Jeudi 27 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Le pasteur Terry Jones exhorté à ne pas soutenir le film anti-islam par Washington

Le pasteur Terry Jones exhorté à ne pas soutenir le film anti-islam par Washington
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_6_0.jpg

Partagez :

On ne présente plus Terry Jones, le vilain mouton noir de l’évangélisme américain, ce minable petit pasteur frustré, en quête de gloire médiatique, qui, en 2010, a fait renaître de ses cendres une pratique inquisitoriale moyenâgeuse, mais au sensationnalisme garanti : l’autodafé du Coran.

Loin de se consumer dans ses bûchers de la détestation de l’islam, sa vanité s’est renforcée, flattée de faire trembler les puissants et de faire la une de tous les médias. Faire feu de tout bois est la devise de ce pyromane multi-récidiviste et incontrôlable, qui a très vite mesuré le tremplin médiatique que représenterait  son soutien public et inconditionnel au film incendiaire anti-islam.

Ce farouche détracteur de la mosquée aux abords de Ground Zéro a été contacté hier par le plus haut responsable militaire américain, afin de l’exhorter à se désolidariser du film qui embrase le monde arabe, à l’origine de la mort de Chris Stevens, l’ambassadeur américain en Libye, et qualifié  d’"écoeurant" par Hillary Clinton.

"Lors d'un court appel téléphonique", le général Martin Dempsey, chef d'état-major interarmées américain, "a exprimé ses inquiétudes sur la nature du film, les tensions qu'il a générées et les violences qu'il a provoquées" et "a demandé à M. (Terry) Jones de penser à retirer son soutien au film", a rapporté dans un email le porte-parole de M. Dempsey, le colonel Dave Lapan.

Connu pour donner du fil à retordre aux autorités de son pays, celui qui posait récemment devant la tombe de Barack Obama pour annoncer fièrement sa mort politique symbolique, va-t-il obtempérer devant l’ampleur d’un incendie criminel filmique, et renoncer à sa projection devant des disciples en transe à ses moindres faits et gestes ? Rien n’est moins sûr, à moins que la menace de sanctions ne fasse revenir le pasteur des ténèbres, Terry Jones, à de meilleurs sentiments...

 

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

Audiard (ou un autre ?) disait : "Les cons, ça ose tout et c'est d'ailleurs à cela qu'on les reconnait".
Suivant ce postulat, le pasteur Terry Jones est un con !
Et, les bras m'en tombent, le chef des armées US téléphone à un con pour lui dire de ne pas faire le con !
Mais, plus sérieusement, cela semble indiquer que cet abruti a une influence beaucoup plus importance qu'il n'y paraît.
Et cela, c'est inquiétant.

X
Liliane Bénard
-309 points

Cher Chambard,
Il convient sans doute de mesurer l'influence de Jones y compris sur le peuple américain. L'armée américaine ne semble pas non plus au top niveau sur ses champs de bataille. Jones est dangereux pour les soldats américains et le corps diplomatique aussi bien que le film americano-sioniste et copte...

Les croisades ont déjà échoué quelques fois.

Nous sommes en présence d'une guerre de religions de la pire espèce. Nous ne sommes pas obligés d'y participer. Le terrorisme est certes dangereux mais il n'est pas la source des guerres...les armées dépendent de la finance internationale dont souffrent les peuples bien plus sans doute que d'un film ordurier.

Qui est obligé d'aller voir ce film ? Le boycotter serait sans doute une solution sans certes incendier des cinémas...

X
Amir
-37 points

@CHAMBARD,

Le problème avec les cons, c'est qu'ils sont nombreux, trop nombreux même.

Inquiétant? Pas plus que de habitude...Mais avec les moyens que les moins cons ont mis à leur disposition ( youtube?), les cons de toute la planète se parlent... et là c'est inquiétant.

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

@ Amir
Permettez moi une boutade bien connue :
Si tous les cons volaient, il ferait nuit... vu l'épaisseur de la couche !
J'ajouterais: et ce serait la bagarre pour être chef d'escadrille, tellement il y a de prétendants !

Plus sérieusement, vous avez raison pour ce concerne les moyens de communications actuels.
Je pense que tout création humaine comporte à part égale le Bien et le Mal.
Aujourd'hui, l'amour et la haine peuvent se répandre en l'espace de quelques secondes sur toute la surface du globe.
Il se trouve que dans une période difficile, la haine est plus facile à propager alors que ce devrait être, théoriquement, le contraire.
Peut-être, quand ça va mal, sommes nous plus enclins à percevoir "l'autre" comme source de nos maux sans se poser la question de notre propre responsabilité. C'est la fameuse paille que l'on voit dans l'oeil du voisin, sans voir la poutre dans le nôtre.
Cordialement