'expression en français >>.

X
michel7520
-1952 points

Réponse à "günes", qui a écrit :

"L'islamophobie n'est pas la peur de l'islam mais le rejet et la répulsion qu'inspirent l'islam et les musulmans pratiquants. Tout comme la XENOPHOBIE n'est pas la peur de l'étranger car pas mal de xénophobes passent LEURS VACANCES à l'ETRANGER."

Distinguons "les musulmans pratiquants" de "l'islam":

L'ISLAMOPHOBIE n'est pas le rejet et la répulsion qu'inspirent les MUSULMANS [cela, c'est du racisme anti-musulmans], car pas mal d'islamophobes passent LEURS VAVANCES dans des pays où ils ont à faire à de nombreux MUSULMANS, y compris PRATIQUANTS, ne serait-ce que parmi ceux qui travaillent au service des touristes.

L'islamophobe (le xénophobe) aime les musulmans (les étrangers) tant qu'ils restent "chez eux", ou bien à son service chez lui mais en petit nombre. Il a peur que leur culture islamique (différente) ne mette en cause son mode vie, sa conception de la société, ses valeurs. Il rejette les valeurs éthiques et sociales de l'ISLAM.

X
michel7520
-1952 points

(suite)
Vous avez aussi écrit :

"Si l'islamophobie était la critique de l'islam, il serait question d'islam et de théologie. Or Mme Genest ne parle pas d'islam..."

L'islam n'est pas qu'un discours théologique, c'est aussi une pratique. Le hallal et le haram en font partie intégrante. Pris dans sa totalité, l'islam est le fondement de civilisations, dans lesquelles il régit beaucoup d'aspects de la vie non seulement religieuse mais aussi morale et sociale. C'est un système de valeurs éthiques et sociales, définissant un mode de "vivre ensemble".

Véronique Genest critique donc bien l'ISLAM quand elle refuse "le hallal dans les cantines", "les horaires réservés aux femmes en piscine" et "le foulard" comme soumettant LES femmeS à une prescription discriminatoire et patriarcale. Car celle-ci ne s'applique pas aux hommes, tandis que certains d'entre eux, au nom d'Allah, forcent des femmes à s'y conformer. Même le "choix libre et personnel" de quelques femmes s'impose... à leurs filles.

X
günes
32 points

Michel 7520 si la critique de l’islam se réduit à évoquer le halal, le voile, le ramadan etc. comme le fait Madame Genest il s’agit en fait de remettre en cause les pratiques courantes du fameux «musulman modéré» dont on parle tant en France. Selon votre logique ce serait donc du racisme anti-musulman non ?

Les islamophobes débitent tous le même discours pourtant il n’y a pas une seule cantine qui sert du halal, pas une seule piscine qui propose des horaires aménagés aux femmes musulmanes. D’ailleurs, serait-ce tellement choquant ? Demandez-vous pourquoi cela ennuie tant Madame Genest que les enfants musulmans puissent manger halal dans les cantines. On sert bien du poisson les vendredis non ?

X
michel7520
-1952 points

(suite 2 et fin)
Vous avez conclu ainsi :

"Si l'islamophobie était la peur de l'islam politique, cette peur est incompréhensible dans un pays où les musulmans constituent une minorité religieuse. [..]"

Je n'ai jamais prétendu que l' "islamophobie" était REELLEMENT la peur de l'islam.
C'est par construction que ce terme SIGNIFIE "phobie" (peur, rejet) de "l'islam" (ensemble de rites et de valeurs spirituelles, morales, sociales et éventuellement politiques). Mais il désigne souvent tout autre chose.
Il confond donc injustement deux niveaux dans la même réprobation :
- celui qui concerne l'ISLAM : critiques et/ou rejets ;
- celui qui concerne des lois discriminatoires et l'hostilité visant spécifiquement LES MUSULMANS (une forme de "racisme").

Le mot "islamophobie" ne désignant rien d'assez précis pour être utilisable, je propose trois expressions distinctes : l'"analyse critique" (honnête et fondée) et la "critique-rejet" (peu fondée) de l'ISLAM, enfin le "racisme anti-MUSULMANs".

X
günes
32 points

(Suite)

S’agissant des femmes voilées, le mieux est d’écouter les intéressées au lieu de répéter les discours des islamistes. Une femme peut être docteur en médecine, ingénieur, infirmière, journaliste, écrivain, sociologue, chef d’entreprise etc. et porter le voile par choix. Ces femmes existent, elles sont très nombreuses. Qu’est-ce qui vous permet de décréter que ces femmes sont soumises ? En France, sous prétexte de féminisme et de respect du principe de laïcité, on interdit aux femmes voilées de travailler (les nounous qui travaillent à domicile). C’est le contraire du féminisme et de la laïcité.

Moi je suis ok pour la critique de l’islam mais à condition qu’on précise à chaque fois ce qu’on entend par islam. La critique porte-t-elle sur le Coran, la Sunna, les régimes politiques des pays musulmans (lesquels), à quelles époques etc. Si l’on ne prend pas ces précautions, on se contente comme Madame Genest de débiter des banalités qui visent en premier lieu le musulman modéré.

X
Hayat
-138 points

Mouais. Pas très drôle leur parodie. Si on doit se réjouir que de la nullité vienne répondre à la nullité...

X
bassaiev
4 points

Et moi de vous répondre ce sont ca vos arguments?ha ha au lieu de Ha! Ha! oui c'est tres important de le signaler :)je réitere que veronique genest est une ignorante qui ne connait pas le sujet et vous non plus d'ailleurs à ce que je vois...et si vous sous entendez d'apres vos propos que je ne suis pas francais"de souche" vous faites erreur,à bientot mimi :)

X
rimas72
63 points

Réponse à M.

Oui monsieur M, je sais reconnaitre le niveau "intellectuel" d'une courge quand j'y suis confronté, d'ailleurs, "la courge" serait un parfait emblème qui représenterait les islamophobes.

X
michel7520
-1952 points

Réponse à l'anonyme qui a écrit :
"Et moi de vous répondre ..."

Que vous soyez "de souche" ou pas, peu m'importe.
Quand on traite quelqu'un de "ridicule" pour son expression incorrecte, on essaie d'employer la ponctuation ainsi que les majuscules en début de phrase, et surtout de ne pas faire 10 fautes de français en quatre lignes... sinon on apparaît soi-même encore plus "ridicule".
Mon commentaire ne va pas plus loin.

Si vous ne supportez pas un peu d'ironie, c'est dommage pour vous. Mais pour ne pas froisser votre amour-propre, Monsieur Bassaiev, j' éviterai désormais d'en faire à vos dépens.

X
michel7520
-1952 points

2ème réponse à "günes"

Vous m'avez écrit : "Si la critique de l'islam se réduit à [..], selon votre logique, ce serait donc du racisme anti-musulman."
Avant d'écouter Véronique Genest, je vous aurais répondu "OUI".

Depuis (voir "suite 2 et fin" de ma réponse précédente), j'ai renforcé la cohérence de mon analyse et distingué plus clairement ce qui concerne l'islam (l'"analyse critique" et la "critique-rejet") de ce qui concerne les musulmans (le racisme "anti-musumans", mais il y a aussi la tolérance, ou même un racisme "pro-musulmans").
Le discours de Véronique Genest, qui concerne l'islam et s'oppose à des revendications effectives, est de la "critique-rejet".

Les discours "critiques" ("analyses" fondées ET "rejets" stéréotypés) doivent rester libres. Il faut cesser de les qualifier d'islamophobes ou de racistes.
Aux contradicteurs de produire, sans faux-fuyants ni sophismes, des réponses solidement argumentées et convaincantes.

Je suis d'accord avec vous sur tout le reste.