« Le Péril Noir », la Une choc de Maroc Hebdo

« Le Péril Noir », la Une choc de Maroc Hebdo

On croirait lire à s’y méprendre le gros titre d’une de ces « Unes » semeuses d’effroi dont nos magazines ont le secret, la couverture du magazine Maroc Hebdo titrant « Le Péril Noir » est un électrochoc visuel saisissant, dans la même veine que celles consacrées à l’islam qui nous scandalisent et font froid dans le dos.

Puisant son inspiration aux sources impures de la diabolisation d’une communauté, en l’occurrence les ressortissants Subsahariens, Maroc Hebdo pousse le mimétisme avec nos hebdomadaires, experts de la stigmatisation du "péril vert", jusqu’à en reprendre la même formule glaçante mais remaniée en "péril noir".

L'illustration, forcément impressionnante, et les sous-titres, forcément percutants, sont à l’avenant, n'ayant rien à envier aux plus racoleuses des accroches dont nos journaux, qui ont pignon sur rue, font leur choux gras :

- Des milliers de Subsahariens clandestins au Maroc ;
- Ils vivent de mendicité ;
- Ils s’adonnent au trafic de drogue et à la prostitution ;
- Ils font l’objet de racisme et  de xénophobie ;
- Ils posent un problème humain et sécuritaire pour le pays...

Le ton raciste et sensationnaliste du numéro est donné, Le Point pourrait même crier au plagiat tant le graphisme et le traitement médiatique ressemblent à son dernier numéro infâme « Cet islam sans gêne », Maroc Hebdo tombe dans les travers d’une certaine presse occidentale et notamment française, qui, elle, prospère sur le dénigrement et la haine de l’islam.

La "Une" de Maroc Hebdo fait certes l'effet d'un coup de massue, mais plus encore par ce qu’elle révèle sur la presse marocaine, dans un pays musulman connu pour son hospitalité légendaire, et alors même que nombre de Français qui en sont originaires sont eux-mêmes victimes de la banalisation ignominieuse et irresponsable du "péril vert".

Publicité

commentaires