Samedi 23 August 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Du judaïsme à l'islam, Leopold Weiss, devenu Muhammad Asad

Du judaïsme à l'islam, Leopold Weiss, devenu Muhammad Asad
fr
http://oumma.com/sites/default/files/index_207.jpg

Un chemin vers l'Islam, "Le voyage de Muhammad Asad" est un documentaire autrichien réalisé par Georg Misch sorti en 2008. Du judaïsme à l'islam, Leopold Weiss, devenu Muhammad Asad, a suivi l'un des parcours personnels et intellectuels les plus singuliers de l'histoire du XXe siècle.

Partagez :

Un chemin vers l'Islam, "Le voyage de Muhammad Asad" est un documentaire autrichien réalisé par Georg Misch sorti en 2008. Du judaïsme à l'islam, Leopold Weiss, devenu Muhammad Asad, a suivi l'un des parcours personnels et intellectuels les plus singuliers de l'histoire du XXe siècle.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
alice
-2167 points

Immense gratitude , Oumma.com!
Du grand OUMMA !:-)

X
alice
-2167 points

_ " Vous avez un autre exemplaire? "
J´ai ri à cette réplique! :-)
( un Bédouin se voit offrir le livre UN CHEMIN VERS L´ISLAM )

X
PAWLAK.Mathieu
0 points

Un GRAND MERCI à vous, Oumma.com, pour la publication de ce très beau documentaire.
Puisse Dieu, le Très-Haut, éclairer nos pensée et être sincère tel notre frère Muhammad Assad! Amin!

ps: pouriez-vous nous indiquer où trouver ce doc en dvd, merci.

Mathieu

X
Liliane Bénard
-309 points

Chère Farida,
Le Bédouin a reçu un exemplaire de "The road to Mecca". Muhammad Asad l'a écrit en anglais en 1954. Il a été traduit en français par Roger du Pasquier sous le titre : Le chemin de la Mecque" en 1976. Il a aussi été traduit en arabe et dans les langues européènnes mais aussi en ourdou.

Il rappelle que Muhammad Asad a rencontré avant et après sa conversion les peuples musulmans d'Arabie mais aussi les Perses, les Turcs, les Pakistanais, plus nombreux que les Arabes.

Muhammad Asad a vécu le 20ième siècle (1900-1992. Le Chemin de la Mecque ne parle que des 32 premières années de son existence. Après sa conversion en Allemagne, il a vécu en Arabie Saoudite, un pays non colonisé. Il a quitté ce pays en direction de l'Orient.

Il n'a pas raconté la suite de son histoire, sa participation avec Muhammed Iqbal du Pakistan, son court séjour à l'ONU et surtout sa traduction du Coran d'arabe en anglais. Cet ouvrage de plus de 1000 pages, s'intitule The Message of the Qur'ân..

X
alice
-2167 points

Chère Liliane ,

Savez-vous que je ne connaissais pas son existence?
Je découvre ce personnage grâce à ce documentaire.
Je me sens en grande affinité avec Muhammad Asad et j´ai trouvé un site sur le net où l´on peut lire MESSAGE OF THE QURAN.

" Self surrender " , voilà sa traduction de MUSULMAN et c´est joliment traduit! :-)( s´abandonner à Dieu)

X
Tiny
41 points

je ne connaissais pas le personnage mais grâce à ce reportage je le découvre véritablement, et je me sens pas mal en affinité avec lui :) Je me mettrai bien à lire moi aussi son "chemin vers La Mecque".

X
maryam
1 points

Salama Alaikoum,

C'est un très bel hommage qui a été rendu à cet homme.
C'est un chemin exemplaire qu'il a choisi (ou le destin l'a choisi), et ce que l'on peut souhaiter, c'est que d'autres, comme lui, adoptent une démarche similaire; un bel exemple pour les générations à venir;

que sa mémoire demeure à jamais inscrite dans les annales de l'Histoire.

Maryam.

X
Liliane Bénard
-309 points

Cette video est remarquable, d'autant plus qu'elle a été souvent remaniée, coupée et modifiée sans respect pour l'oeuvre de Misch !

Elle présente un personnage étonnant pour nous alors qu'au 20ième siècle de nombreux juifs se sont convertis à l'islam. Elle a une qualité unique, celle d'exposer les oppositions qu'a rencontrées tant Leopold Weiss que Muhammad Asad. Des juifs se sont opposés. Le judaïsme était sa religion d'origine mais aussi des musulmans "qui ne lui faisaient pas confiance". Il a accepté d'être ainsi mal considérés de tous les côtés par amour de Dieu Seul. C'est une belle leçon de courage !

Sa position contre le sionisme et le colonialisme lui a fait des ennemis. Le Chemin de la Mecque n'a été traduit en français que 20 ans après sa parution et je ne dis rien des difficultés de son édition et de sa commercialisation.

Je ferai peut-être un article sur la conversion de Muhammad Asad, l'essentiel restant son Message of the Qur'ân avec ses notes de bas de pages. (...)

X
Liliane Bénard
-309 points

Il est question dans cette video des nombreuses oeuvres de Muhammad Asad en langue anglaise comme aussi L'Islam à la croisée des chemins ou les Principes de l'Etat islamique. La seconde n'est pas encore traduite en français. Elles apparaissent parfois comme discutables, on critique sa "théocratie". Son Message du Coran fait pourtant l'unanimité même s'il reste critiquable.

Ses notes de bas de pages rendent compte à propos de chacun des versets de la multiplicité des interprétations. C'est un vrai travail intellectuel appliqué au Coran qui s'adresse, il le rappelle " li-qawmin yatafakkarun", aux gens qui pensent.

Cette video nous parle de l'éternité !

X
alice
-2167 points

Chère Liliane,

sourire!

X
Yasmina
-348 points

voici ci-après un dialogue qui a eu lieu dans les années 20 du XXème siècle – donc pendant que la colonisation de la Palestine se poursuit, et bien avant la proclamation de l’Etat d’Israël – entre deux descendants des Fils d’Israël, Leopold Weiss et Chaïm Weizmann. Leopold Weiss relate :

post suivant

X
Yasmina
-348 points

Je me souviens toujours d’une brève discussion que j’eus à ce sujet avec le Dr Chaïm Weizmann, leader incontesté du mouvement sioniste. Il était venu faire l’une de ses visites périodiques en Palestine (sa résidence permanente était, je crois, à Londres) et je le rencontrai dans la maison d’un ami juif. On ne pouvait manquer d’être impressionné par l’énergie sans bornes de cet homme, énergie qui se manifestait même dans les mouvements de son corps et dans ses longues et souples enjambées lorsqu’il arpentait la pièce de long en large, ainsi que par son pouvoir intellectuel que révélaient son large front et l’éclat pénétrant de ses yeux. Il parlait des difficultés financières auxquelles se heurtait la réalisation du rêve d’un foyer national juif et de l’aide insuffisante qu’il trouvait à l’étranger pour la réalisation de ce rêve. Et j’avais la désagréable impression que lui-même, comme la plupart des autres sionistes, avait tendance à transférer la responsabilité morale de tout ce qui se

X
Yasmina
-348 points

Et j’avais la désagréable impression que lui-même, comme la plupart des autres sionistes, avait tendance à transférer la responsabilité morale de tout ce qui se passait en Palestine sur le "monde extérieur". Cela me poussa à rompre le silence déférent dans lequel tous les autres assistants l’écoutaient et je lui demandai : "Et les Arabes ? Comment pouvez-vous espérer faire de la Palestine votre patrie face à l’opposition véhémente des Arabes qui, après tout, sont en majorité dans ce pays ?" Le leader sioniste haussa les épaules et répondit sèchement : "Nous escomptons qu’ils ne seront plus en majorité au bout de quelques années.
– Peut-être en sera-t-il ainsi. Vous vous occupez de ce problème depuis des années et devez connaître la situation mieux que moi. Mais outre les difficultés politiques que l’opposition des Arabes peut, ou ne peut pas, semer sur votre chemin, l’aspect moral de la question ne vous préoccupe-t-il pas ? N’estimez-vous pas injuste de supplanter des gens qui ont tou

X
Yasmina
-348 points

Mais c’est notre pays, répondit le Dr Weizmann en soulevant les sourcils. Nous ne faisons rien d’autre que de récupérer ce qui nous avait été injustement enlevé.
.-Mais nos ancêtres n’ont pas dominé la Palestine pendant près de deux mille ans ! Auparavant, ils avaient dominé ce pays, et même seulement en partie, pendant cinq cents ans. Ne pensez-vous pas que les Arabes auraient autant de droit de revendiquer l’Espagne ? Car, après tout, ils y ont exercé le pouvoir pendant près de sept cents ans et ne l’ont tout à fait quitté que depuis cinq cents ans."
Le Dr Weizmann devenait impatient : "Non-sens. Les Arabes avaient seulement conquis l’Espagne qui ne fut jamais leur véritable patrie. Aussi ce ne fut que justice s’ils en furent finalement chassés par les Espagnols.

X
Yasmina
-348 points

– Excusez-moi, répondis-je. Mais il me semble qu’il y a là une omission historique. Après tout les Hébreux étaient aussi des conquérants lorsqu’ils sont venus en Palestine. D’autres tribus sémitiques et non-sémitiques y étaient établies longtemps avant eux : Amorrites, Edomites, Philistins, Moabites, Hittites. Ces tribus ont continué à vivre là encore à l’époque des royaumes d’Israël et de Juda [qui succédèrent à l’unification réalisée par Saül, David et Salomon, et existèrent avant l’ère chrétienne du XIème siècle jusqu’au VIIIème siècle pour Israël et jusqu’au VIème siècle pour Juda]. Elles y vécurent toujours après que les Romains eurent chassé nos ancêtres [en 135 de l’ère chrétienne]. Et elles y vivent encore aujourd’hui. Les Arabes qui vinrent d’Arabie et s’installèrent en Syrie et en Palestine après les avoir conquises au VIIème siècle [de l’ère chrétienne] ne furent jamais qu’une petite minorité de la population.

X
Yasmina
-348 points

Les autres, que nous appelons aujourd’hui les "Arabes" palestiniens ou syriens, ne sont en réalité que les habitants originels du pays, qui furent arabisés. Certains d’entre eux devinrent musulmans au cours des siècles et d’autres restèrent chrétiens. Il y eut naturellement des mariages entre ces musulmans et leurs coreligionnaires d’Arabie. Mais pouvez-vous nier que la masse des habitants, musulmans ou chrétiens, de la Palestine, qui parlent arabe, sont les descendants en ligne directe des habitants originels, originels en ce sens qu’ils vivaient dans ce pays avant l’arrivée des Hébreux ?"
Le Dr Weizmann accueillit mes propos avec un sourire poli et parla d’autre chose"

(D’après Le Chemin de La Mecque, Fayard, 1976, pp. 91-92, par Leopold Weiss (1900-1992).

X
Yasmina
-348 points

Mes observations personnelles m’avaient maintenant persuadé que l’Occidental moyen se faisait de l’islam une image extrêmement déformée. Ce que je lisais dans les pages du Coran n’était pas une conception du monde "grossièrement matérialiste" mais au contraire une intense conscience de Dieu s’exprimant dans une acceptation rationnelle de toute la nature créée par Dieu ; c’était une synthèse harmonieuse de l’intellect et des besoins des sens, des impératifs spirituels et des nécessités sociales" (p. 176). Asad poursuit ainsi : "Il me devenait évident que la décadence des musulmans n’était due à aucune insuffisance de l’islam mais bien plutôt à leur propre incapacité à le vivre pleinement. En effet ce fut l’islam qui conduisit les musulmans des premiers âges à d’extraordinaires sommets culturels (…)" (p. 177). "Ce ne furent pas les musulmans qui ont fait la grandeur de l’islam, c’est l’islam qui a fait la grandeur des musulmans. Mais dès que leur foi devint routine et eut cessé d’être un

X
Cheminot
20 points

l'extrait :

«A*lors comment se fait il que Dieu manifeste tant de bonté et leur donne tant de richesses (occidentaux) qu'il n'accorde pas aux croyant?
-Mais c'est bien simple, mon fils. Ils adorent l'or et ainsi ils ont leur divinité dans leur poche. Mais mon ami ici présent - et il pose sa main sur mon genou - en sait plus que moi sur les «*faranjis*» (occidentaux), car il vient d'entre eux: Dieu, que Son nom soit exalté, l'a guidé de l'obscurité à la lumière de l'Islam.
-Vraiment, o frère? Demande le jeune bédouins avec vivacité. Est-ce vrai que tu as été toi-même un «*faranjis*»?*»
Je fais un signe affirmatif et il murmure:
-Dieu soit loué, Dieu soit loué;Il guide qui Il eut sur la voie Droite...Dis-moi, pourquoi les faranjis se préoccupe-ils si peu de Dieu?
-C'est une longue histoire, lui dis-je, et cela ne peut pas s'expliquer en quelque mots. Tout ce que je peux te dire maintenant est que le monde des faranjis est devenu le monde du Dajjal, le Brillant..... À suivre

X
Cheminot
20 points

....le Brillant, le Trompeur. As tu déjà entendu parler de la prédication de notre saint Prophète, selon laquelle, dans les derniers temps, la plupart des habitants du monde suivront le Dajjal, croyant qu'il est dieu?*»
Alors qu'il, me reagarde d'un air interrogateur, j'expose, avec l'approbation visible du Cheick Ibn Bulayhid, la prophétie relative à l'apparition de cet être apocalyptique, le dajjal, que sera borgne, mais doué de pouvoir mystérieux à lui concédée par Dieu. IL entendra de ses oreilles ce qui ce dit aux coins les plus éloigné de la terre et verra de son oeil unique des chose se produisant à des distance infini;il volera autour de la terre en quelque jours, amassera des trésors d'or et d'argent qu'il fera soudainement surgir du sol, fera tomber la pluie et croitre les plantes à son commandement, tuera et ramènera à la vie de tel sorte que tous ceux dont la foi est faible croiront qu'il es Dieu Lui-même et se prosterneront devant lui en adoration.....à suivre

X
Cheminot
20 points

Mais ceux dont la foi est forte liront ce qui est écrit sur son front en lettre de feu: «*Négateur de Dieu*», et ils sauront qu'il est qu'une imposture destiné à mettre à l'épreuve la foi de l'homme...
Mon ami bédouin me regarda avec de grand yeux et murmure:
«*Je cherche refuge en Dieu*»
Je me tourne vers Ibn Buhayid:
«*Cette parabole, o Cheik, n'est elle pas adéquate à la civilisation technique moderne?Elle est «*borgne*»,ce qui signifie qu'elle ne voit qu'un aspect de la vie, le progrès matériel, et ignore son aspect spirituel. A l'aide de ses merveille mécanique, elle rend l'homme capable de voir et d'entendre bien au delà de sa capacité naturelle et de couvrir des distances illimitées à des vitesses inconcevable. Ses moyen scientifique peuvent «*faire tomber la pluies et croitre les plantes*», de même qu'il découvre des trésors insoupçonné sous la surface du sol.....à suivre

X
Cheminot
20 points

Sa médecine donne la vie à ceux qui paraissent condamnées à mort, alors que ses guerre avec leurs horreurs scientifique détruisent la vie. Et son désenveloppent matériel est si puissant et si éblouissant que ceux dont la foi est faible se mettent à croire qu'il y a une divinité en elle. Mais ceux qui ont gardé la conscience de leur Créateur reconnaissent clairement que l'adoration du dajjal équivaut à la négation de Dieu...

-Tu as raison o Muhammad, tu as raisons*s'écrit Ibn Bulayhid, me tapotant le genou avec excitation. IL ne m'était jamais venu à l'esprit de considérer sous cette lumière la, prophétie relative au dajjal; mais tu as raison!Au lieu de comprendre que le progrès de l'homme et l'avancement de la science sont des effet de la bonté de notre Seigneur,des gens en nombre croissant se mettent à penser, dans la folie, qu'ils sont des but en eux-même et sont digne d'être adorés.*»

X
Cheminot
20 points

Certe me dis je à moi-même, l'homme occidental s'adonne véritablement l'adoration d Dajjal. Il a depuis longtemps perdu toute innocence, toute intégration intérieur avec la nature. La vie lui est devenue une énigme. Il est sceptique et donc isolé de son frère et solitaire,à l'interieur de lui-même. Afin de ne pas périr dans cette solitude, il doit s*'e forcer de dominer la vie par des moyen extérieur
Le fait d'êrtre en vie ne lui donne plus la sécurité intérieur:il doit constamment lutter pour celle-ci, avec un effort renouvelé à chaque instant. Comme il a perdu toute orientation métaphysique et est bien résolu à s'en passer, il doit continuellement des alliés mécanique; de là procède la pousser furieuse et désespéré de sa technique. Chaque jour il invente de nouvelles machine et donne à chacune d'elles quelque chose de son âme, de manière qu'elles luttent avec lui pour son existence....à suivre

X
Cheminot
20 points

C'est assurément ce qu'elles font, mais en même temps elles lui suscite de nouveaux besoins, de nouveaux dangers, de nouvelles craintes, avec une soif toujours inassouvie d'alliés nouveaux et encore artificiels. Son âme se perd dans l'engrenage toujours plus hardi plus fantastique et plus puissant de la machine créatrice. Et la machine perd son véritable objectif - qui était de protéger et d'enrichir la vie humaine - pour évoluer jusqu'à être une sorte de divinité, un dévorant Moloch d'acier. Le prêtre et prédicateur de cette divinité insatiable ne ressemble pas se rendre que la rapidité du progrès scientifique moderne n'est pas seulement le résultat d'une croissance positive de la connaissance, mais aussi d'un désespoir spirituel, et que les grandes réalisations matérielles à la lumière desquelles l'homme occidental proclame sa volonté de parvenir à la maitrise de la nature sont, au fond, d'un caractère défensive: derrière leurs façade brillantes se cache la crainte de l'Inconnu

X
Cheminot
20 points

La civilisation occidental n'a pas été capable d'établir un équilibre harmonieux entre les besoins corporels et sociaux de l'homme et ses exigences spirituelles. Elle a abondonnée son ancienne éthique religieuse sans être capable de produire par elle même aucun autre système moral, même théorique, qui l'a ramenerai à la raison. Malgré tous ses progrès dans le domaine de l'éducation, elle n'a pas pu surmonter la stupide disposition de l'homme à être la proie des slogans, si absurde soient-ils, que les démagogues croient devoir inventé. Elle à porté la technique de l'*«*organisation*» au niveau d'un art, et néanmoins les nations de l'occident démontrent quotidiennement leur total incapacité de dominer les forces que les hommes de sciences ont suscité, et ils sont maintenant parvenus à un degré où les possibilités apparemment illimitées de la science vont main dans la main avec un chaos à l'échelle mondial.

X
Cheminot
20 points

Privé de toute véritable orientation religieuse, l'Occident ne peur pas bénéficier moralement de la connaissance – indéniablement considérable - que sa science lui prodigue. A lui peut s'appliquer les paroles du Coran:

«*Leur parabole est celle de gens qui ont allumé un feu; mais lorsqu'il a répondu sa lumière autour d'eux, Dieu leur prit leur lumière et les laissa dans une obscurité où ils ne peuvent pas voir:sourds,muet,aveugles;et pourtant ils ne reviennent pas.*»

cependant, dans l'arrogance de leur aveuglement, les Occidentaux sont convaincus que c'est leur civilisation qui apportera la lumière et le bonheur au monde...Aux XVIIIè et XIXè, ils voulurent répandrent l'Evangile du Christiannisme dans le monde entier.

X
Cheminot
20 points

Mais maintenant que leurs ardeur religieuse s'est rafraichie au point qu'ils considèrent la religion comme rien de plus qu'une musique
adoucissante jouée en arrière-plan-qui peut accompagner, mais non influencer, la vie «*véritable*»- ils se sont mis à répandre l'évangile matérialistes du «*genre de vie occidental*» :c'est la croyance que tous les problèmes humains peuvent êtres résolus dans les fabriques, des laboratoires et dans les bureaux de statisticiens.

Et ainsi le Dajjal à établi son pouvoir....*»

Cette analyse de Muhammad Asad sur le dajjal c'est déroulé dans les années vingt ou trente.
Qu'en est il aujourd'hui? L'analyse n'en est que plus confirmé sauf que cela ne concerne plus que l'Occident mais le monde entier.

X
Cheminot
20 points

Tout le monde l'attend physiquement sous une forme humaine , Allah Alam , seul dieu sait , mais l'analyse de muhamed asad et intéressante.

X
manga94
1 points

salam aleikum je sais pas si jai le droit mais g met le lien du film em emtier voila salam aleikum

http://www.youtube.com/watch?v=l9-fcA_2Jeg