Une vidéo sur l'Islam fait frissonner le Vatican

Une vidéo sur l'Islam fait frissonner le Vatican

On pensait avoir tout vu, tout lu, tout entendu sur l’islamisation caricaturale de l’Europe, on était même fondé à croire que la toxicité du film anti-islam aurait pu, parmi ses rares effets positifs, immuniser certains esprits sensés contre une telle lobotomie de la raison éclairée, mais c’était sans compter une nouvelle production filmique ravageuse, probablement de facture américaine et d’inspiration évangéliste, pour briser l’espoir du triomphe de l’intelligence sur la déraison.

http://youtu.be/0ZNfgABcXU8

Comment imaginer que quelques semaines seulement après l’embrasement provoqué par le brûlot  "Innocence of muslims", une vidéo anonyme, regorgeant de noires prédictions, serait exhumée du Net où elle fit irruption en 2009, pour être diffusée devant un aréopage de trois cents évêques et experts venus du monde entier pour participer à un synode spécial au Vatican sur la thématique « la nouvelle évangélisation » de la planète ?

Sous le choc d’un montage qui, en l’espace de sept petites minutes, projette sa vision alarmiste du péril vert, qui n’est plus galopant mais dantesque, plusieurs prélats ont désapprouvé le simplisme inepte et funeste de cette production, prophétisant «l’islamisation» du continent européen et l’effondrement de la culture chrétienne dans «quatre décennies», sous ce cri de ralliement : "Comme croyants, nous vous invitons à joindre l'effort pour partager le message de l'Évangile pour le monde qui vient. Ceci est un appel à l'action".

La projection, qui s’est déroulée en l’absence du pape Benoît XVI, mais peut-être avec sa bénédiction, a été organisée par le cardinal Peter Turkson, un Africain à la tête du prestigieux conseil pontifical «Justice et Paix». Ce dernier a manifestement jugé pertinent de propager un catastrophisme asséné à coups de chiffres, se focalisant notamment sur les taux de fécondité comparatifs entre les musulmans et les européens de souche. Ainsi, la vidéo affirme que pour la France, «30% des enfants de moins de 20 ans sont musulmans» - «45%» dans les grandes villes - et qu'en 2027 «un Français sur cinq sera musulman».

Cette analyse, augurant d’un sombre présage, a fait frissonner le Vatican :  la fille aînée de l'Église sera "une République islamique"dans quatre décennies, les Pays-Bas et la Belgique n’échappant pas à cette islamisation inexorable, où selon la vidéo, "50% des nouveaux nés sont musulmans", l'Allemagne, quant à elle, devant se préparer à devenir "un État musulman en 2050". Rien que ça !

Parmi les évêques qui ont contesté la véracité et l’opportunité d’un tel film, dénonçant le piège intégriste de sa visée néfaste, un haut responsable chargé du dialogue avec l’islam aurait qualifié de « maladresse» cette projection, tout en absolvant son confrère cardinal de son initiative malencontreuse. D’autres évêques se sont engagés à apporter un nouvel éclairage chiffré sur l’expansion de l’islam en Europe et dans le monde.

Cela étant, plusieurs évêques Africains et du Moyen-Orient se sont publiquement plaints de la difficulté croissante de se revendiquer «chrétien» face à l'intolérance de l'islamisme politique. Alors, derrière l’émotion, sincère pour les uns, et de façade pour les autres, cette nouvelle vidéo de l’effroi ne traduit-elle pas une arrière-pensée largement partagée ?

http://youtu.be/0ZNfgABcXU8

commentaires