Lundi 24 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Les relents nauséabonds de la haine anti-islam se trouvent revigorés par les tueries de Toulouse

Les relents nauséabonds de la haine anti-islam se trouvent revigorés par les tueries de Toulouse
fr
http://oumma.com/sites/default/files/manifestation-anti-islam-grande-bretagne_pics_809_0.jpg

En effet, non contents d’user et d’abuser du vocable « islamiste » associant l’islam au terrorisme, les faiseurs d’opinion, aidés en cela par une classe politique encline à l’essentialisme et aux raccourcis les plus abjects, abondent dans des analyses infantilisantes.

Partagez :

En effet, non contents d’user et d’abuser du vocable « islamiste » associant l’islam au terrorisme, les faiseurs d’opinion, aidés en cela par une classe politique encline à l’essentialisme et aux raccourcis les plus abjects, abondent dans des analyses  infantilisantes.

On va donc à la rencontre des voisins et des connaissances du frère de l’assassin qui nous racontent, détail ô combien important, que sa femme est voilée ! Et une petite rengaine retentit de plus belle : « Tiens ! Nous vous l’avons incessamment répété, chers concitoyens : femme voilée rime avec femme dangereuse, manipulée par un conjoint intégriste, et terroriste... »

Après ça, on continue à nous chanter la petite chanson hypocrite « le pays reste uni devant le drame ». Mais à voir les doigts accusateurs qui ciblent les musulmans de France, on est en droit de se demander si devant ces crimes et l’indignation qu’ils ont suscitée, certains citoyens ne sont pas plus égaux que d’autres. Les musulmans, malgré eux, seront sommés de se justifier de l’acte d’un assassin, car celui-ci est d’origine algérienne, et qu’il a été entraîné dans un pays musulman en guerre. On oublie souvent que le jeune homme a été embrigadé par des manipulateurs, qui n’ont que faire des musulmans de France et de leurs problèmes.

Au lieu d’entendre les voix de la sagesse, prédominantes parmi les musulmans, certains acteurs politiques et médiatiques, préfèrent alimenter la peur d’une cinquième colonne, composée essentiellement de musulmans pratiquants, donc « visibles ».

L’abomination des crimes de Mohamed Merah ne doit pas laisser place à la chasse aux musulmans, déjà bien lancée en France, puisque ces citoyens sont devenus un maillon faible… détester l’islam et le crier sur les toits, voire demander aux musulmans d’y renoncer et adopter la civilisation supérieure, ou en expurger « ce qui serait ancestral », ne pose aucun problème. Le bouc émissaire est désigné, et rares sont ceux qui sont prêts à le défendre.

L’abomination des crimes ne doit pas non plus nous replonger dans le jeu de la revendication politique, expliquant que la condition de Mohamed Merah, en tant que  chômeur désorienté, a fait de lui une bombe à retardement. Non, la justification est facile, et l’on ne peut considérer tout chômeur musulman comme un criminel potentiel …

Nous avons, nous musulmans de France, à travailler sur l’éducation religieuse que nous devons à notre jeunesse ; entre les discours idéalistes, coupés de la réalité, qui sévissent dans certaines mosquées, renvoyant les jeunes musulmans à leurs propres questionnements, alors qu’il sont animés par la foi, et les discours de renfermement leur  présentant l’autre comme un adversaire avec qui nul dialogue ne sert, il y a la voie de l’Islam qui ne peut être, comme le qualifie le Coran, que celle du « juste milieu ».  Sauf que là se pose une vraie question : qui donc est à même de diffuser cette lecture du « juste milieu » ? Des prédicateurs grassement payés par des états étrangers, dont l’intérêt de la récupération politique n’échappe à personne ? Des acteurs politiques, qui s’affranchissent souvent du devoir de  laïcité pour dicter leur lecture de l’Islam aux musulmans ? Des « responsables musulmans » capables d’écrire des livres, et d’émettre des fatwas sur commande, du jour au lendemain, alors que certains d’entre eux commettent des « fautes d’orthographe même en parlant » ?!!

 Non ! la promotion d’une telle lecture sereine et contextualisée doit émaner des musulmans de France eux-mêmes, en toute indépendance. Elle ne peut être opérée par les seuls imams, mais par toutes les forces vives, les spécialistes dans tous les domaines qui, par leur production intellectuelle et leur engagement, participent au façonnage de la compréhension de l’Islam chez les jeunes français. Elle ne peut non plus être coupée des expériences de la résurgence d’une pratique de l’Islam, apaisée et parfaitement compatible, dans des régimes démocratiques.

D’aucuns persisteront toujours à considérer l’Islam étranger à la France. Ces assimilationnistes, s’ils en avaient la possibilité, contraindraient les enfants à manger du porc dans les cantines, chasseraient les femmes voilées car elles les crispent, feraient tout pour empêcher la construction des mosquées, voire s’attaqueraient à celles déjà construites.

Le  véritable défi est celui de l’égalité. Ni les politiques, ni les citoyens de confession musulmane, ne doivent céder à la tentation du pire et aux assauts des racistes, qui ont trouvé aujourd’hui l’argument de la laïcité, pour cacher leur visage haineux.

Le moment est crucial, et l’histoire est riche en enseignements. La normalisation de l’Islam en France a pris son chemin, et il est normal que la crispation prenne de l’ampleur, devant les angoisses qui se multiplient, contraignant les gens à ériger des identités qui se confrontent. Mais il faut savoir raison garder, il en va de notre démocratie, et de la société que nous souhaitons laisser à nos enfants.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Liliane Bénard
-309 points

Cher Hassan,
Si vous êtes un jeune imam, j'ai envie de vous faire une proposition :

Les jeunes manipulés sont victimes d'une lecture du Coran très dangereuse. Il s'agit de versets sortis de leur contexte mais appelant à la haine. Je crois mais je peux me tromper qu'une pédagogie efficace voudrait que ces versets soient mis en lumière et critiqués rigoureusement.

Un ami algérien, docteur en médecine, m'a dit : liliane, tu ne dois pas lire le Coran. Il m'a écrit une liste de versets qu'il jugeait dangereux et incompatibles avec la législation française.

Cet ami, avant de faire ses études de médecine, avait appris le Coran par cœur et en arabe, en Kabylie. Arrive en France, il a travaillé chez Renault pour avoir les moyens de faire ses études. C'est donc un homme courageux, intelligent et lettré.

J'ai critiqué son intuition, je lui ai montré que si nous lisons le Coran comme un tout et en rapport avec le concept de révélation de Dieu, son argumentation tombe.

X
Liliane Bénard
-309 points

Cher Hassan Safoui (suite),
Vous savez comme moi que c'est vrai mais aussi que des lectures dangereuses existent.

C'est en présence de ces réalités concrètes, qu'il m'apparaîtrait judicieux de reprendre ces versets dits "amphibologiques" Et de les lire ensemble...car chacun sait bien qu'une erreur ne peut être corrigée que lorsqu'on en a conscience.

Reste certes à s'interdire une proposition du type : Dieu l'a dit...comme si tout lecteur avait sans effort accès à la parole de Dieu.

Ce serait un moyen de démontrer que l'association islam et terrorisme est une injustice, assurée par les Textes.

X
jeanne
10 points

Bonjour,

Juste pour information, Hassan Safoui n'est pas un imam mais le secrétaire général du "comité 15 mars et libertés".

X
Liliane Bénard
-309 points

D'accord Jeanne,
Les musulmans de Normandie, le Comité 15 mars et libertés, et la conférence sur le défi de l'Islam nous présentent mieux Hassan Sifaoui.

Il a tout à fait raison de dire que le "véritable défi est celui de l'égalité" et de la société où vivront nos enfants, petits enfants etc.

Ils devraient sans doute avoir accès à des enseignements religieux de qualité par delà les signes visibles...Comme le voile ( feminin) ou le jeûne du Ramadân

X
Safiya
-41 points

Cette abomination criminelle vient à point pour, à nouveau, faire emballer la machine de la peur, du sentiment d'insécurité.

Depuis quelque temps, "l'affaire" des "nounous voilées" avait suscité de l'intérêt. Beaucoup en ont débattu.

A sa suite, j'ai constaté un changement dans la rue, les regards ne se baissaient plus, certains devenaient amicaux, il m'est même arrivée de "taper" la "discute" à la caisse du marché avec une cliente en toute aménité et "bon voisinage".

A présent, après ces odieux assassinats, les regards se dérobent de nouveau, se baissent et certains sont franchement inamicaux.

Tout le capital empathie qui commençait à naître en est pulvérisé.

Rien de tel que le verdict de la rue. Les partisans du diviser pour mieux régner, ceux qui espèrent faire emplir les urnes en surfant sur la peur et la haine en sont les bénéficiaires, pour l'instant.

Salem

X
Coolioo
-19 points

Ne vous inquiétez pas, H. Chelghoumi, l'imam de Drancy, qu'on ne présente plus, sera toujours là pour défendre les musulmans!
Il sera prêt à aller sur les plateaux de télé et même à affronter M. Lepen en parlant français.
Vous pouvez dormir tranquilles et, grâce à lui, on aura peut être même pas besoin d'aller voter.

Si ça suffit pas, on ira chercher M. Sifaoui qui a l'expérience pour dénicher les salafiste.

Si ça suffit pas, on ira chercher Malik Boutih, Sihem Abchi, Fadela Amera, Rachid Kaci...

Continuer à dormir tranquille je vous dis!

X
Orlando
-2673 points

"La normalisation de l’Islam en France a pris son chemin"

Concernant une possible normalisation de l'islam, j'ai trouvé cet article du Monde fort intéressant :

http://mobile.lemonde.fr/idees/article/2012/03/23/un-monstre-issu-de-la-...

X
Liliane Bénard
-309 points

Cher Orlando,
Le discours d'Abdenour Bidar est complètement imbuvable et surtout illisible et tout cela pour dire que l'islam est dangereux !

C'est vraiment "trop" !

Ce n'est pas en accumulant des adjectifs inconnus du grand public qu'il va nous faire redouter une religion. L'islam n'est pas hermétique. L'Union soviétique a disparu sans doute parce que son postulat athée était inacceptable pour la majorité des êtres humains.

L'islam a séduit une grande partie de l'humanité, probablement par sa simplicité. Il conteste des complications théologiques. Ceux qui veulent en faire une foi élitiste se trompent. Ceux aussi qui le réduisent à un cri de haine sont tout aussi dans l'erreur. La religion que nous a enseignée notre mère est chère à nos cœurs. Il s'agit simplement de nous soumettre à Dieu et non a de quelconques théoriciens.

Des musulmans peuvent certes avoir la rage au cœur mais c'est moins parce qu'ils sont musulmans que parce que l'injustice règne sur notre terre.

X
Liliane Bénard
-309 points

Orlando, faites confiance au message maternel !
Il est naturel et porteur de paix.

Ensuite, vous verrez que les religions ne sont pas innocentes surtout lorsqu'elles prétendent connaître la volonté de Dieu et lorsqu'elles affirment que Dieu veut l'injustice.

Nous devons alors faire appel à notre raison sans passer notre temps à condamner autrui ni même la religion ou l'absence de religion de nos voisins. L'unique question est celle de la justice, y compris celle de l'égalité des religions qui prétendent toutes écouter la parole de Dieu.

Encore faudrait-il sans doute qu'elles l'entendent sans contradiction !

Celui ou celle qui veut la paix ne se soumet qu'à Dieu, Créateur des mondes...

X
Hanafy
41 points

Orlando,

et l'antidote contre l'illuminé A.Bidar :

http://blog.mondediplo.net/2012-03-25-Bidar-ces-musulmans-que-nous-aimon...

X
Liliane Bénard
-309 points

Tout à fait d'accord Safya, les politiques essaient de jouer avec des vieux démons. Leurs ficelles sont grosses car il suffit de "tuer" avec sauvagerie. "Plus c'est gros, mieux ça marche disent-ils".

J'ai lu dans le Coran que Dieu dit que ceux qui croient tuer se trompent...malgré leurs armes sophistiquées, ils ne sont pas les maîtres de la vie et de la mort.

Méditer sur cette vérité unique pourrait bien nous faire voir le monde autrement. La haine devient alors moins redoutable...ça pourrait être une question ?