Mercredi 10 December 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Les islamistes à l'épreuve du pouvoir

Les islamistes à l'épreuve du pouvoir
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_669.jpg

La «solution islamique» que les islamistes brandissaient comme une lampe d'Aladin, ils vont devoir la mettre en place et en démontrer rapidement l'efficacité sinon personne ne les croira plus, et eux-mêmes peut-être cesseront d'y croire.

Partagez :

La lampe d'Aladin (1/2)

Les partis islamistes vainqueurs en Tunisie et en Egypte donnaient l'impression d'être complexés par les conditions de leur victoire (pas assez nette dans le premier cas, compromettante dans le second) et effrayés par les problèmes qui les attendent. Ils ont fait dans leurs discours et leurs déclarations à la presse, surtout occidentale, les premières concessions en se voulant rassurants sur l'Etat de droit, la société civile, la démocratie et les accords internationaux. D'où un certain adoucissement de leurs propos. Ils n'ignorent pas qu'ils vont être observés comme des extraterrestres, qu'aucun faux pas ne passera inaperçu, et qu'aucune erreur ne leur sera pardonnée.

La «solution islamique» qu'ils brandissaient comme une lampe d'Aladin, ils vont devoir la mettre en place et en démontrer rapidement l'efficacité sinon personne ne les croira plus, et eux-mêmes peut-être cesseront d'y croire. Car grande sera leur déconvenue lorsqu'ils s'apercevront que la lampe mirifique est vide, qu'il n'en sort aucun djinn faiseur de prodiges, qu'il ne tombe rien du ciel, et qu'ils devront tout faire eux-mêmes.

Les despotes n'ont pas laissé les caisses pleines, une administration performante et une économie dynamique, mais d'énormes problèmes, sans parler des traumatismes occasionnés par leur résistance à la contestation populaire.

C'est de problèmes d'emplois, de logement, de dette extérieure, de rentrées en devises et autres «patates chaudes» que les islamistes ont hérité. Or, leur savoir-faire en matière de gestion des affaires publiques est modeste. Prêcher la bonne parole, raconter en boucle les merveilleuses histoires d'un passé mythifié et momifié, exhorter les gens à l'observance des prescriptions religieuses et aux signes extérieurs de religiosité, etc. ne suffira pas et ne pourra pas tenir lieu de programme de gouvernement. Les opérations caritatives ponctuelles, l'aide aux nécessiteux, les actions de bienfaisance ambulatoires et intermittentes, etc. ne rimeront plus à rien sauf à en faire bénéficier toute la nation.

Le background de secouriste n'est plus de mise, il faut déployer de véritables aptitudes opérationnelles pour faire face aux urgences brûlantes et aux attentes pressantes. L'attirail de charité devra être remplacé par une batterie d'instruments de gouvernement efficients, sinon c'est l'échec assuré et peut-être une nouvelle révolution. Le voile pour les femmes, la barbe et la calotte blanche pour les hommes, la traque des couples «suspects», la généralisation des salles de prière sur les lieux de travail, et même la libération de la Palestine peuvent attendre.

Ce qui urge, c'est de faire redémarrer l'économie pour que les gens ne crèvent pas de faim. Il va falloir agir sur la base de lois, mettre au point des méthodes de travail, des programmes d'action et des plans économiques, assurer le fonctionnement du service public sur tout le territoire, faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat, et mille autres soucis quotidiens. Sans parler des inévitables tiraillements avec les partis qui se sont alliés à eux.

Ayant placé la barre trop haut en laissant croire à des masses crédules qu'Allah allait regarder de leur côté et multiplier ses bénédictions sur elles pour avoir voté en faveur de l'islam, les nouveaux dirigeants vont devoir à tout le moins faire mieux que l'ancien régime. Or, en prenant les rênes du gouvernement, ils vont tout de suite se heurter aux réalités, à l'impatience des citoyens, à la rareté des moyens, à la crise économique et financière mondiale, à la baisse drastique des ressources du tourisme… Ils prendront alors conscience de l'inanité des discours moralisateurs, de l'exhibition ostentatoire de la dévotion, et des risques et périls induits par des promesses irréalistes.

Ils découvriront que les affaires humaines sont trop fluctuantes pour être régies par des règles immuables, qu'il y a tant de contraintes, d'imprévus, d'évolutions rapides dans la vie et dans le monde. Confrontés à l'âpreté des relations internationales, ils constateront qu'ils ne peuvent pas faire ce qu'ils veulent, même chez eux. Les islamistes prétendaient incarner la troisième voie entre le socialisme et le capitalisme, et être une alternative à l'Occident. Voici que l'opportunité d'en faire la démonstration devant leurs peuples et l'humanité leur est offerte. Tant que la problématique de l'islam, «religion et Etat», «foi et monde», était débattue in abstracto, ils étaient imbattables.

Maintenant qu'elle va devoir être abordée sous l'angle pratique, elle commence à donner des cheveux blancs aux plus lucides d'entre eux qui n'en avaient pas. L'affrontement ne va plus être idéologique, culturel ou rhétorique, il va être politique, économique et diplomatique. On ne sera plus dans la casuistique, pliant devant le principe d'autorité, mais dans le réel, le vivant et le mouvant. Le débat portera sur des questions précises comme l'emploi des jeunes, les fins de mois des travailleurs, le pouvoir d'achat, les conditions de vie des citoyens, les taux du chômage et de l'inflation, les indices de développement humain, l'attrait des investisseurs étrangers… Le critère entre le vrai et le faux sera la gestion des affaires publiques et ses résultats, et non telle ou telle profession de foi.

Arrivés au pouvoir par la voie des urnes, ils ne pourront pas espérer retirer l'échelle après s'en être servis pour grimper. Ils ne pourront pas vouloir abolir la démocratie sans voir se soulever contre eux les autres partis, les citoyens qui n'ont pas voté pour eux, les instances internationales et l'opinion publique mondiale. Ils se trompent ceux qui, parmi eux, pensent qu'ils pourront rester au pouvoir par la force. Ils l'auraient gardé s'ils l'avaient conquis de haute lutte. Or ils ne l'ont pas conquis, ils n'ont pas vaincu le despote, c'est «le peuple facebook» qui l'a vaincu et le vote atavique qui leur a confié les clés du pays dans l'espoir d'une vie meilleure, voire de résultats miraculeux.

Ils auront juste été les premiers bénéficiaires de l'alternance. Ils céderont la place un jour, peut-être aux prochaines élections, sauf à réussir spectaculairement, en quel cas ils seront reconduits pour le bonheur de leurs électeurs et du reste du monde. Autre source de problèmes pour les islamistes devenus «modérés» par la force des choses : ils perdront leur «authenticité» aussitôt qu'ils commenceront à donner suite aux «concessions» faites publiquement.

S'ils reprennent à leur compte les notions de république, de démocratie, de tolérance, d'élections, de libertés publiques, de droits de la femme, etc., qu'est-ce qu'il leur restera d'islamiste ou même d'islamique ? En transigeant sur les questions de l'héritage, de l'adoption et des châtiments corporels comme ils l'ont promis, ils perdront le droit à l'utilisation du label «islamiste». Celui-ci ne couvre que les produits d'origine contrôlée. Or, par rapport aux critères de distinction du musulman du non-musulman enseignés par leurs maîtres à penser, ils sont dans la contrefaçon, dans le «kofr», le reniement et l'opportunisme.

Ils seront dès lors confrontés à la surenchère des radicaux de leur pays et de l'étranger qui se poseront en censeurs vigilants de leurs paroles et en juges implacables de leurs actions. C'est de là que viendront les plus vives oppositions, et non de ceux qu'ils croient être leurs ennemis de toujours : les laïcs.

Ces alter ego les sommeront d'appliquer l'ensemble des dispositions coraniques, à commencer par le voile de la femme, l'interdiction de l'alcool, la suppression de la mixité, la discrimination envers les adeptes des autres confessions, les châtiments corporels, etc. Ils réclameront l'application en bloc et dans le détail de toutes les prescriptions de la charia, y compris celles qui dresseront contre eux la communauté internationale.

Ils tireront leur argument massue du verset : «Croirez-vous en une partie du Livre saint et pas en l'autre ?» Ce qui reste d'al-Qaïda ne tardera pas non plus à s'en prendre à eux. Il leur arrivera ce qui est arrivé au communisme lorsqu'il a abandonné sa pureté et sa dureté avec les réformes de Gorbatchev (Perestroika et Glasnost). Le doute s'étant introduit dans la doctrine comme le ver dans le fruit, tout s'est écroulé un jour. Enfin, les ambitions personnelles, le goût du pouvoir et l'embourgeoisement accompliront leur travail d'usure et de corruption sur les êtres humains pareils aux autres qu'ils sont. Avec le temps, ils se banaliseront et se démonétiseront. A ce moment-là, on leur en voudra plus qu'à l'ancien régime, plus qu'aux partis qui auront gouverné avec eux, car leurs électeurs estimeront avoir été trahis dans ce qu'ils ont de plus cher : leur idée de l'islam.

A suivre...

Le Soir d'Algérie publié sur Oumma avec l'accord de Noureddine Boukrouh

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Saladin
-81 points

la solution est simple, il faut d'abord commencer par la science et la connaissance et réformer les programmes d'enseignements, il faut aussi mettre en oeuvre un plan social pour venir en aide aux plus necessiteux et cela ne necessite pas une grande experience parceque en europe les aides sociales accordés aux pauvres comme l'assedic, le chomage, les allocations famiales..ect ne tombent pas du ciel mais sont financées par les impôts que l'état imposent aux fortunés, aux entreprises, aux salariés...ect eh bien pareil les nouveaux gouvernements islamiques dans les pays du printemps arabe doivent instituer La zakat, et le prophète sur lui la paix et le salut a définit ce pilier de l'islam ainsi : c'est ce qu'on prend de leurs riches pour donner à leurs pauvres et ce principe islamique est bien appliqué par les occidentaux et europeens donc à plus forte raison les musulmans doivent s'en inspirer et l'instutuer au niveau des établissents administratif, économiques et financiers de l'état.

X
nanny
27 points

Mr Boukrouh n'a pas pris une ride et son esprit agile non plus. C'est lui qui dans les années 80-90 avait remis à la mode le concept de 'ghachi', le tout-venant indifférencié, qui nous a tous fait rire. C'est un plaisir de le voir sur OUMMA. Tout ce qu'il dit est évidemment frappé du coin du bon sens: l'idéologie salafiste ne résistera pas à l'application mais il fallait les laisser se prendre les pieds dans le tapis et c'est ce qui se passe sous nos yeux narquois.

Leur digne représentant, Saladin, vient nous dire que rien n'est plus facile que de faire marcher un pays puisqu'il y a dans l'Islam un concept infaillible celui de Robin des Bois: prendre aux riches pour donner aux pauvres. Mais mon brave monsieur, si cela était aussi facile mais bien sur que Robin des Bois serait la Reine pas seulement de l'Angleterre mais de la terre entière.

Vous partez du principe qu'il y a de la richesse qu'il y a des riches et qu'il y a du travail.

Suite...

X
nanny
27 points

suite @Saladin,

Les richesses il n'y en a plus pour longtemps toutes richesses confondues et la planète surexploitée ne peut pas fournir plus que ce qu'elle contient;
Les riches s'il n'y a plus de richesses comment vont-ils s'enrichir et comment peut-on leur prendre ce qu'ils n'ont pas ?

Le travail s'il n'y a plus de riches qui va en fournir et pour produire quels biens et pour qui alors que personne n'aura d'argent?

Presque tous vos paramètres tombent à l'eau.

Trouvez autre chose et si vous trouvez, je vous garantis que vous serez le prochain prix Nobel d'économie.

X
Pancole
-4221 points

Mai c'est bien sûr! Monsieur Aladin.

Curieux qu'une des première chose qu'aient fait les islamistes au pouvoir ait été de faire peur aux touristes occidentaux, qui, bon an mal an, apportaient pourtant 30% des recettes de l'Etat et assuraient le travail de quelques dizaines de milliers de Tunisiens.
Mais il est vrai que leur indécence sur les plages est suspecte.

Amusant de voir Mahi Zorha retrouver les mécanismes élémentaires de l'économie occidentale. Curieux que les Algériens ne les suivent pas. Ils ont pourtant du pétrole, du gaz en quantité, mais pas de touristes, mais aussi 2 millions de leurs ressortissants en France.

Allez comprendre!

Pour la Tunisie je ne vois qu'une chose à faire : "Prier".
Dieu seul, sait.

X
Djébé
-56 points

Je n'en reviens pas de voir publier un texte aussi critique et au combien realiste sur un site musulman fondamentaliste !

Et il n'a pas ete "modere". Irions-nous vers une evolution realiste ?

X
Djébé
-56 points

"Au combien"

Oh combien, pardon.

X
nanny
27 points

@Djébé,

Bercez-vous de l'illusion que vous y êtes pour quelque chose et accrochez-vous d'ores et déjà une médaille parce que chez nous, fondamentalistes ou pas , la gloriole on s'en fiche comme d'ailleurs de vos fautes de syntaxe. Nous sommes des indulgents par nature.

X
Saladin
-81 points

Il y'a un autre principe trés important qu'il convient d'instituer c'est le principe de l'indépendance de la justice, ce principe est bien appliqué par les occidentaux, on entend bien de temps en temps dans les médias occidentaux tel ministre ou tel responsable politique est poursuivie en justice pour corruption ou condamné à la prison pour un délit déterminé, eh bien les nouveaux gouvernements islamiques dans les pays arabes devraient bien s'en inspirer parceque c'est un principe islamique et le prophète de l'islam, lorsque le compagnon ousama ibn zayd est venu interceder auprés de lui en faveur d'une femme noble arabe qui avait volé, a bien dit dans un hadith authentique :« Ceux d’avant vous ont péri parce que lorsqu’un noble d’entre eux volait, il le laissait(libre) et si un faible d’entre eux volait, ils lui appliquaient la peine(prescrite)..Par Allah, si Fatima, fille de Mohammed, volait, je lui aurait coupé la main».(bukhari).Donc il faut d'abord revenir aux principes islamiques

X
nanny
27 points

@ Pallazzo,

Encore un réflexe d'accaparement ! L'économie n'est ni occidentale ni orientale même si certains économistes ont pu parler d'un mode asiatique de développement.

Dieu seul sait en effet, mais vous qui savez aussi, vous faites semblant de perdre votre latin ce qui est un comble pour un ancien italien.

Alors dans l'ordre.

D'abord, pourquoi voulez-vous que l'Algérie, qui a du gaz et du pétrole, s'embarrasse de touristes qui n'apportent que leurs papiers gras et leur pingrerie d'anciens riches qui ne veulent pas renoncer à leurs vacances exotiques?

Ensuite, "les ressortissants" qui sont en France sont aussi des Français et ça leur plaît d'être partout et je crois vous avoir déjà expliqué pour quoi mais pour faire court, je vous rappelle deux chiffres: 1830-132 ans!

X
Saladin
-81 points

@ Mahi Zohra, oui mais tu sais trés bien que si les occidentaux ont reussi c'est parcequ'ils appliquent bcp de principes islamiques, et que les musulmans sont en retard parcequ'ils ont délaissé l'islam, d'ailleurs l'importance de la justice est un précepte bien établi en sociologie et auquel le père de la sociologie Ibn Khaldoun a dans sa fameuse Introduction consacré un chapitre à part intitulé «l’injustice mène à la destruction de la civilisation» et même les savants de l'islam traditionaliste l'avouent bien, Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya a écrit dans sa lettre Al-hisba :«Tout le monde est d'accord que les actes seront rétribués, que les conséquences de l’injustice seront funestes alors que celles de la justice seront heureuses. C’est pourquoi on dit souvent que «Allah accorde la victoire à l'Etat juste malgré qu'il ne soit pas musulman mais ne l’accorde pas à l'Etat injuste malgré qu'il soit musulman». Et tu sais trés bien que dans les pays arabes la justice manque à tout les niveaux.

X
Aziz
5 points

Je crois qu'il y a de la censure à oumma. C'est dommage!!!!

X
Aziz
5 points

132 ans c'est beaucoup!!!!

X
Djébé
-56 points

Je n'en reviens pas de voir publie un texte aussi critique et oh combien realiste sur un site musulman fondamentaliste !

Et il n'a pas ete "modere"..!

X
Djébé
-56 points

J'ai ecrit en double en pensant avoir ete democratiquement censure. L'article, publie sur oumma.com, quand meme !! est surprenant. Je souhaite que le monde musulman ne cherche plus son salut dans son passe, que les emigrants se battent au contraire sur place pour developper des pays qui subissent le poids de la mentalite du passe. Je souhaite que la rancoeur face a l'echec ineluctable soit enfin analysee par ceux qui subissent un endoctrinement depuis le berceau. Je souhaite que la religion et la realite soient separees...

X
Pancole
-4221 points

Imaginez simplement si j'employais les propos insultants que vous utilisez pour caractériser le comportement des touristes occidentaux, pour définir cette fois le comportement de vos corrélégionnaires en France?
A juste titre vous me qualifieriez de raciste.

Je vois que cela fait longtemps que vous n'avez pas visité votre pays. Inutile qu'il y ait des touristes pour voir le sol jonché de papiers gras et de sac en plastique.

Je ne suis pour rien dans la colonisation de l'Algérie et ne vois pas en quoi je devrais me sentir endetté ad vitam aeternam à l'égard de votre pays, pas plus que les Allemands le sont à notre égard.

Votre argument pour expliquer la présence de 2 millions d'Algériens en France est pitoyable, je vous connaissais plus en verve.

X
nanny
27 points

@Saladin

C'est justement à ce niveau que nous divergeons. Là où vous dites que les occidentaux ont réussi,je dis qu'ils n'ont réussi qu'à développer la destruction massive de l'humanité et de la planète.

Leur développement social n'était possible que parce que les ressources de toute la planète leur étaient dédiées. Maintenant que tous les peuples ne veulent lâcher leurs ressources qu'au juste prix, soit les peuples occidentaux s'appauvrissent et on en voit les conséquences tous les jours, soit ils ont encore la nostalgie de la politique de la canonnière et certains s'y risquent comme en Libye mais les résultats sont forcément éphémères car la concurrence est rude et les armes sont innombrables et bon marché.

Quant à la justice elle a de tout temps été un impératif et pour tous les peuples mais je ne sais pas si vous rappelez du sujet mais c'est de vos propositions économiques qu'il s'agissait.

X
jeanmoulin
32 points

Au, oh, ô combien...

X
Yasmina
-348 points

"On ne sera plus dans la casuistique, pliant devant le principe d'autorité, mais dans le réel, le vivant et le mouvant. Le débat portera sur des questions précises comme l'emploi des jeunes, les fins de mois des travailleurs, le pouvoir d'achat, les conditions de vie des citoyens, les taux du chômage et de l'inflation, les indices de développement humain, l'attrait des investisseurs étrangers… Le critère entre le"

tout à fait. je suis d'accord.on veut de la croissance, les gens en ont marre d’être misérables, c'est tout !les gens ont besoin avant tout de redemarrage economique et d'un débat posé sur la valeur de travail et de societé. Les gens devrait vrmt sortir de ce débat de salafiste à la con,les questions d'identité et les peurs primaires.

X
nanny
27 points

@Palazzo,

Les papiers gras et les sacs en plastique répandus en Algérie par les Algériens c'est leur problème et c'est pour cela qu'ils trouvent judicieux de ne pas en importer d'autres par touristes interposés.

Si vous trouvez que ma réponse est pitoyable outre que c'est votre droit le plus absolu, je préfère la qualifier de lapidaire parce que je n'ai pas envie de m'incruster plus que de raison sur un site fait justement pour les réponses lapidaires ( et pitoyables pour vous)

Quant à ma verve, je m'en sers ailleurs pour des dénonciations autrement plus circonstanciées.

X
Yasmina
-348 points

"Ces alter ego les sommeront d'appliquer l'ensemble des dispositions coraniques, à commencer par le voile de la femme, l'interdiction de l'alcool, la suppression de la mixité, la discrimination envers les adeptes des autres confessions, les châtiments corporels, etc. Ils réclameront l'application en bloc et dans le détail de toutes les prescriptions de la charia, y compris celles qui dresseront contre eux la communauté internationale.

Ils tireront leur argument massue du verset : «Croirez-vous en une partie du Livre saint et pas en l'autre ?» Ce qui reste d'al-Qaïda ne tardera pas non plus à s'en prendre à eux. Il leur arrivera ..."

Le Soudan, dirigé par les "islamiques" n'est pas vraiment un exemple de réussite... faute d'une bonne compréhension de l'ethique islamique.

X
Saladin
-81 points

...Leur développement social n'était possible que parce que les ressources de toute la planète leur étaient dédiées...

Si c'est vrai ce que tu dis et que l'algerie est réellement autonome et dispose de ses ressources pouquoi ne se developpe t-elle pas alors aussi socialement sachant qu'elle figure parmi les pays les plus riches de la planète en matière d'hydrocarbures ?

X
Haqqtiviste
0 points

La «solution islamique» qu'ils brandissaient comme une lampe d'Aladin"

je n'ai pas vu que les "islamistes" brandissent des solutions miracles ou mieux encore, "magiques".

Je pense que le premier projet c'est d'assembler toutes les forces, celles représentatives autour des décisions, et de construire ensemble un projet commun.

M Boukrouh, Qui a prétendu avoir LA solution ?

X
michel7520
-1952 points

Merci à Noureddine Boukrouh pour cette analyse extraordinairement lucide.

Une autre illusion est trop répandue : celle d'une Science "islamique", différente de la Science dite "matérialiste".
L'on a déjà connu une illusion semblable avec la Science "prolétarienne", opposée à la Science "bourgeoise" de l'occident capitaliste. Le résultat fut une catastrophe agricole et alimentaire en URSS (cf. l'affaire Lyssenko).

La Science ne se décrète pas. C'est une PRATIQUE qui remet en cause, ou approfondit, ou confirme (pour un temps) des "certitudes établies". Dans ce processus HUMAIN et SOCIAL, l'histoire montre que la culture des scientifiques joue parfois un rôle... de FREIN à d'utiles "ruptures épistémologiques" (cf. Bachelard).

Si des chercheurs de pointe, parmi les musulmans, initient un telle "rupture" dans un domaine scientifique et en convainquent leurs pairs dans le monde, alors c'est la Science (sans adjectif) qui leur sera redevable de ce progrès au caractère UNIVERSEL.

X
Tuba
-11 points

"la solution est simple!" !!!!

Saladin vous êtes incorrigible

X
librexp
-107 points

Cet article reflète bien ce qui est en train de se passer en Tunisie. La Troika au pouvoir se confronte à la dure réalité et éprouve beaucoup de difficultés à l'affronter.

X
Saladin
-81 points

Yasmina dit :..."Ces alter ego les sommeront d'appliquer l'ensemble des dispositions coraniques, à commencer par le voile de la femme, l'interdiction de l'alcool, la suppression de la mixité, la discrimination envers les adeptes des autres confessions...

Où est ce que tu as vu la descrimination des adeptes des autres confessions dans les dispositions coraniques, Dieu ne dit-il pas dans le coran :

Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. (Coran, 60:8)

Certes Dieu vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité... (Coran, 4:58)

...Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété... (Coran, 5:8)

X
Saladin
-81 points

@Yasmina

Quant à mixité, le Daily Mail a publié un article sur l’importance de la séparation des garçons et des filles à l’école. Après de longues années de combat pour l’égalité entre les deux sexes, l’Occident reconnaît son erreur à propos de cette égalité prétendue.

Dans son livre exhortant l’éducation non mixte, le Dr Leonard SAX souligne que la mixité est inutile dans la mesure où elle fait reculer le caractère compétitif et diminue les chances de créativité. D’où l’importance de séparer les filles des garçons dès l’âge de cinq ans parce que la réceptivité et la maturation des deux sexes ne se font pas au même degré

Nombreuses sont les études qui confirment que la séparation des deux sexes est idéale pour le processus de l’éducation , il en est de même pour apprendre que pour dormir ou pour toute autre activité dans la vie en générale , le cerveau ne fonctionne pas de la même manière chez le garçon que chez la fille.

Référence: Boys need to be taught separately from the age of five, says expert, Daily Mail, 23/1/2008

X
Saladin
-81 points

@ Yasmina quant à l'application des peines légales, cela concerne le musulman et pas le non-musulaman et même le musulman doit dissumuler son péché et se repentir à Dieu d'un repentir sincère et le compagnon Zayd Ibn Aslam a rapporté qu'un homme a reconnu qu'il a commis le "Zina" au temps du Prophète. Le Prophète après lui avoir infligé la sanction préscrite au fornicateur a dit: "Ecartez-vous de cette souillure(la fornication)qu'Allah a interdite. Si malgré tout l’un de vous s’y trouve impliqué, qu’il se couvre par le secret d'Allah (c’est-à-dire : qu’il en garde pour lui-même le secret, sans le divulguer)et qu’il se repente à Allah. En effet, quiconque nous informe de son crime doit être puni conformément au Livre d'Allah. "(Adh-Dhahabî l’a jugé conforme aux critères des deux Imâms:Bukhârî et Muslim). Sur ce, celui qui a été impudent avec Allah en commettant cette turpitude ou tout autre péché capital ou véniel, doit se repentir d'un repentir sincère et dissimuler son péché pour que la turpitude ne se propage pas parmi les musulmans et devienne aisée.

X
Sarah
-30 points

Cet article est inutilement polémique!

@ l'auteur de l'article:

Qui a prétendu avoir LA solution?
Il ne semble pas que Ennahda ou tout autre parti politique tunisien n'aient jamais dit qu'ils avaient LA solution pour régler tous les problèmes de la Tunisie surtout après une dictature aussi corrompue.

Par ailleurs,quelles solutions propose l'auteur de cet article??

Au lieu de polémiquer sans cesse et inutilement et de fustiger ces les autres,on ferait sur ce site de proposer de vrais débats sur les problèmes que rencontrent les pays du Maghreb:pas d'article sur l'économie,sur les problèmes sociaux,l'indépendance de la justice?
Car le problème dans le monde arabe ce sont pas les partis islamistes;les laics,les partis de gauche,mais bien l'absence de débat constructif entre TOUTES les forces politiques concernant les sujets aussi cruciaux que par ex la politique économique.

X
Yasmina
-348 points

Saladin, calmez -vous:) je n'ai fais que citer le texte de l'auteur de l'article . j'ai mis des guillemets. Les Frères Musulmans ont bien pris le pouvoir au Soudan. Et qu'est il arrivée?? Le pays est en quasi-guerre civile, amputé du Sud, bientôt le Darfour fera sécession. Le soudan comme modèle de gouvernance des Frères est un ratage complet.

Je ne suis pas contre vous, ni contre l'islam en general. je suis contre les integristes qui font une lecture literalle, deconxtualisée des versets du Coran, qui confondent Charia( voie ethique de Dieu , pour le Bien de l'humanité) avec les quelques versets legislatifs du Coran. Ou placez vous la justice sociale et le paiement de la Zakat? Commencez par là avant de parler d'appliquer les punitions( houdoud qui signifie limite de la peine prescrite par Dieu. Le juge peut juger moins mais pas plus)