La journaliste Mona Eltahawy arrêtée à New York pour avoir protesté contre la campagne d’affichage islamophobe

Mona Eltahawy, éditorialiste, conférencière et activiste égypto-américaine, a été arrêtée dans le métro de New York, alors qu’elle réagissait à la violente campagne islamophobe initiée par l’ultra-sioniste Pamela Geller.

La journaliste Mona Eltahawy arrêtée à New York pour avoir protesté contre la campagne d’affichage islamophobe

Mona Eltahawy, éditorialiste, conférencière et activiste égypto-américaine, a été arrêtée dans le métro de New York, alors qu’elle réagissait à la violente campagne islamophobe initiée par l’ultra-sioniste Pamela Geller, en badigeonnant de rouge l’incitation à la haine et à la guerre, au profit d'Israël, qui recouvre, depuis lundi, les murs des sous-sols de Big Apple.

Dans la vidéo ci-dessous, Mona Eltahawy est abordée par une femme munie d’une caméra, manifestement une militante du mouvement anti-musulman dirigé par Pamela Geller, laquelle, tout en l’interrogeant sur le bien-fondé de sa protestation, tente de contrer son action : "Mona, pensez-vous que vous avez le droit de faire cela?" , ce à quoi la journaliste répond : "oui,  Je pense que c'est la liberté d'expression, tout comme [l'affiche], c'est la liberté d'expression".

Deux policiers, arrivant sur leurs entrefaites, interpellent Mona Eltahawy qui se retrouve menottée, s’exclamant indignée : "C'est ce qui se passe en Amérique lorsque vous protestez de manière non violente".

Cette campagne d’affichage d’une violence inouïe a suscité la réprobation générale à New York, jusqu’au sein de la communauté juive dont certains membres éminents condamnent avec la plus grande fermeté cet électrochoc visuel haineux. Parmi ces opposants juifs, figure le rabbin Rachel Kahn-Denis Boivin, membre des Rabbins pour les droits de l'homme, qui a écrit sur le site de CNN pour faire part de sa désapprobation : "En tant que rabbin, je trouve les annonces profondément erronées et inquiétantes... En tant que Juive, je sais quels ravages peut entraîner la haine gratuite. La communauté juive a été, dans le passé, la cible de la haine aux Etats-Unis. Pamela Geller nie les contributions positives que nos amis musulmans, voisins et collègues apportent à notre pays chaque jour. Il est également regrettable que Geller choisisse de formuler son message de haine à travers un soutien à Israël."

commentaires