Samedi 1 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Tareq Oubrou, l'imam qui veut rendre le foulard et les barbes invisibles

Tareq Oubrou, l'imam qui veut rendre le foulard et les barbes invisibles
fr
http://oumma.com/sites/default/files/index_204.jpg

Dans un entretien édifiant accordé à L'Express, l'imam Tareq Oubrou invite les musulmans "à renoncer à une certaine visibilité". On n'en croit pas nos yeux !

Partagez :

Dans un entretien édifiant accordé à L'Express, l'imam Tareq Oubrou invite les musulmans "à renoncer à une certaine visibilité". On n'en croit pas nos yeux !

On se demande ce qu'entend par "visibilité" ce notable religieux membre de l'UOIF, auteur du livre "Un Imam en colère". Visiblement en furie comme le titre de son ouvrage l'indique, Oubrou dont l'objectif théologique suprême est de rendre transparents ses coreligionnaires, devra s'employer à sortir du chapeau, ou plutôt de sa chachiya, une formule magique, digne des poudres de perlinpimpin, qui gommerait du paysage cette présence musulmane si visible à l'oeil nu, afin de ne "plus alimenter la peur chez les non-musulmans".

Cet imam favorable à un islam imperceptible et insoupçonnable, se fondant dans la masse, a t-il été influencé par  le roman de Herbert George Wells,  L'Homme invisible, qu'il changerait volontiers en  théologie de l'invisibilité par "Le musulman invisible" ? Cachez donc cette visibilité si dérangeante que la France plurielle ne saurait voir ! Le message de l'imam est d'une limpidité cristalline, tout comme ses contradictions sont criantes...

En effet, dans ce même entretien à l'Express, ce dernier, adepte visiblement  des romans de sciences fiction, fait ce commentaire au sujet du port du voile qui ne passe pas inaperçu : "Quant au voile, je n'ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure." Or c'est exactement le contraire qu'il affirmait dans un livre entretien avec la sociologue  Leïla Babès: "Loi d'allah, loi des hommes" !

Ainsi à la page 216, l'imam en colère déclarait: "Le khimâr ( cachant les cheveux et le cou )  et le jilbâb ( qui cache décemment le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s'il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée." Comment  prendre au sérieux cet  imam qui dit une chose et son contraire?  Pour faire plaisir à ce théologien de l'invisibilité, nous lui proposons de voir le générique  de la série  TV "L'Homme invisible", histoire de lui ouvrir les yeux sur la déshumanisation très perceptible qui en résulte...

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

Ainsi et au fur et à mesure que le port du voile se répand, une, puis deux, puis trois de ces personnes vont déclarer que ce voile prend trop d’importance dans la rue, et ainsi de suite jusqu’à ce que les 10 personnes ne voient plus que dans ce voile un facteur de « provocation », en clair une appropriation de l’espace public par l’islam. !
C’est pour cela que j’avais écrit dans mon commentaire d’un précédent article que « même les pères peinards commençaient à s’exciter » !
Comme il y a aussi des gars du FN sur le terrain, ils ont dû faire le même constat et conseiller à Marine Le Pen d’en profiter pour faire « un bon coup » en demandant l’interdiction du voile dans l’espace public !
Ainsi, ce port du foulard, qui est tout à fait légal, qui devrait ne poser aucun problème dans une société républicaine et laïc, est en train de devenir d’une part, l’étendard des musulmans défendant leur foi et d’autre part la bannière de l’islamophobie pour une part de plus en plus importante de non mu

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

d’autre part la bannière de l’islamophobie pour une part de plus en plus importante de non musulmans.
J’ai l’impression comme nous sommes comme sur un navire qui va droit sur un iceberg et que la barre est coincée ou bien qu’il n’y a plus personne pour donner un coup de barre à droite ou à gauche.
Alors, pour revenir à l’imam, peut-être a-t-il fait le même constat et a t-il pensé que ce n’était pas le moment de faire de la théologie, mais dans un premier temps d’éviter l’iceberg.
C’est une hypothèse parmi d’autres, il n’y a que lui qui peut dire le fond de sa pensée.

Cordialement

X
michel7520
-1952 points

(suite 2 de ma réponse à Soufiane Zitouni)

- la charger de relancer le Fonds qui devait mutualiser les dons des Etats étrangers pour la construction de mosquées ;
- lui confier la mission permanente de rappeler que se voiler le visage n'est pas une prescription islamique, ni même une vieille coutume dans les pays musulmans -sauf exceptions- et qu'en Algérie notamment il était blanc en non pas noir (par 30° à l'ombre, on crève de chaleur sous un vêtement sombre !), que le hidjab peut être de n'importe quelles couleurs et s'accorder aux autres vêtements portés par chaque femme ;
- lui permettre de proposer aux fédérations musulmanes, chaque année, un thème de réflexion doctrinale lié, par exemple, aux rapports "dissonants" entre islam et société française, conduisant à la publication des diverses contributions de ces fédérations.

Si quelque "discrétion" est utile, ce serait plutôt pour la pratique individuelle des rites (cf. "Un passager se met à prier, l'avion atterrit d'urgence").

X
Hupler
350 points

Tareq Oubrou a deux caractérisitiques qui le poussent à tenir se genre de propos :

-Un profond complexe d'infériorité que l'on retrouve chez beaucoup de ceux qui sont venus sur le tard en France, religieux ou pas.
-Une soif de reconnaissance médiatique avec en plus une volonté de se faire absoudre de propos antisémite qu'il a tenu sur Mustapha Ataturk.Des anciennes vidéos l'attestent.

C'est le client parfait puisqu'il est censé être membre de l'UOIF donc gage de respectabilité chez de nombreux musulmans et en même temps ses errances anciennes le condamnent à tenir un discours "modéré" c'est à dire conforme à ce que les médias dominants attendent.
S'il sort des sentiers battus, ils crieront à l'unisson : Antisémite !

X
nanny
27 points

@Jean-Pierre Chambard,

Je vous en veux de m'avoir volé les mots de mon clavier! Votre position est celle que je m'apprêtais à écrire mais elle était déjà là! Comme c'était celle que je cogitais, elle était excellente et je vous en félicite!

Il y a cependant quelques petites choses à ajouter : Pourquoi Mr Oubrou qui plaide pour l'invisibilité porte t-il ce couvre-chef ridicule rapporté d'on ne sais quel voyage d'orient et pourquoi ne s'est-il pas rasé de près pour se fondre dans le paysage.

Contrairement à Djilali, je me garderai d'incriminer le journaliste qui aurait déformé sa pensée car c'est un acte grave qui doit être dénoncé. Or, Mr Oubrou n'a pas fait de démenti que le journal a l'obligation de publier pas plus qu'il n'a introduit d'action en cas de refus dans le cadre de la loi.

Ce monsieur est un Chalghoumi soft qui sait ce que parler veut dire. Heureusement qu'il n'est qu'Imam et non pas directeur de conscience des musulmans. Qu'il garde ses conseils de pleutre pour lui

X
michel7520
-1952 points

Soufiane Zitouni,

Merci pour votre réponse à ma contribution au débat. Votre position m'apparaît à présent d'une grande cohérence.
Bien que n'étant pas moi-même porté sur la mystique, j'ai toujours éprouvé admiration et respect pour ceux qui la pratiquent - ou en bénéficient - quelle que soit leur religion. J'ai déjà pris connaissance avec intérêt des articles sur le soufisme présent sur ce site.

Je croyais m'adresser à un musulman simplement "libéral", porté vers une intégration en quelque sorte "tactique" et non vers une possible "assimilation" à la société française... si je puis me permettre d'interpréter ainsi votre position car vous participez à la sécularisation de cette société, en concentrant vote spiritualité sur "l'intériorité" et les "valeurs".

Mes analyses ne concernent-elles pas davantage ceux de vos coreligionnaires qui attachent de l'importance à leur communauté, à la pratique des rites et autres prescriptions du Coran comme le voile sur les cheveux des femmes ?

X
michel7520
-1952 points

Abou Rayane,

J'apprécie votre contribution à ce débat, même si vos diagnostic et pronostic sont plutôt sombres.
Comme vous, je pense aux conséquences sur la génération qui grandit aujourd'hui dans cette ambiance, et pour qui la stricte observance des rites (ou "visibilité des symboles") prennent le pas sur la réflexion, la créativité, l'intelligence, et l'approfondissement des connaissances. Toutes choses qui seules leur permettraient de se construire une conscience à la fois en tant que musulmans et en tant que futurs citoyens de ce pays.

Pour vous rassurer (un tout petit peu), voyez l'article "Lancement d'un dentifrice hallal" et les commentaires.

Une divergence, pourtant : la "réussite" et le "succès", dans leur sens actuellement le plus répandu (gagner le plus d'argent possible), ne sont pas non plus des valeurs qui combleront leur vie d'adulte. Mais sans doute l'entendez-vous autrement. Par exemple en référence à leurs apprentissages scolaires, à leurs études supérieures ?

X
Soufiane Zitouni
-51 points

bonjour Michel,

je ne parlerais pas d'assimilation pour ma part. Je me réfère à la tradition islamique elle-même, à la source: le Coran dit clairement que Dieu a créé différentes communautés humaines afin qu'elles rivalisent entre elles pour le bien, et une parole prophétique (hadith) dit que la différence est une miséricorde. Nous avons donc déjà tous les outils dans les sources scripturaires de l'islam pour comprendre et intégrer cette idée que les musulmans peuvent être une composante utile et bénéfique au sein de la société dans laquelle ils vivent, et plus largement, au sein de l'humanité. La différence et l'émulation vertueuse sont voulues par Dieu. Aux musulmans d'apporter leur pierre à l'édifice de leur société, et plus largement, à l'édifice de l'humanité, avec intelligence et efficacité. Je crois que le message de Tareq Oubrou va tout à fait dans ce sens. Je vous invite à visionner une vidéo sur oumma.tv dans laquelle le Cheikh Bentounès lui-même précise cette position.

X
nanny
27 points

@Abou Rayanne

C'est par un abus de langage que vous dites" la visibilité, c'est la réussite, le succès , la créativité" Vous savez bien que cette déductibilité n'est pas automatique parce qu'il y a ce fameux plafond de verre qui fait que foulard ou pas, que barbe ou pas, nous sommes toujours renvoyés soit à notre nom de consonance qui déplait ou à notre faciès qui incommode.

Pour ma part, je ne porterai jamais le foulard mais je comprends parfaitement que l'on fasse de ce morceau de tissu un étendard pour une lutte d'identification.

Ce combat pour l'assimilation ou l'intégration ne date pas d'aujourd'hui. Les Algériens qui ont habité des départements français pendant plus d'un siècle l'ont déjà mené sans résultat. Il a fallu une guerre durant laquelle il n'était plus question d'assimilation mais d'indépendance. C'est donc toujours vers des extrémité que des gens sans conscience poussent ceux qui désespèrent pour ensuite le leur reprocher. Un cynisme bien connu.

X
alice
-2167 points

D´abord , merci Michel pour votre soutien amical de ces derniers jours.

Pour des raisons que j´ignore, aucun de mes commentaires n´a pas été publié , même à posteriori.

Non , Michel, je ne quitte certainement pas le navire ( sourire! ) et ai décidé donc de me réabonner pour le partage que je considère essentiel afin d´ avancer.

J´ai pris le temps de m´occuper de mon fils aussi à qui l´on a détecté une maladie de croissance au genou gauche. S´ensuivirent des examens, une IRM...
Il a fallu le rassurer lui et ses frères et soeurs. Ce fut angoissant aussi pour moi, bien sûr!

Si je vous confie tout cela à vous tous c´est que je crois profondément à cette Fraternité que nous formons tous ici laquelle porterait mes inquiétudes dans la prière...

Nous ne sommes plus seuls mais je crois profondément que dans les moments difficiles comme dans les moments heureux, nous pouvons partager.

Merci...

X
Schilo
1 points

L’omniscience ou la conscience ne nous dicterait-elle pas l’excellence de nos comportements en t’en que croyants véritables ?

La perversité, la vacuité et l’imbécillité du mal ne devraient-elles pas conduire le croyant au discernement pour les combattre aussi assurément que redoutablement ?

Faire le jeu du mal, est-ce l’assurance de le vaincre ou celui de le renforcer ?

L’intelligence du nécessaire discernement des esprits ne devrait-elle pas revêtir les véritables croyants et témoins de la seigneurie, grandeur et puissance de Dieu ?

X
alice
-2167 points

Non seulement je crois à la Oumma mais en plus , elle existe belle est bien et se construit petit à petit!
Je ne reconnais qu´un seul Maître suprême est Il est le Plus Grand.

La illaha Illallah!( je le prononcerai jusqu´à ma mort! )

sourire!

J´ai vu Sa Grâce Immense agir dans les coeurs!

Nous construisons des mosquée à Sa gloire , nous nous réunissons pour prier ensemble et vivre des moments forts ( et Dieu sait qu´il y en a)

Et l´on me dit que ce n´est que pur fantasme??

Pourquoi nier la vérité?

X
alice
-2167 points

Je me sens musulmane PARMI LES MIENS, partageant les mêmes rites religieux avec les miens, la même culture d´origine parfois, ayant vécu la même enfance balancées entre deux cultures et être citoyenne francaise , prenant part à la société et citoyenne du monde...

Aucune incompatibilité, aucune contradiction mais plutôt une affirmation de ma personne.

X
Sarah
-30 points

Pour que les choses soient bien claires:je ne reproche pas à Mr.Oubrou de donner son avis sur le port du voile ou de la barbe,il peut penser ce qu'il veut et c'est son droit de l'exprimer.
Mais qu'il arrête de dire à longueur d'interviews que soit l'islamophobie n'existe pas(cf.son entretien dans le monde), soit qu'elle n'est pas du tout en augmentation(cf.sur France Inter).
Parce qu'il s'agit tout simplement d'une contrevérité,et que souffrir du racisme est déjà en soit une épreuve,mais le plus douloureux est quand on nie ce racisme ou qu'on l'attribue au comportement de la victime.
C'est comme lorsqu'une femme se fait violer et qu'on dit que c'est de sa faute,qu'elle a provoqué le violeur.
Il s'agit d'un raisonnement très dangereux qui peut mener très loin.
Par ailleurs,je remercie Michel pour sa contribution très pertinente sur la "non-visibilité" des musulmans qui diminuerait l'hostilité à leur égard.Il s'agit encore une fois d'un raisonnement dangereux et sans fondement.

X
Sarah
-30 points

C'est un raisonnement sans fondement parce que l'islamophobie comme phénomène collectif relève bien de l'irrationnel.
Ce qui ne veut pas dire que les comportements de certains musulmans ne peuvent pas contribuer au phénomène,mais seulement à la marge.
Comme l'explique très bien le sociologue et démographe Emmanuel Todd,l'islamophobie dit plus sur la crise de sens(et déclin) de l'occident que sur l'islam et ou les musulmans.
Des phénomènes collectifs de ce genre ne sont pas nouveaux:l'antisémitisme apparait en Allemagne au moment où ce pays se modernise où les repères familiaux,sociaux,traditionnels,étaient chamboulés.
De même qu'au seizième ou dix-septième(?)siècle apparaît en France la peur irrationnelle d'un déclin démographique,peur relayée par toute l'élite intellectuelle de l'époque au moment même où la population française était entrain d'augmenter rapidement.
Les musulmans doivent bien sûr se comporter bien,sans provocation,mais cela n'éradiquera pas pour autant l'islamophobie.

X
Selma Selam
12 points

Frère en Humanité, frère en humilité
Tu es mon semblable, frère, tu es comme moi.
Je porte mon vêtement de foi, elle est imprégnée en moi.
Ne me hais pas…
Ne me fuis pas, mais viens plus près de moi.

Tu me fais mal lorsque tu t'éloigne de moi
Lorsque tu détourne ton regard du mien, j'ai froid...

Pourtant la porte est ouverte. Quelque pas te sépare de moi...
J'ai préparé pour toi, un feu où l'on pourra se réchauffer
Se découvrir, se raconter, et se respecter
Un feu d'humilité, pour un instant d'Humanité.

X
Justine
-388 points

Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

Au cours de cette année non encore achevée, j'ai subi au bas mot cinq attitudes islamophobes plus ou moins virulentes. ça va du "Bonjour, ma soeur" ironique au "Vous n'avez qu'à pas porter le foulard!", en passant par "On n'est plus en France, ici !", "Parle français !" (carrément risible lorsque l'on sait que cela a été dit par une femme racaille de type johnny !), "Vous vous croyez tout autorisé en France avec votre foulard !", "Salafiste!"(ça, c'est la meilleure ! ); ou encore cette personne âgée dans le tram qui a refusé de prendre le siège que lui propose une dame maghrébine non voilée en lui signifiant qu'elle voulait le mien (sans me le demander), alors que derrière moi il y avait quatre places libres et que la mienne n'était pas une place réservée aux ayant droit. Si ce n'était pas le respect des personnes âgées qui m'étouffait et si mon nez n'était pas plongé dans un livre...

Vous disiez, monsieur Oubrou ?...

Wa salâm

X
Justine
-388 points

Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

Ma chère Farida,

Qu'Allâh (AWJ) facilite la guérison du genou de ton fils et qu'Il récompense ta patience et ton dévouement face à cette épreuve, amîne.

Si on ne croyait plus à la Oumma, aussi défaillante soit-elle, l'amour en Dieu disparaîtrait.
Hier encore, je lisais que la piété c'est de faire du bien au pieux comme au pervers.

Le chemin de l'Amour est escarpé par nos passions.

Wa salâm

X
Liliane Bénard
-309 points

Justine et Chambard ont raison : ils prennent leurs distances vis-à-vis des commérages !
J'aime aussi Tareq Obrou ! Rendre les foulards et les barbes invisibles, c'est fort ! Cela veut dire que la rencontre avec un homme et une femme ne saurait dépendre ni de sa pilosité ni de son chapeau. "L'essentiel est invisible pour les yeux ", écrit Saint Exupery dans Le petit prince.

Un blogueur futé ajoute que Tareq porte une barbe et un chapeau d'imam conventionnel sur la photo qui introduit cette diatribe.

Comprendre pourquoi Oumma rejette des hommes et des femmes de son propre camp est un mystère insondable. Pour écrire sur ce site il n'est nécessaire ni de porter le voile ni d'être barbu ou imam !

Guéant est certes imberbe et beaucoup plus dangereux, j'en conviens. Lutter contre l'islamophobie demande le pluralisme parce que l'islam ne saurait se réduire au voile et à la barbe.

L'internaute qui dit qu'il serait plus redoutable d'exiger que soient modifiés les noms arabes a raison. (...

X
Liliane Bénard
-309 points

Il serait grave qu'un garçon ne puisse s'appeler Tareq ou Mohamed ou une fille Fatiha ou Layla...car c'est durable. Les foulards et les barbes se multiplient d'une manière très récente moins sans doute pour des raisons théologiques que communautaires. Qui désire que la communauté musulmane divorce d'avec la communauté française ?

L'islamophobie est une plaie contre laquelle il faut lutter mais les musulmans savent bien qu'il n'est pas intelligent de jeter de l'huile sur le feu. Qui ignore qu'un barbu peut épouser une femme non-voilée aussi bien qu'une femme musulmane non- voilée, un barbu et d'autres cas de figure sont possibles. Évitons donc les amalgames, les modes changent y compris dans les communautés. Les mariages sont plus durables. Quel homme choisira le costume de sa femme au 21 ieme siècle, même au nom d'une communauté?

La pureté et la pudeur sont au cœur de chaque être humain, elles expriment des relations humaines sans rapport avec la pression sociale même communautaire.

X
Vocalas
5 points

Lecteur et observateur de Tareq Oubrou depuis plusieurs années, j'ai pu constaté que cet imam se distingue par un véritable opportuniste, capable de s'adapter à discours ambiant. Son nouveau dada est de dire qu'il n' y pas d'islamophobie en France et que les musulmans doivent raser les murs. Ce discours d'Oubrou plait à une certaine élite en France qui le sollicite médiatiquement. Que Taraq Oubrou se contente de faire ses prêches dans sa mosquée à Bordeaux et surtout qu'il garde sa propagande pour lui et ses petits copains comme Bechik.

X
alice
-2167 points

Chère Justine,

Tes confidences m´ont fait de la peine.
C´est tellement bête ! :-)
Je te sais forte , bien au dessus de tout cela, voyons!
Très belle continuation à toi et merci tant pour tes paroles de réconfort pour mon fils.

Chère Selma ,

je recopie ton poème et merci encore de nous le faire partager. De toute beauté!

" Ensemble , tout est plus joli" écrirait Goldman , et je le crois aussi! :-)
Allah Akbar!!!

X
Sarah
-30 points

@ Michel:

Il faut que vous sachiez que le genre de propositions et d'idées(tout à fait pertinentes) que vous proposez à la communauté musulmane de France n'intéressent absolument pas MR.Zitouni.

Mr.Zitouni a d'autres préoccupations autrement plus importantes que ces basses oeuvres qui consistent à créer des associations de lutte contre le racisme,de défendre des femmes musulmanes agressées dans la rue,de protéger les lieux de culte musulman contre vandalisme.

Pour lui,tout cela c'est du communautarisme!
Ah enfin le mot magique qui explique tout!

Mais bon,nous pauvres gueux,musulmans "ordinaires", qui ne passons pas notre temps dans les sphères stratosphériques du soufisme où on lit quotidiennement Ibn Arabi,du René Guenon,où on se retire du monde moderne,nous n'avons pas le choix,nous devons affronter des problèmes quotidiens liés à l'islamophobie.

C'est moins "intellectuel",moins "spirituel",mais c'est la vie des millions de musulmans français qui n'ont que faire d'Ibn Arabi.

X
alice
-2167 points

et puisque nous sommes dans les coulisses d´Oumma, je voudrais vous offrir quelques minutes de douceur dans ce monde de brutes ! :-)

X
selma78
22 points

Asalamou'aleykoum,

Une petite remarque , dans son article, OUBROU ne parle pas de la barbe, mais il cite le voile.

La question visibilité/invisibilité dans tous les cas me gène.
Chez les uns, est péjorativement "visible" la femme sans voile, chez les autres est péjorativement "visible" la femme avec voile. Il faudrait dc que la femme soit éternellement otage de son apparence...Je ne peux que rebondir aux propos de certains : se couvrir le visage fait aussi parti de la divergence, et il est aussi tout à fait possible dans une lecture strictement littérale de conclure que ce qui doit être caché du regard ne sont ni la tête ni les cheveux, mais la poitrine. Donc autant dire que toutes les divergences existent et que nul n'a le monopole de la vérité. Alors, que ceux qui "luttent contre l'islamophobie" tiennent compte de toutes ces divergences! : la femme qui voile son visage et qui se fait insultée est tout autant victime d'islamophobie que celle qui se fait insultée pour un simple

X
alice
-2167 points

Les propositions énoncées par vous Michel ( d´abord extrêmement judicieuses) sont ,je crois pouvoir dire sans me tromper , des pistes de travail sérieuses auxquelles s´attellent dejà les têtes bien pensantes des Hautes Instances représentatives musulmanes dans notre pays pour avoir entendu ca et là leur discours!( sourire ! )

Mais j´imagine qu´il nous faut encore un peu de cette " jolie patience" comme la nomme le Coran.

Ah, le soufisme !

Quelle jolie formule que voici...

Si je devais être détentrice d´une quelconque Lumière accordée à quelques auto-proclamés élus , suffisants initiés et bien je crois que je n´aurais de cesse de la distribuer , de la faire partager et ne me contenterais plus de la garder à l´abri des regards curieux.

La Parole doit être incarnée et vécue par le plus grand nombre.
Et c´est seulement à cette condition qu´elle devient VIVANTE et qu´elle peut enfin germer dans d´autres coeurs!

X
selma78
22 points

Salam, le débat visibilité/invisibilité me gène: c°les uns, est péjorativement visible la femme voilée, c° les autres est péjorativement visible la dévoilée...ds ts les cas la femme est encore et tjrs l'otage d'une apparence! Ms pr rebondir sur crtns commentaires : le voile recouvrant le visage fait partie d'interprétations existantes, tt autant que le fait de considérer que seule la poitrine est littéralement à recouvrir. Ttes ces divergences existent sur la question et nul n'a le monopole de la vérité. La lutte anti-islamophobie doit tenir compte de cette divergence : la femme qui voile son visage insultée pour cette pratique fait l'objet d'un acte islamophobe, tout autant que celle qui couvre uniquement ses cheveux, tout autant que celle qui couvre uniquement sa poitrine. Les trois formes d'interprétations étant possibles, toutes celles qui sont agressées pour le choix d'une interprétation, sont donc victimes d'islamophobie...Damned, il y aurait donc des musulman/es islamophobes?...

X
Tiny
41 points

@Farida: Le véritable soufisme n'est pas quelque chose d'élitiste mais une science du spirituel(soit une partie de l'Islam) se voulant accessible à tous. Elle te donne juste des éléments pour te faire connaitre l'expérience spirituelle, la Parole.

La Oumma en aurait énormément besoin du spirituel en ce moment, l'Islam ne se limite pas qu'au fiqh, elle donne même du sens au fiqh, aux rites, etc. Nos fameux 4 imams créateurs de mahabs avaient une formation soufi, l'Imam Malik disait d'ailleurs qu'il fallait un équilibre entre le fiqh et le spirituel.

Et ceux qui te prétendent détenir LA connaissance veulent juste se donner bonne image, mais ne sont en rien des savants. Tu n'es pas non plus obligé d'aller dans une confrérie, ça peut servir pour certains (à condition de ne pas être aveuglé par le cheikh en question, gardons notre esprit critique afin de ne pas nous égarer), mais d'autres comme moi préfèrent être autodidacte ;)

Bref, ne pas croire les conneries d'Internet qui nous divise

X
Soufiane Zitouni
-51 points

Sarah, il y en a plus qu'assez de ce discours victimaire et paranoïaque que vous véhiculez ! je suis fatigué de lire ce genre de messages sur ce site ! c'est toujours la même rengaine avec vous: nous les pauvres victimes musulmanes, eux les islamophobes et les intellectuels déconnectés de notre quotidien de lumpenprolétariat ! c'est tellement caricatural ! et c'est tellement faux ! vous baignez dans un fantasme, un imaginaire victimaire qui n'a rien à voir avec la réalité. Oui des Français en ont marre de se sentir envahis par un pseudo-islam ostentatoire et arrogant ! oui, il y en a plus qu'assez de cet islam identitaire qui n'a strictement rien à voir avec le message mouhammadien ! Il est grand temps aujourd'hui que des musulmans courageux et fiers de l'être osent dire ces vérités-là ! nous ne sommes pas des victimes, mais des citoyens responsables qui voulons être utiles à notre société et à l'humanité toute entière. Or l'islam identitaire et ostentatoire provoque la discorde.

X
Nass
10 points

Pour comprendre pourquoi il a changé de position entre ses deux livres il fallait que l'auteur de cet article lise son deuxième livre: "Profession Imam" dans lequel il affirme que sa pensée à beaucoup évolué depuis le livre de Laila Babes. Je trouve désolant ceux qui essaye de rabaisser monsieur Oubrou alors qu'il est un des rares musulman de france qui est à la fois un grand érudit de la tradition musulmane et un musulman traditionaliste désirant sincèrement préserver la tradtition musulmane en France. Ce que dit monsieur Oubrou, c'est que les francais ont une peur viscérale de l'islam. Étant donnée le fait qu'il n'est pas obligatoire de marcher en jellaba marocaine ou de porter des foulard saoudien, il appelle les musulmans à vivrent leur tradition en prenant en compte le contexte actuels de peur qui sévit. Il faut que les musulmans d'occident développe une culture musulmane occidentale basé sur la tradtion musulmane. On ne peut le blâmer pour ce pragmatisme basé sur la Sharia.